La lutte contre les violences conjugales ne devrait-elle pas commencer par l'éducation ders petites filles ?

Attention, on n'épouse pas un mec, et on ne fait pas d'enfants avec lui juste parce qu'il est "TROOOOOOOOP BEAU" et que "Je l' ÊÊÊÊÊÊEME", hein ?

9 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois

    Parce qu'il croit qu'il n'y a que des hommes mariés qui ont eu un enfant qui sont violents! Toute ton éducation est à faire toi, tu devrais porter plainte contre tes parents!

  • il y a 6 mois

    Connard !

    La longueur minimale d’une réponse est de 15 caractères

  • AriG
    Lv 7
    il y a 5 mois

    Et peut-être également par l'éducation des petits garçons…

    Non, une fille n'est pas la boniche du foyer, n'est pas là pour écartée les cuisses à la demande, etc.

    Non, il n'est pas nécessaire de frapper pour se faire comprendre...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Sauf quand il se met à taper après le mariage...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 6 mois

    Je serais tentée de dire qu il faudrait commencer par l éducation des petits garçons, à base de "Ne frappe pas. Les problèmes se règlent avec des mots, pas avec des coups. Tu vas grandir, devenir plus grand et plus fort, beaucoup de gens seront bien moins forts et solides que toi, et si tu frappes, non seulement tu vas faire mal, mais tu peux aussi blesser voire tuer. Tu peux te defendre si quelqu un te frappe, mais dans ce cas, le mot c est "se defendre", pas "frapper". Par contre, tu ne commences jamais la violence physique, tu ne frappes pas, ni maintenant, ni jamais!".

    Pourquoi je ne pense pas qu'il faillle COMMENCER par recommander aux filles de ne pas se comporter comme une personne superficielle et immature :

    Déjà : être superficiel et immature n'est pas interdit. La deuxième partie est même obligatoire à un moment ou à un autre de la vie. Frapper, si, c'est interdit. Donc quitte à agir contre un acte réprehensible et dangereux, autant commencer par agir sur l'acte lui même et son auteur potentiel, plutôt que de reprocher aux victimes un acte qui n'a rien d'interdit.

    Ensuite, indiquer aux filles qu'on ne s'engage pas avec un cretin, c'est un peu le b.a.ba de tout, sans aucun lien avec les violences conjugales. Sauf qu'il est difficile de savoir au debut si le type en face est un crétin dangereux ou un type convenable. Surtout que les violences conjugales ont une facheuse tendance à commencer après avoir isolé la future victime, après le mariage ou lors ... de la grossesse de madame. Bref, quand c'est trop tard. Donc vu qu'il n'y a pas d'etiquette "type potentiellement violent" sur la tête des frappeurs, aucun homme n'est "sur". Donc selon la logique du "apprend à éviter les risques", la logique voudrait qu'on recommande aux filles de rester celibataire ou de se mettre en couple avec une femme. Je sens déjà venir la manif pour tous...

  • il y a 6 mois

    Les garçons avant tout, et les filles aussi

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Chaque jour, des milliers de verbes sont victimes de violences conjugales.

    Ne les oublions pas.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    ok that's true all rignt? Thank you mister!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Etant donné que tous pères ont été des chiens avant... on sait parfaitement les prévenir.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.