Faut-il condamner pénalement le harcèlement scolaire?

Voilà un sujet tabou qui semble ne jamais faire débat. Lorsqu'un enfant est VICTIME de harcèlement scolaire, ne faudrait-il pas que les COUPABLES aillent en maison de correction pendant au moins un an ? (faute de pouvoir les envoyer en prison).

Combien de vies brisées ? Combien de suicides ? Combien d'échecs scolaires d'élèves pourtant intelligents à cause de petits cons en crise d'adolescence ?

Comme d'habitude, on pense plus aux coupables qu'à la victime. Le pauvre, tu comprends, il est en pleine crise d'adolescence...

Pourquoi la société ne fait rien ? Pourquoi aucune plainte au pénal n'est possible ? N'est-on pas rétrograde sur ce sujet ? On fait semblant de ne pas voir, ou même de rejetter la faute sur la victime : il faut que tu apprennes à te défendre...

J'ai l'impression de me retrouver au même niveau de mentalité qu'avec les femmes battues dans les années 60. On leur disait pareil qu'aux gamins harcelés "la violence conjugale n'est pas un délit, s'il vous frappe c'est votre faute, il faut apprendre à vous défendre physiquement et moralement". Aujourd'hui, c'est la même chose avec les gamins harcelés. Comme avec les femmes battues dans les années 60, la société n'a pas envie de condamner les coupables et donc fait croire que ce n'est pas possible. Et bien si c'est possible, il faut que les gamins harcelés puissent porter plainte au pénal comme les femmes battues. On a changé les lois pour protéger les femmes, changeons la aussi pour protéger les enfants.

7 réponses

Évaluation
  • Lise
    Lv 7
    il y a 1 mois
    Meilleure réponse

    je vote pour ! avec une responsabilité des parents mise en cause

    • Al Bundyil y a 1 moisSignaler

      Et aussi des professeurs qui ont fait semblant de ne rien voir !

  • il y a 1 mois

    M'est avis que, puisque c'est un problème éducatif et non judiciaire, ce n'est pas en emprisonnant des mineurs qu'on le résoudrait.

    NB : Les maisons dites de correction ou de redressement sont des institutions ringardes qui ont depuis bien longtemps cessé d'exister.

    • Al Bundyil y a 1 moisSignaler

      On en parle car elle est connue. Mais combien de centaines d'enfants anonymes se suicident chaque année à cause de ça. Que dirais-tu à ses parents ? Et que ferais-tu si ton fils ou ta fille se faisait harceler à l'école ou sur les réseaux sociaux ?

  • il y a 1 mois

    Alors, il ne faut peut être pas exagérer et éviter de comparer ce qui n'est pas comparable : je ne connais personne qui me dise que le harcèlement scolaire, ça n'est rien, c'est normal, c'est d'ailleurs de la faute de la victime qui en fait aiment bien ca et le cherchent un peu.

    Maintenant, je suis d'accord avec toi pour dire que la réponse actuelle est inefficace.

    Mais la solution que tu proposes me semble pire que la situation actuelle : pas sur la partie dépot de plainte, mais sur le fait d'envoyer les responsables en maison de correction. Déjà, elles n'existent plus, et ce pour une bonne raison, elles étaient totalement inefficaces pour remettre les enfants et les jeunes ados sur le droit chemin, et elles ne faisaient que les faire entrer dans une spirale de délinquence et de violence. Comme la prison en France, en fait.Ca ne fonctionne pas. Là où ca pêche c'est sur notre incapacité à envisager autre chose, qui sorte du "il faut sanctionner" pour aller vers le "il faut sanctionner ET assurer la sécurité future de la société".

    Ensuite, le harcèlement scolaire a une caracteristique particulière : il se base sur l'effet mouton. Quand un élève est harcelé, c'est par toute une partie d'une classe voire d'une école. Il y a quelques elèves qui en sont à l'origine initialement, mais c'est vite suivi...Alors, oui, c'est invivable pour l'élève harcelé. Mais tu as vraiment envie de rentrer dans un systèe repressif pour la moitié d'une école?

    Je pense qu'il y a d'autres solutions à mettre en place, qui seraient plus efficaces. En attendant, il me semble important que les élèves harcelés ou leurs familles puissent porter plainte lorsque l'école ne met pas en place les moyens pour mettre un terme au harcèlement. Ou lorsque les parents des élèves harceleurs ne mettent pas en place ce qu'il faut pour mettre fin au harcèlement lorqu'ils sont prévenus. D'autres pays ont réussi à mettre un terme au harcèlement scolaire, il existe es formules qui fonctionnent. mais qui nécessite de prendre du temps sur l'enseignement, et donc de mettre de l'argent sur la table pour former les instits à la detection et aux mesures à mettre en place...

    • Al Bundyil y a 1 moisSignaler

      On en parle car elle est connue. Mais combien de centaines d'enfants anonymes se suicident chaque année à cause de ça. Que dirais-tu à ses parents ? Et que ferais-tu si ton fils ou ta fille se faisait harceler à l'école ou sur les réseaux sociaux ?

  • il y a 3 semaines

    cette civilisation est foutu les grosses se tire dessus au usa, et comme je sais que les français ont redoubler 15 fois ça craint les retards mentales 

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Odile
    Lv 6
    il y a 4 semaines

    Il y a tellement d’actes condamnables Car pénalement répréhensibles que les tribunaux ne se desengorgeraient jamais!😜😄😀👍🏾 

  • il y a 1 mois

    Remarque pertinente

    • Al Bundyil y a 1 moisSignaler

      Merci. C'est un problème qui me semble l'un des plus sensibles et dont on ne parle pas assez.

  • Claude
    Lv 5
    il y a 1 mois

    Je crois que ça ne résoudrait pas le problème. Au contraire, les harceleurs pourraient apprendre de nouvelles techniques en détention.

    Et ceux qui savent et approuvent en silence, ou ricanent, ou ont peur de protester, ils sont complices mais on ne peut pas envoyer tous les co-responsables en prison. Sans compter les profs et les administratifs qui font semblant de ne rien voir pour ne pas avoir d'histoires.

    Et ça commence dès la Maternelle.

    Des petits de 4 ans ont déjà intégré la mentalité "mafia" "j'suis pas une balance", l'omerta.

    Pourtant l'empathie est naturelle chez les tout-petits qui sont capables de consoler un des leurs qui pleurent.

    Que se passe-t-il dans la société pour que ces petits se transforment en monstres cruels en quelques années ?

    Il faudrait une réflexion générale sur l'attitude des adutes, des médias.

    • Al Bundyil y a 1 moisSignaler

      On en parle car elle est connue. Mais combien de centaines d'enfants anonymes se suicident chaque année à cause de ça. Que dirais-tu à ses parents ? Et que ferais-tu si ton fils ou ta fille se faisait harceler à l'école ou sur les réseaux sociaux ?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.