Vodoo/Bruja a posé la question dans Sciences socialesSciences sociales - Divers · il y a 2 mois

Pourquoi la France entretient-elle le handicap plutôt que d'essayer de l'enrayer ? Manque de moyens ou manque de sens pratique ?

Je m'explique pour cette question.

J'ai pris une gosse de 17 ans en stage l'an dernier, gamine maltraitée par son père dans son enfance avec une mère ayant de graves soucis, d'une quarantaine d'années, vivant elle même en foyer et sous tutelle.

Cette jeune fille était dans une école d'horticulture où elle suivait un enseignement, elle a un léger retard mais qui à mon sens ne l'empêche pas de travailler et d'être indépendante.

Les familles d'accueil font certainement un bon boulot avec les enfants mais quand ils atteignent la majorité ils doivent s'en aller et retrouver...................la rue.

Ce qui s'est passé pour elle en janvier de cette année, elle n'a donc pas pu terminer son école (je devais la reprendre en stage en février et n'ai pas eu de nouvelles).

J'ai recroisé cette semaine le père de sa famille d'accueil et lui ai demandé ce qui lui était arrivé, il m'a expliqué pour sa majorité et dit qu'elle était entrée dans un foyer pour handicapés où elle faisait des ménages et du repassage dans un cadre fermé, elle est également sous tutelle (la tutelle de sa mère lui ayant mis de côté quelques 5000 euros de côté depuis son enfance), avec d'autres personnes soit disant comme elle, seulement elle s'est fait mettre le grappin dessus par un type de 44 balais, qui dilapide petit à petit l'argent qu'elle avait de côté....alors qu'elle a un éducateur qui s’occupe soit disant d'elle...

Mise à jour:

La suite on peut l'imaginer....elle va se retrouver enceinte de ce type, puisque j'imagine qu'on ne lui a pas appris grand chose de la contraception, elle va mettre au monde un enfant qui va être placé également et c'est une sorte de cycle éternel où le handicap accouche du handicap et on nous fait croire que ces mômes sont pris en charge convenablement...

Pourquoi la France est-elle contre productive sur ce sujet ?

Pourquoi ne fait-elle pas mieux que ça en ne les abandonnant pas à 18 ans ?

8 réponses

Évaluation
  • il y a 2 mois

    C'est un sujet bien complexe, et je ne peux juger du cas particulier qui nous est présenté. Il semble montrer qu'il existe quand même des dispositifs prévus, même s'ils sont imparfaits.

    De manière générale, et la question est posée de manière générale, notre système gère les personnes de manière industrielle en les considérant comme des produits humains standardisés, et ne prend pas en compte la richesse et la variété des cas particuliers.

    Tout le discours ambiant concernant les personnes en difficulté consiste à les traiter à grands coups de généralisation, souvent négatives.

    Ce n'est pas vrai uniquement pour le type de handicap présenté, mais pour toutes les difficultés rencontrées.

    • Alexandre
      Lv 7
      il y a 2 moisSignaler

      C'est un talent aue de faire la chose juste dans une situation de ce type sans y laisser trop de soi-même, et je n'ai pas ce talent.

  • Arta
    Lv 7
    il y a 2 mois

    Elle ne l'entretient pas seulement ça ne rapporte pas d'argent à l'Etat, tous les handicapés sont pris à 100 % par la S.S, ce qui coûte cher à l'Etat !, donc pour créer il faut en premier trouver des budgets avant de s'apitoyer sur la maladie, hélas ! C'est une bagarre de très longue haleine, il existe des associations qui galèrent depuis de nombreuses années pour tenter de faire vivre de telles structures mais elles sont ensevelies par des charges énormes et surtout par une grande responsabilité.

    Un rajout, il existe des CAT centre d'aide du travail à partir de 18 ans dans toutes les régions ( les personnes sont rémunérées ) après un suivi par un médecin psychiatre et une assistante sociale.

    • Vodoo/Bruja
      Lv 7
      il y a 2 moisSignaler

      Mais elle n'est pas handicapée elle est seule au monde et peut-être un peu lente donc laissée pour compte, mais je la crois capable de fonctionner dans certains types de travail.
      C'est un peu comme dans les HP où les dépressifs se retrouvent avec les psychotiques si tu veux....

  • Manque de volonté politique surtout, et le problème est pire avec les enfants de la DDASS, une véritable bombe à retardement pour la délinquance et la pédophilie.

    Le problème est loin d’être simple et facile à résoudre.

    La solution valable est de l’enrayer le plus possible, amnio synthèse, échographie dès le premier mois, avortement facilité, pilule gratuite, surveillance et éducation des personnes handicapées à la sexualité, ses conséquences , et pour les cas les plus chauds castration chimique.

    Les handicapés et les enfants de la DDASS ne comptent pas beaucoup pour les politiques, ils sont peu et surtout meurent très jeunes pour la plupart.

    Compte autour de toi le nombre de quadragénaires handicapés, de quinquagénaires, et après tu compte plus car y’en a plus.

