Professeur a posé la question dans EnvironnementRéchauffement climatique · il y a 4 semaines

Que pensez-vous de cette convention citoyenne pour le climat?

4 réponses

Évaluation
  • il y a 4 semaines
    Meilleure réponse

    Cela ressemble à un opération de manipulation pour éviter au gouvernement d'avouer ses responsabilités et son inaction.

  • Anonyme
    il y a 4 semaines

    Sans a priori, pourquoi ne pas tenter ce genre d'expérience ?

    Vaut-il mieux une "pseudo démocratie directe" ou pas de démocratie directe ?

    C'est sûr que dans les conditions présentes (un débat assimilable à un sondage d'opinion), l'échantillon de la population peut difficilement être considéré comme représentatif, mais une démocratie directe à l'échelle nationale, on fait comment ? Un référendum tous les dimanches à la sortie de la messe ?

    Une grand'messe républicaine et citoyenne, cela va de soi.

  • il y a 4 semaines

    une méchante farce. Tout ça pour faciliter certains marchés, en créer de nouveau.

    On nous demande de croire en la bonne foi d'ancien lobbyiste, ou de lobbyiste

    encore en activité, pour des intérêts dans le domaine nucléaire ?

    LOL

    Et en quoi ces "citoyens choisis" seront suffisamment armés pour prendre des décisions ?

    Ils auront une pléthore de scientifiques spécialistes pour les aider ?

    J'en doute.

    Tout ceci n'est qu'une mascarade.

    Sauvons la planète, la mondialisation et les entreprises, mais détruisons les nations.

    Tout ça s'inscrit dans un cadre plus général mais que beaucoup ne veulent pas voir....

  • il y a 3 semaines

    Lu en diagonale et rapidement, et un premier jet de réponse dans le même style.

    J'ai lu des arguments avec lesquels je suis d'accord et que j'ai soulevés dès le début :

    - nombre insuffisant (1/10 de la base de sondage),

    - temps relativement court,

    - objectivité des intervenants et gestionnaires (ONG, scientifiques ou lobbies),

    - résultat attendu (pistes à étudier ou présenter aux Français ou solutions à suivre de suite comme le laisse penser libé).

    Pour les gestionnaires, libé ne parle que de celle du medef mais oublie que Dion en fait partie aussi. A priori s'il y a une luciole, il le relèvera, tant parmi les gestionnaires que les intervenants ou les méthodes choisies.

    Je ne suis pas tout à fait d'accord sur le principe évoqué dès le début que quelques week-ends pour des quidams est insuffisant face au temps et à la difficulté de compréhension des scientifiques. C'est totalement faux. Les scientifiques font des études approfondies, vérifiées, contrôlées, confirmées, ce qui demande du temps. Eux ont le savoir, faire mais aussi de la validité et la CONFIANCE DANS LEURS RÉSULTATS.

    Quand le GIEC vient rapporter l'évolution de la température selon plusieurs scenarii, on peut les croire et il ne faut pas des jours pour appréhender le topo. Là où il faut du temps c'est sur les tenants et aboutissants des causes et conséquences : où doit-on mettre le curseur dès aujourd'hui pour réduire les conséquences SACHANT L'EFFET sur les causes aujourd'hui. Autrement dit, COMMENT ALLIER LES DIFFÉRENTES INFORMATIONS pour CHOISIR LE MEILLEUR COMPROMIS.

    L'objectif de cette convention NE DEVRAIT-IL pas être là, proposer plusieurs scenarii pour atteindre certains objectifs tout en réduisant autant que faire se peut les difficultés aujourd'hui et PRODUIRE UNE DOCUMENTATION SUR LES RAISON ET LA LOGIQUE DE CES RÉSULTATS, pour pédagogiquement faire comprendre aux Français ces tenants et aboutissements ?

    Est-ce vraiment insoutenable en quelques week-ends à la condition :

    - d'avoir les bonnes infos,

    - les bons intervenants,

    - la bonne transmission (pédagogie + question-réponse) ?

    Quiconque a déjà suivi une conférence ou un documentaire sait qu'on peut dresser un panorama bien documenté et explicite en une heure.

    Plus que des ateliers ou des conférences, il faudrait des ateliers-débats, même avec des intervenants contradictoires exposant leurs arguments étayés et solutions envisageables puis suites aux questions des auditeurs, un débat par leurs réponses.

    On peut ainsi en quelques journées (intenses certes) dégager de bonnes pistes et idées.

    Remarque finale :

    suivant actuellement une formation à la création de start-up en partant de la création d'un projet à partie de la recherche d'idée, curieusement ce que je décris et ce que semble être la convention citoyenne mise en place par le chantre de la start-up french valley tech nation me semble avoir un air de famille très très fort avec cette technique de création d'idée, de problématique et de projet UNIQUE, RESTREINT, ORIENTÉ, SANS MOBILITÉ typique de l'entrepreneuriat et du milieu des start-up…

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.