Al Bundy a posé la question dans Sciences et mathématiquesPhysique · il y a 6 mois

Se pourrait-il que la vitesse de la lumière soit relative aux capteurs sensoriels de l'observateur?

Un scientifique a-t-il déjà imaginé cette hypothèse ?

Si la vitesse de la lumière était 2 fois moins rapide, tout nous semblerait 2 fois plus éloigné, et donc nous aurions le sentiment d'aller 2 fois moins vite. A 40 kms/h, nous aurions le sentiment de nous déplacer à 20 kms / h. Inversement, si la vitesse de la lumière était 2 fois plus lente.

Si la vitesse de la lumière était infinie, tout autour de nous serait blanc, toute la lumière quelque soit la distance nous parviendrait en permanence instantanément. Inversement, si sa vitesse était nulle, tout serait noir. Si la vitesse de la lumière s'accélerait en se rapprochant de nos capteurs sensoriels, le fond de l'univers serait plus noir que l'univers proche, mais nous ne pourrions pas le voir avec nos télescopes qui captent les photons.

Il apparait donc que la vitesse de la lumière a surtout une utilité pour nos sens. Si la lumière n'avait pas une vitesse fixe, ce serait le bordel. On vivrait soit dans un monde en 2D, soit avec une vue décalée de nos autres sens.

Que penser de la crevette mante ? Elle aurait le globe occulaire le plus développé qui lui permettrait de tout voir au ralenti.

Est-ce possible que ses capteurs neurologiques lui montre une vitesse de la lumière plus rapide ? Si la crevette mante voit la lumière arriver à 600 000 kms / seconde, il serait normal qu'elle ait un tel niveau d'anticipation et qu'elle ait développé des mécanismes de défense en relation avec la forte vitesse ?

10 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois
    Meilleure réponse

    C'est certain.

    La vitesse de la lumière étant supérieure à celle du son, certains paraissent brillants avant d'avoir l'air con.

    (Je pense surtout à certains commentaires)

    Bon, sérieux, je pense d'une part que tu te laisses influencer dans ta réflexion par le phénomène de mesure d'un état quantique qui est dépendant de la mesure elle même.

    D'autre part, je pense que la constance de la vitesse de la lumière n'est démontrée par de nombreuses expériences que "ici et maintenant" et on s'en contente pour étendre cette constance à tout l'Univers tel qu'on le perçoit (donc dans le passé).

    En conséquence de cette constance, l'expansion de l'Univers est une interprétation du redshift...

    Une vitesse est une distance en rapport au temps... et on suppose l'écoulement du temps constant dans un référentiel donné. Écoulement "constant" par rapport à quoi ?

    Ben... à lui-même et je trouve que c'est un peu léger.

    Dire que la vitesse de la lumière est une constante absolue dans l'Univers, en particulier dans le passé, est donc aussi un peu léger et l'image qu'on a de l'Univers lointain peut en être faussée, ainsi que les déductions sur l'expansion, constante de Hubble, âge de l'Univers, Big-Bang... Je ne dis pas que tout cela est à jeter, mais on peut encore s'interroger.

    .

  • Julien
    Lv 7
    il y a 6 mois

    Ta question est très confuse, j'ai du mal à comprendre ce que tu as en tête et où tu veux en venir exactement, mais je vais essayer d'y répondre avec un maximum de bienveillance en me raccrochant à ce que ça m'inspire.

    Si par vitesse de la lumière tu entends le "299 792 458 m/s", il faut noter que ce nombre n'est pas vraiment un paramètre physique d'une théorie scientifique, c'est juste un facteur de conversion d'unités. Ce nombre a une part d'arbitraire puisque le choix d'unités est arbitraire. On a défini le mètre et la seconde à une époque où on ne savait pas encore que les temps et les distances sont des quantités de même dimension, ce qui nous a donné cette redondance de deux unités alors qu'une seule aurait été suffisante, qu'il faut donc maintenant éliminer. Si la Révolution Française avait déjà connu la Relativité Restreinte, peut-être qu'on mesurerait toutes nos distances en secondes (ou en tout cas une unité qui lui soit fortement liée, tout comme le litre est lié au mètre cube). Et si on avait défini le mètre deux fois plus petit la vitesse de la lumière aurait correspondu à un nombre deux fois plus grand.

    Si on étudie des domaines de la physique où la vitesse de la lumière et donc (en général) la relativité sont important, on ne s'encombre généralement pas de ces complications de définitions d'unités et on se contente de l'unité qui nous arrange le mieux, qui correspond le mieux à notre échelle de description du problème (par exemple moi je travaille surtout avec le MeV ou le fermi) et on pose c=1 (c'est-à-dire qu'on ne traite pas différemment le temps et l'espace). 1 ça a déjà une gueule de constante beaucoup plus immuable.

    Une fois que tu y ajoutes de la relativité générale cela dit c'est pas forcément si évident qu'est-ce que tu appelles vitesse de la lumière : au bord d'un trou noir notamment ton cône de futur est tellement renversé que tu peux avoir des photons qui passent d'un point de l'espace à un autre en un temps nul.

