Barnabé a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 9 mois

Comment du pain et du vin, deviennent ils corps et sang du Seigneur Jésus?

13 réponses

Évaluation
  • il y a 9 mois
    Réponse favorite

    Bonjour Barnabé,

    La question que vous posez est colossale. Depuis le soir de la Cène jusqu’à nos jours des générations de saints et de théologiens se sont penchés sur cette question. C’est un mystère tellement grand que peu d’hommes – et même des croyants – le comprennent. Tentons juste quelques mots.

    1) Avant de dire comment, il convient de définir le terme technique : il s’agit de la « transsubstantiation ». C’est un mot latin (transsubstantiatio) qui traduit le grec μετουσίωσις, εως (ἡ) (nom féminin de la 3ième déclinaison) qui veut dire : « changement, conversion »

    2) Lors de la Messe catholique ou la liturgie orthodoxe, le prêtre ou le pope prononce sur les espèces, que sont le Pain et le Vin, les paroles du Christ au soir de la Cène :

    Λάβετε φάγετε· τοῦτό ἐστιv τὸ σῶμά μου· (Mt 26,26c) (labété phaguéte : touto ’estin to sôma mou) : « Prenez, mangez : ceci EST mon Corps… »

    Πίετε ἐξ αὐτοῦ πάντες· τοῦτο γάρ ἐστιv τὸ αἷμά μου (Mt 26,27) (piété ’eks autou pantés : touto gar ’éstin to haima mou) : « Buvez-en tous : car ceci EST mon Sang… »

    (Voir les parallèles en Mc 14,22-25 ; Lc 22,15-20 ; 1 Co 11,23-26)

    Lorsque le célébrant prononce ces paroles, les espèces du Pain et du vin sont changées, transformées, en le Corps et le Sang de Jésus-Christ ressuscité. Sous les yeux on a toujours les Espèces, mais la réalité profonde de ces dernières a été changée, convertie. C’est RÉELLEMENT le Corps, le Sang, l’âme et la Divinité qui sont présents. Il s’agit d’une conversion surnaturelle, opérée par le Saint-Esprit (Troisième Personne de la Sainte Trinité).

    3) J’ai essayé d’être le plus simple possible. Au cours de l’histoire, les théologiens, pour penser le phénomène surnaturel, ont utilisé des outils de pensée, notamment empruntés à Aristote.

    Aristote a donné une définition de la « substance ». Attention ! Le mot a plusieurs sens chez Aristote.

    Fondamentalement, l’οὐσία (la substantia) c’est ce qui fait qu’un être est ce qu’il est, ce qui forme le fonds de son être, par opposition aux accidents qui ne le modifient que superficiellement ou temporairement. L’οὐσία représente ce qu’il y a de permanent dans les choses, la réalité profonde d’un être, réalité permanente qui sert de substrat aux attributs changeants. L’οὐσία est la réalité permanente d’un être à travers la modification de ses accidents. L’οὐσία est ce qui existe en soi, en dessous des accidents, sans changement.

    L’étymologie du mot latin « substantia » veut dire primitivement : « ce qui est dessous, le support », le verbe « substare » veut dire : « se tenir dessous ».

    Ainsi, quand Jésus a prononcé les paroles de la Consécration, et que les célébrants redisent ses paroles, on a plus que les apparences du Pain et du Vin, mais la substance du Pain et du Vin a été changée, convertie en Corps et Sang de Jésus ressuscité. Il ne s’agit pas d’un symbole, mais RÉELLEMENT du Corps et du Sang du Christ.

    Bien à vous

    Source(s) : Prof de philo à la retraite ayant quelques connaissances en hébreu ancien, grec ancien et théologie.
    • ...Afficher tous les commentaires
    • moneil y a 8 moisSignaler

      @Therry. 14/ Chez bouddhisme, on n'es pas très chaude à celà. Mais bon, en tout cas, paradis, n'est pas systématique, et pour tout le monde. c'est plutôt enfer, insecte pour des gens aujourd'hui leur destin. Souvenez bien. "On plante quel arbre, on mange son fruit".Sucré ou amère, dépend de vous!BJ

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 mois

    Demandez aux protestants, vous serez surpris de leur réponse.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Barnabéil y a 9 moisSignaler

      @ Amaytois Oui, en somme vous ne répondez pas tout en répondant, mais je ne vous demande pas d'expliquer Jn 6:48-58 ,car je connais votre point doctrinal à ce sujet.
      Bonne soirée.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 8 mois

    Jésus n'a donné aucune explication, il a seulement dit : "ceci est mon corps... ceci est mon sang... faites ceci en mémoire de moi..."

