Se pourrait-il que la vitesse de la lumière soit relative aux capteurs sensoriels de l'observateur?

Un scientifique a-t-il déjà imaginé cette hypothèse ? Si la vitesse de la lumière était 2 fois moins rapide, tout nous semblerait 2 fois plus éloigné, et donc nous aurions le sentiment d'aller 2 fois moins vite. A 40 kms/h, nous aurions le sentiment de nous déplacer à 20 kms / h. Inversement, si la vitesse de... afficher plus Un scientifique a-t-il déjà imaginé cette hypothèse ?

Si la vitesse de la lumière était 2 fois moins rapide, tout nous semblerait 2 fois plus éloigné, et donc nous aurions le sentiment d'aller 2 fois moins vite. A 40 kms/h, nous aurions le sentiment de nous déplacer à 20 kms / h. Inversement, si la vitesse de la lumière était 2 fois plus lente.

Si la vitesse de la lumière était infinie, tout autour de nous serait blanc, toute la lumière quelque soit la distance nous parviendrait en permanence instantanément. Inversement, si sa vitesse était nulle, tout serait noir. Si la vitesse de la lumière s'accélerait en se rapprochant de nos capteurs sensoriels, le fond de l'univers serait plus noir que l'univers proche, mais nous ne pourrions pas le voir avec nos télescopes qui captent les photons.

Il apparait donc que la vitesse de la lumière a surtout une utilité pour nos sens. Si la lumière n'avait pas une vitesse fixe, ce serait le bordel. On vivrait soit dans un monde en 2D, soit avec une vue décalée de nos autres sens.


Que penser de la crevette mante ? Elle aurait le globe occulaire le plus développé qui lui permettrait de tout voir au ralenti.

Est-ce possible que ses capteurs neurologiques lui montre une vitesse de la lumière plus rapide ? Si la crevette mante voit la lumière arriver à 600 000 kms / seconde, il serait normal qu'elle ait un tel niveau d'anticipation et qu'elle ait développé des mécanismes de défense en relation avec la forte vitesse ?
10 réponses 10