    Par ailleurs il existe des théories alternatives à la relativité générale (aucune d'elle n'a reçu d'indices expérimentaux convainquant, mais elles existent), et je pense notamment aux théorie f(R) auxquelles me font penser ton "si la vitesse de la lumière s’accélérait en se rapprochant" (enfin c'est pas vraiment comme ça que fonctionne la gravité f(R), et sur un espace plat ça changerait rien, mais c'est quand même lié à la modification de la force de la gravité en fonction de la distance).

    • ...Afficher tous les commentaires
    • MERCURE
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      Il faut savoir qu'un rayon émis d'un miroir , frappera un miroir placé à 300 000 000 métres une seconde plus tard et que si on rapproche se miroir de 150 000 000 de métres , le temps que mettra le rayon sera de une demi seconde .Conclusion quand on diminue la distance on augmente la vitesse .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 6 mois

    "la vitesse de la lumière soit relative aux capteurs sensoriels de l'observateur? "

    Nan.

    inutile d'aller plus loin

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Al Bundyil y a 6 moisSignaler

      Alors que se passerait-il si la vitesse de la lumière allait à 600 000 kms / seconde. Et que se passerait-il si la vitesse de la lumière était instantanée, c'est à dire infinie ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    En tournant un objet sa projection ne pourra jamais être plus grande que lui. C'est géométrique.

    Puisque la physique est en fait d'essence géométrique profonde, il en est de même pour la vitesse de la lumière : ce n'est rien d'autre que l'expression d'une limite géométrique maximale.

    La différence principale est qu'elle ne réside dans la trigonométrie euclidienne mais dans la trigonométrie hyperbolique.

    Dit autrement un invariant géométrique est celui de la longueur intrinsèque :

    - sous Euclide, qui est caractérisé par une métrique de signature (++), cela mène à ce que le cosinus est borné par 1,

    - en hyperbolique, qui est caractérisé par une métrique de signature (+-), cela mène à ce que la tangente hyperbolique est bornée par 1.

    Or la tangente est le rapport des deux coordonnées, et en physique le - de la signature est introduit par la coordonnée temporelle (le + s'applique à tout l'espace) donc le rapport est… une vitesse !

    CQFD : tu ne peux pas changer cette limiter sans changer simplement le cadre géométrique dans lequel tu te places.

    Bon courage pour en trouver un, l'extension à la relativité générale a débouché sur un espace courbe dont l'expression de la métrique est particulièrement difficile à trouver par la résolution de l'équation d'Einstein !

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • et les Tachyons, tu y as pensé ?

    << ne te laisse par subterfuger par le Boson de Higgs; les gravitons .. >>

    Le Tachyon est Roi .. Empereur

    C'est un système métrique bilatéral, où le temps s'écoule dans les 2 sens .. Hortense

    1 présent continue !

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    La vitesse de la lumière n'est pas la même dans l'eau et dans l'air. La créature marine connaissent une vitesse de la lumière plus faible, ainsi que les plongeurs sous-marins, et cela n'a pas d'effet connu ressemblant à ce qui est dans la question.

    Si la vitesse de la lumière était différente, et comme c'est une des constantes fondamentales de l'Univers, notre Univers fonctionnerait autrement. On ne sait pas s'il serait viable ou pas, sauf si toutes les constantes variaient d'une manière à s'adapter pour que rien ne change. Alors nous ne saurions même pas que la vitesse est différente.

    Je propose une image. Jouer au tennis avec une balle allant à une vitesse infinie rend le match impossible. Si elle va deux fois plus lentement, cela change la manière de jouer, ce n'est plus le même jeu.

    Pour le tennis ce n'est pas très grave, mais s'il s'agit de la manière dont fonctionne le système solaire, et tout l'Univers, c'est plus gênant.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Al Bundyil y a 6 moisSignaler

      Comme tu sembles aimer le tennis, je te dirais qu'une balle frappée par le récepteur (raquette) Babolat ou par une raquette Dunlop, ce n'est pas la même balle. C'est la même balle, mais ce n'est pas la même balle...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Faux ; même si tu étteins les phares en pleine nuit sur l'autoroute , tu vas exactement à la même vitesse , par contre tu peux mourir plus vite .

  • Sauf qu'à ce niveau de vitesse, ce ne sont plus des être vivants qui captent les photons (et donc calculent sa vitesse) mais des machines. Prendre le vivant comme repère est donc absurde (surtout que les capacités de vision, donc de captation de la lumière, ne changent rien au temps, donc ta crevette ne voit rien au ralenti, à moins de s'appeler Crevette McFly et de se déplacer en DeLorean). Aujourd'hui, l'Homme ne regarde plus l'univers avec ses yeux et de simples télescopes adaptés au spectre lumineux visible pour lui mais avec des télescopes captant les ondes non-visibles.

  • Hein..............................

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Putain .. c'est chiant à lire... J'ai arrêté à " scientifique "

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.