    La sélection naturelle, c’est pareil pour les jeunes de cité, 80 % ne dépassent pas 30 ans.

    Trois types d’élimination naturelle, jeunes de cités, handicapés, enfants DDASS, qui arrangent bien l’état.

  • il y a 2 mois

    C'est un sujet super complexe, mais concrètement ca se résume à deux mots : argent et politiques.

    Concrètement, l'enfance, l'éducation, la santé, le handicap, ca coute et ca ne rapporte pas d'argent aux caisses de l'état. Et vu que l'état a du mal à équilibrer son budget, il limite les dépenses là où "ca coute". On est d'accord, c'est idéologique, on pourrait très bien assumer que l'éducation par exemple, ca coute et c'est comme ca, et restreindre le budget ailleurs, ou augmenter les impots, c'est un choix qui est fait au niveau politique et qui a des conséquences.

    Donc, l'éducation des enfants handicapés, tu te doutes bien que ca coute beaucoup. Vu les lois actuelles, l'état est obligé de "prendre en charge" le coût de ces enfants jusqu'à leurs 18 ans, ce qu'il fait avec le plus de mauvaise grace possible. Le confort et l'avenir de ces enfants compte peu face à l'argent dépensé, donc minimisons les dépenses.

    On pourrait aussi arguer que c'est un bien mauvais calcul : en grapillant des clopinettes maintenant, on va engendrer de grosses dépenses dans 5, 10, 15 ans... et on aurait raison. Sauf que les décideurs sont plus ou moins responsables des consequences de leurs décisions, le temps où ils sont en poste, ce qui excède rarement 5 ans... et encore, j'ai rarement vu un responsable être sanctionné pour avoir mal fait son boulot, toi si?

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 mois

    Oui, mais ça fait hélas partie des automatismes humains, toujours recommencer les erreurs de ceux qui nous ont élevés quand il y a erreur....

    Souvent un ex enfant battu battra ses enfants

    certains adultes en sont douloureusement conscients....Je pense à un parent violé par son père qui a changé de sexe quand son fils et sa fille avaient 7 et 8 ans tellement il était terrifié par le fait de ne pas pouvoir s'empêcher de violer à son tour ses enfants

    c'est complexe

  • Déjà, comment le type peut avoir accès à son argent si elle est sous tutelle? Ce n'est pas un éducateur qui est censé s'occuper de ça mais un tuteur (soit du foyer, soit d'un organisme extérieur chargé de ça).

    Après, je pense que tu lui as parlé quand elle était en stage chez toi, mais peut-être pas assez pour vraiment évaluer ses aptitudes, notamment celles lui permettant de vivre seule (donc comment elle gère un budget, ce que sont des factures et à quoi elles correspondent...). Des handicapés vivant seuls existent, même aidés de tuteurs, curateurs et aides à domicile; les foyers sont "réservés" aux personnes ne le pouvant vraiment pas (c'est comme les EHPAD, il n'y a as assez de places pour tout le monde). Peut-être l'as-tu surestimée sur ça? Quand un handicapé mental a assimilé tout ce qu'il devait faire pour devenir indépendant, il n'est pas en foyer mais en résidence semi-autonome ou dans un logement social dans un premier temps.

    Si vraiment tu t'inquiètes pour elle, tu dois pouvoir lui rendre visite, normalement ils ne sont pas fermés; ça lui fera plaisir et tu pourras voir où elle en est.

    Pour la contraception des personnes handicapées (à ne pas confondre avec la stérilisation), la question n'est pas qu'économique; les handicapés mentaux sont des humains qui ont des droits. C'est dur de leur expliquer ce sujet, mais on ne peut pas les forcer, et c'est le boulot des médecins qui les suivent. Après, s'ils ont des enfants, hé bien il faut faire avec, mais au moins ils sont suivis et aidés dès le départ (services sociaux, assistantes maternelles, pédiatres, etc..), ce qui donne une chance à l'enfant.

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Je pense dans quelques années la santé sera une matière première . Il suffit de voir comme les maisons de retraite , résidence pour seniors médicalisées , les foyers pour handicapés etc poussent comme des champignons .

    Dans ma rue 3 personnes perçoivent une pension d'handicapées .

    • Vodoo/Bruja
      Lv 7
      il y a 2 moisSignaler

      Attention elle ne perçoit pas de pension pour handicapé, elle travaille et touche un salaire lié au travail qu'elle fournit...plus elle travaille moins son RSA activité est important....comme tous les gens concernés....
      Mais dans ce système qu'elle est sa chance de s'en sortir ?

  • Anonyme
    il y a 2 mois

    la France est gouverner par des sataniques maçonno-kabbalistes qui veulent violée et profiter des mômes ou des adolescents fragiles

    https://rmc.bfmtv.com/emission/

    meurtre-d-angelique-la-france

    -est-l-eldorado-des-pedophiles-

    1433462.html

    http://leplus.nouvelobs.com/

    contribution/1220025-relaxes-

    apres-avoir-viole-une-

    handicapee-les-5-points-

    abjects-de-cette-affaire.html

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.