Surpopulation mondiale ? Petit calcul?

La superficie terrestre est de 510 millions de Kms².

La surface habitable serait de 134 000 000 km², soit 26,3% (on enlève les océans, mers et fleuves, les déserts, les montagnes, les forêts tropicales...).

134 000 000 km², cela correspond à 134 000 000 000 000 m².

134 000 000 000 000 m² / 7 milliards d'humains = 19 142m² par personne.

Dans une ville moyenne, chaque personne utilise en moyenne entre 50 et 100m² tout compris (logement, routes, grandes surfaces, immeubles de bureaux, aires de jeux, parcs naturels et espaces verts... compris).

Ici, vous avez un classement de la densité de population par ville française : http://france.ousuisje.com/villes/classement/densi...

Pour calculer la surface disponible par habitant, vous faites : 1 000 000 / densité de population au Km². Paris par exemple offre 50m² par habitant, Lyon offre 100m², Lille offre 150m² (je rappelle que c'est tout compris).

Une fois qu'on s'est logé, qu'on a construit des villes de loisirs, technologiques, communicantes... il reste à se nourrir. La surface agricole utile représente 5 milliards d'hectares (https://www.alternatives-economiques.fr/surface-ag... répartis en 3,4 milliards d’ha de terrains de parcours, pâturages ;

1,4 milliard d’ha en terres arables ;

140 millions d’ha en plantations diverses (vergers, palmiers, vignes, plantes aromatiques, thé, café...).

Cela représente 7000 m² par habitant tout compris.

Mise à jour:

Gaspillage : Un quart de la SAU mondiale est « gaspillé ». Pas moins de 1,3 milliard de tonnes d'aliments comestibles sont perdues ou gaspillées chaque année, selon un rapport de la FAO en 2013. Ce gaspillage mobilise 1,4 milliard d'hectares de terres, soit 28 % des surfaces agricoles de la planète et rejette dans l'atmosphère 3,3 milliards de tonnes de CO22.

Mise à jour 2:

19 142m² par personne - 7000 m² nourriture - 142m² vie en ville = 12 000 m², soit plus d'un hectare, restante par personne pour votre résidence secondaire.

En gros, d'après ces calculs et sans économie productiviste dans plus de 80% des cas dans le monde, la Terre peut héberger minimum 20 milliards d'humains. Ces chiffres peuvent passer à 50 milliards, voir 100 milliards d'après Amartya Sen, mais avec la concession d'une économie productiviste.

Mise à jour 3:

Et certains nous parlent de surpopulation, alors qu'on gaspille 1/4 de la nourriture mondiale, et qu'on ne produit sur même pas 1/3 du sol. Sans compter que contrairement aux apparences, la natalité diminue. Nous sommes à 2,41 enfants par femme, soit 20% de plus qu'un renouvellement générationnel.

Mise à jour 4:

D'ici 2050, avec la richesse et le confort qui réduit naturellement le besoin d'enfants, les démographes prévoient qu'il y aura moins de 2 enfants par femme, soit pour la première fois une natalité inférieure au renouvellement générationnel.

Il serait donc temps d'arrêter avec la désinformation des conservateurs qui veulent une dépopulation, juste car la mort et la souffrance (des autres) les fait bander.

Mise à jour 5:

La désinformation, on connait. A tel point qu'une page wikipedia s'est ouverte sur l'histoire de ce mythe de la surpopulation mondiale. Cela a vraiment commencé avec Aristote qui trouvait déjà qu'il y avait trop d'humains sur Terre (alors qu'il y avait environ 10 millions d'hommes sur la terre) et voulait drastiquement réduire le nombre d'humains. Et cela a continué dans toute l'histoire. On sera 1 million sur Terre qu'il y en aurait encore qui crierait à la surpopulation...

Mise à jour 6:

Le mythe de la surpopulation mondiale tout au long de l'histoire : https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_du_concept_...

9 réponses

Évaluation
  • il y a 1 mois

    Le matraquage auquel procèdent certains leur sert uniquement de paravent pour masquer les vraies causes du dérapage actuel en matière de pollution planétaire, qui se résument dans l'hyperconsommation mondialisée.

    Non, on ne dispose pas de 19 142m² par personne !

