Anonyme
Anonyme a posé la question dans Sciences socialesSociologie · il y a 2 mois

Pourquoi les bourgeois ne veulent pas se mélanger avec les prolétaires?

19 réponses

Évaluation
  • Parce qu’un prolétaire ne sent pas bon, ne se rase pas, ne se lave que très peu, il a les cheveux sales, il pète, il crache, il rote.

    Le prolétaire ne sait pas écrire français (voir photo).

    Le prolétaire siffle les filles dans la rue, il arrête pas de se toucher les couilles en même temps.

    Le prolétaire va au restaurant une fois par an, il va chez Flunch.

    La femme du prolétaire a pour modèle Murielle Bollé, elle parle comme Georges Marchais avec une voix de poissonnière.

    Les enfants du prolétaire...oups...pas besoin d'en parler, ils sont en prison.  

    Attachment image
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Quand tu as le choix entre une personne qui regarde Pivot et une qui regarde RHanouna ton choix est vite fait MDR

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    on mélange jamais les torchons avec les serviettes !! ce clivage existe depuis des siècles !!

  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Bourgeois, ça n'existe plus sinon dans la tête ...ce qui n'a aucun sens

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Denise
    Lv 6
    il y a 2 mois

    Plus tu montes dans l'échelle sociale, plus ça fait peur de redescendre, et quand tu es né bourgeois et riche, ça te fait peur aussi, alors tu ne regarde pas ce qui te fait peur.

    Tu as le même phénomène avec les SDF dans la rue. les gens détournent les yeux, ça leur fait peur pour eux mêmes.

    C'est un phénomène connu.

    Après ils prennent les autres, ceux du dessous pour des imbéciles, des acculturés, des loosers, et restent en troupeaux bien serrés, au cas où un loup renterait dans le troupeau qu'ils sont. Ils n'ont pas à trimer pour gagner leur croûte, donc ils sont plus malins, et forcément les autres, plus sots.

  • Claude
    Lv 5
    il y a 2 mois

    J'étais dans un collège-lycée laïque d'une toute petite ville de province, les élèves venaient de la noblesse locale (pas riche) aux ouvriers agricoles, avec des enfants de fonctionnaires, de commerçants, d'ouvriers, quelques enfants d'immigrés. .. Personne ne faisait de différences ni les profs ni les élèves entre eux.

    Mais ça c'était avant.

    • Claude
      Lv 5
      il y a 2 moisSignaler

      Bien fait, l'ambition de tes parents t'a perdue.

  • il y a 2 mois

    Notre société se fragmente de plus en plus, les gens sont devenus très individualistes et ne fréquentent plus beaucoup de monde s'ils n'ont pas les mêmes critères qu'eux ...

  • il y a 1 mois

    Parce que cela leur rappelle de où ils viennent

  • il y a 2 mois

    c'est le cas aussi dans l'autre sens 

    c'est pas le même mode de vie 

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Ils ne sont pas con

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.