    Chacun, à la mesure de sa foi, comprend ce que cela représente pour lui.

    Les explications d'une personne ne conviennent pas pour les autres personnes.

    De toutes façons qui suis-je pour expliquer ce que Jésus n'a pas crû bon d'expliquer ?

    Tout ce que l'on peut en dire c'est que ; C'est un Miracle & C'est un Mystère.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 mois

    En fait c'est Jésus-Christ lui-même qui l'a dit ''Ceci est mon corps Ceci est mon sang ''et les disciples ont bu le vin et manger le pain , c'est ce que font symboliquement encore les Eglises protestantes et évangéliques aujourd'hui. les catholiques ou autres font ce qu'ils en veulent ou disent ce qu'ils veulent c'est leurs problèmes

    • Amaytois
      Lv 7
      il y a 9 moisSignaler

      Oui, c'est leur problème, j'aime. Les loups ne se mangent pas entre eux. Mais ils s'associent pour nous attaquer. Dites vous êtes plutôt sadducéens ou pharisiens ???

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • TOTO
    Lv 6
    il y a 9 mois

    T'en as mangé....Bernabé !?

  • il y a 9 mois

    tu aurais préféré que les chrétiens boivent le sang du christ et le bouffent après ?

    C'est une allégorie

    ps : je suis athée

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Barnabéil y a 9 moisSignaler

      "cannibalisme et le vampirisme"
      c'est justement ce qu'un(e) athée ne peut pas comprendre,ne croyant que ce qu'il voit ,mais seulement quand "on" (chrétiens) communie, les Saintes espèces transsubstantiées sont toujours une hostie qu'on mange et sûrement pas changés en viande humaine et en sang !!!!!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 mois

    le symbolisme dans la Foi a de valeur réelle ! Simplement ce qui représente, l'est aussi …

    indirectement : quand il est interdit pour les chrétiens (et chez d'autres aussi) de faire

    l'offrande à un idole … touts chrétiens étaient conscients, savaient même que ces

    offrandes étaient de futilités, cas à qui s'adressait n'existait pas …

    alors pourquoi interdire une chose aussi anodine, sans importance ? C'est parce

    que pour certains, dans leur esprit ça avait de l'importance. Ces dieux, divinités

    existaient bel et bien …

    on ne sait pas comment du pain et du vin lors d'une Eucharistie devient de

    vrai sang et corps du Seigneur. On ne sait pas, mais en faisant, en répétant

    les gestes au fil des temps, on obéit à Seigneur Jésus … tout simplement.

    Il l'avait dit, ordonné le faire …

    maintenant certains chrétiens (protestants) ils y croient un symbolisme, eh

    bien qu'il soit à leur foi … et certainement il l'est aussi …

    qui ne sont pas des chrétiens … c'est encore plus différent. Mais ça n'a pas

    d'importance, car Jésus, Lui même ils rejettent …

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anael
    Lv 7
    il y a 9 mois

    Saint Grégoire de Nyssa a médité au sujet, et bien d'autres avant lui, il pensait que le vin et le pain sont le Corps dans sa virtualisation, sans expliquer par la transsubstantiation. Celui qui est allé plus loin dans la compréhension a été Jean Damascène, en expliquant l'identité du vin et du pain avec le Corps du Christ par transsubstantiation. Au synode de Nice, en 787 la doctrine de Jean Damascène est devenue la doctrine de l'église orientale.

    La transsubstantiation est comprise différemment dans les doctrines des religions :

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Transsubstantiation

    Le Corps du Christ ressuscité est Lumière divine ...C'est avec cette Lumière qu'on se nourrit par l'Eucharistie...C'est la Lumière du Christ ressuscité qui donne la vie éternelle. On se nourrit de l’éternité, on devient éternité.

    C'est l’œuvre du Saint Esprit qui sanctifie par Sa présence et Son action, Il est appelé par le rituel de la prière dans l'église pour apporter la Présence Christique. Bien évidement, il faut y croire, autrement on ne La reçoit pas. :)

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 mois

    mystère de Dieu

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 9 mois

    Ca a suscité des controverses lancinantes entre catholiques et protestants , même que Leibniz essaye d'expliquer l'Eucharistie !

    Pour simplifier, tu crois à l'Eucharistie , à la présence réelle* ( selon Luther) -ici définition sacramentelle à la présence symbolique ?

    * Important . A Mulhouse , une communauté luthérienne ne distribuait la Cène que si on attestait au préalable croire à la présence réele

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.