    La surface habitable (?) est bien inférieure à 26 % de la surface terrestre. Les déserts sont largement sous-estimés (déserts chauds, bien sûr, mais aussi déserts froids, Antarctique et terres autour de l'Arctique, et toutes les terres connexes, toundra, savanes..). Sans faire le compte précis, c'est sûr qu'il reste beaucoup moins.

    Et puis nous ne sommes pas les seuls être vivants sur cette planète !

    Si toute la population mondiale voulait vivre comme un Qatari (empreinte écologique de 15,7 hectares globaux par individu et encore, c'était avant qu'ils ne mettent la clim dans les rues ! j'arrondis à 16), il faudrait 16 planètes... ou diviser la population mondiale par 16, soit environ 500 millions.

    https://atlasocio.com/classements/environnement/em...

    Alors on change un peu de mode de vie, de mode de consommation (sans pour autant revenir à la bougie, ah, l'épouvantail !), on lance un programme mondial d'éducation (des femmes en particulier dans certains pays pour limiter la natalité et dans d'autres pour mieux gérer les ressources) pour venir rapidement à un niveau supportable d'exploitation des ressources mondiales, ou on attend que ça pète ?

    Avec certaines sociétés archaïques et des préceptes religieux hors d'âge qui imprègnent encore les sociétés "développées", c'est pas gagné !

    .

    • Aucune Réponse
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      du pays mais ces deux facteurs.
      Sans doute tout de même y a-t-il des spécificités nationales dont il faut tenir compte pour que cela ait l'effet escompté. Ne serait-ce que pour le faire admettre, il faut bien en tenir compte. Et ça doit lisser ces différences culturelles.

  • Segel
    Lv 7
    il y a 1 mois

    C'est pourtant pas compliqué :

    Nombre d'humains x mode de vie = empreinte écologique globale

    Et celle-ci dépasse la biocapacité terrestre depuis les années 1970

    On doit donc agir sur LES DEUX PARAMÈTRES

    • Segel
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      On aura alors bien d'autres soucis que l'éthique...

  • il y a 1 mois

    De mémoire, le 19 000 m² ou 1,9 ha par habitant est effectivement l'ordre de grandeur de l'espace disponible par personne pour répondre à tout ses besoins, en particulier l'alimentation.

    Sinon tu oublies énormément de choses :

    - comment trouver les ressources minières ?

    - comment obtenir l'énergie que nous consommons ?

    - comment produire l'oxygène que nous respirons ?

    - comment retenir et purifier l'eau que nous buvons ?

    - comment maintenir des écosystèmes et une biodiversité nous permettant de vivre correctement, en cultivant des plantes fécondées, qui ne subissent pas de maladies ni ravageurs grâce aux auxiliaires biologiques ?

    - comment produire notre alimentation sans pétrole pour la mécanisation et les biocides et engrais ?

    Et j'en oublies sans doute beaucoup.

    Ces deux hectares exploitables ne servent pas qu'à l'habitat et l'alimentation directe, mais aussi aux déplacements, aux études, au travail, aux loisirs, à l'énergie, etc. et doit être partagé avec le reste des écosystèmes déjà largement atteints et réduits par le mitage, la réduction des zones « naturelles » et les pollutions.

    Et je n'ai pas lister les questions de transport ni d'électronique : ces HECTARES GLOBAUX QUI PERMETTENT DE DÉTERMINER LE JOUR DU DÉPASSEMENT FIXE CELUI-CI EN MAI EN EUROPE.

    Soit, pour nous Européens ce ne sont pas 2 ha qu'ils nous faut, mais SIX. Même le demi hectare utilisé dans certains pays ne permet pas à l'humanité d'avoir un jour du dépassement situé après la Saint Sylvestre : nous avons besoin de plus d'un hectare de plus !

    Donc nons il faut cesser la progression de la population humaine, vers les 10 milliards après 2050, naturellement, par la baisse du nombre de naissances par femme par l'éducation et l'augmentation du niveau de vie. Donc en attendant il nous faut moins consommer sans vraiment réduire notre niveau de vie. Ensuite avec la baisse de la population nous pourrons sans doute augmenter ce niveau de vie sans vraiment augmenter la consommation, vue l'expérience que nous aurons vécu. Car si on a un niveau de vie états-unien, qui nécessite CINQ planètes (JdD en mars), alors il faut plus de 5 foix moins de personnes sur Terre pour que celle-ci puisse le supporter, soit environ un gros milliards, pas plus.

  • C'est clair que l' "argument" de la surpopulation est une dernière trouvaille des pays riches pour encore tout mettre sur le dos des pays pauvres, oubliant qu'ils n'ont pas les mêmes accès à la contraception, à l'éducation, aux normes environnementales protégeant les populations, etc.. tout ça pour se donner une bonne excuse pour ne rien faire. Ce n'est pas du sadisme ou une envie de sang mal placée, c'est de la flemme et un refus de se poser des questions sur le mode de vie occidental.

    Mais ton contre-argument ne doit pas viser le même but qu'eux, c'est à dire trouver une bonne excuse pour ne rien faire. Il faut recentrer le débat sur nos actes ayant un impact sur le climat de la Terre et les revoir.

    Et ça ne change rien aux dégâts déjà recensés, sur la faune et la flore, qui ne feront qu'empirer si on reste à ne rien faire pour X ou Y raison.

    On parle d'une 6ème extinction de masse actuellement à cause du réchauffement/changement climatique : https://www.nationalgeographic.fr/animaux/2019/04/...

    • Aucune Réponse
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      aux besoins et demandes tout en limitant la pollution. Celle-ci passe en second mais n'est pas négligée, en particulier car eux, intelligemment, planifient leur économie. donc ils voient les effets à moyen terme.

      Je n'ai plus les valeurs, mais tu peux en retrouver facilement sur le net.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 mois

    Tu ne vois que les humains la.... Ce n'est pas pour rien que c est une hécatombe au niveau des espèces qui disparaissent, elles aussi ont besoin d espace et tout est lié

    • Aucune Réponse
      Lv 7
      il y a 1 moisSignaler

      En formation on m'a dit que la vision économique des pro (dans les services numériques et techniques) étaient de TROIS MOIS, 6 mois à 50 % de certitude !

      On est à mille lieux, toi et moi, de la vision demande-offre-production autorégulée et prédictive.

  • il y a 1 mois

    134 000 000 km² ne fait pas 134 000 000 000 000 m² mais 134 000 000 000 000 000 000 soit 1 000 000 fois plus que votre petit calcul

  • Anonyme
    il y a 1 mois

    Tu m'as convaincu.

    Il est urgent de bétonner l'Amazonie, l'Alaska, le Groenland, l'Antarctique, l'Afrique, pour en faire des jungles de béton, à l'instar de nos banlieues. En construisant des tours d'une hauteur suffisante, et en rationnant les populations, qui ne demandent que ça, on peut sûrement même dépasser les 20 milliards d'êtres humains.

    Et puis, quelques milliards de consommateurs en plus, c'est l'idéal pour relancer la croissance mondiale, les ventes de voitures, la consommation d'hydrocarbures, les transports aériens et maritimes, l'agriculture industrielle, tous les secteurs en crise depuis quelques années.

    C'est bien vu, merci pour ton analyse.

    • Personne n'a parler de bétonner l'Amazonie ou le Groenland. Elles font partie des 80% de terres inhabitables. Par contre, les 20% de terres habitables ont encore des ressources. On gaspille 1/4 de l'alimentation qui part à la poubelle. Tu veux réduire la population pour qu'on gaspille encore plus ?

  • Vlad
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Ah, tiens, on sent que les vacances de la Toussaint ont commencé, y compris pour les douces rêveuses...

    • Je me fais à la fois charcuter par l'extrême droite. Et à la fois charcuter par les humanistes. Ca c'est fort quand même ! Le parti du travailleur n'existe plus. De l'extreme droite à la gauche humaniste, ils n'ont qu'un seul but : niquer le travailleur français. Je vais finir par voter Mélenchon

  • arrial
    Lv 7
    il y a 1 mois

    Comment ça ? Cal peûtit Cul ?????                                          < Ursule >

    Source(s) : < si quand j'avance tu teuh reucules, comment veux-tu, comment veux-tu, queue jeu t'****** , Ursule ? >
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.