Denise
Lv 6
Denise a posé la question dans ÉducationFutilités · il y a 6 mois

Quelle est votre " madeleine de Proust"?

quel est l'aliment, l'odeur, le toucher , le son qui vous ramènent invariablement à un événement ou un vécu de votre enfance ou votre passé ?

Mise à jour:

@ tous et toutes

Vos réponses à tous et toutes sont si sympas, que je n'arrive pas à choisir une MR, m'en voudrez vous si je n'en mets pas ?

20 réponses

Évaluation
  • Drew
    Lv 7
    il y a 6 mois

    Je suis sensible aux odeurs et pour Moi ce sont celles de : la "Barbe à papa" dans les fêtes foraines, des tilleuls en fleurs dans la cour de mon école primaire et du chèvrefeuille dans les ruelles d'un village de mes vacances d'été.

    ;)))

  • chuche
    Lv 7
    il y a 6 mois

    l'odeur de la vanille pour ce qui est de la gourmandise

    l'odeur de la cire sur des meubles (nous cirions les meubles à fond une fois par semaine ...je me souviens que mon père nous disait que ces meubles avaient plus de 150ans j'aimerais bien savoir ou ils sont maintenant 70 ans plus tard )

    et les soirs de Noël ou clairement je remonte le temps chaque année

  • yoyoru
    Lv 7
    il y a 6 mois

    L'odeur de la colle blanche qui me rappelle les pots que nous utilisions à l'école primaire et l'odeur des marronniers qui me renvoie aux concours de billes endiablés autour de ces arbres, avec leur rond de terre délimité par de gros pavés carrés..

    et le goût du hachis parmentier à la cantoche, le lendemain du menu "steak purée".. Personne ne rouspétait alors que les parents savaient tous qu'il s'agissait de "cuisine" des restes de la veille..

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    l'odeur de la forêt après une pleutée... (mot inventé par moi) ça me rappelle la forêt en face de feu mon grand père, où j'allais souvent me balader étant petiot!

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 6 mois

    La soupe de légumes !

    Je la détestai enfant et je n'en ai plus jamais mangé une fois adulte

    Source(s) : 74 ans
  • il y a 6 mois

    La vision des fougères et surtout l'odeur. Peut être une époque de cabanes, mais je ne me souviens plus.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Denise
      Lv 6
      il y a 6 moisSignaler

      doit plus en rester beaucoup des terrains en friche en banlieue avec des fougères. Tu te rends compte que j'ai connu une ferme à Orly quand j'étais petite ? ^^ ça a bien changé .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Bonjour Laurette,

    Ai reconnue beaucoup de mes souvenirs dans nombre de réponses apportées.

    Navré mais '"ma" Magdeleine de Proust c'est un ensembles de p'tiotes choses indissociables...

    Les odeurs des sous-bois à l'automne en traînant mes souliers ds l'humus, les feux de feuilles de l'automne, feuilles-fleurs pour herbiers, marrons et des glands à replanter, les zanimaux d'Afrique, Edmond le chauffeur en Livrée gants blancs, qui m'emmenait au Manège Chevaux-de-bois du Parc Borely, ou au Parc Chanot du temps de sa splendeur, Mon grand Toutou Berger tout poilu, Zanimaux de Ferme Libres & en Famille- de la ferme d'à côté ou paîssant ds les pâturages nous suivions les bergers avec Toutou, les wagonnets de la mine à charbon abandonnée, maison de poupées en bouée jouxtant le chalet et dînette en porcelaine, François, Nicolas & Pimprenelle mes 3 p'tits copains nos patins à roulettes & autres boîtes à roulements, le lavoir ou les vieilles vêtues de noir + fichus allaient laver leurs linges leurs draps blancs de lin étendus ds les herbes, le fils Crétin des Alpes d'une Vve. vieille & gentille paysanne ridées comme une reinette- qui alité ds la pièce principale- avec l'âtre qui crépitait- me faisait peur, les châtaignes chaudes ds la cheminée, les lourds édredons en plumes sur nos lits-les pièces de nuit peu chauffées, la viande semelle d'une vieille tante (n'avais jamais apprit à faire la cuisine, ni le reste d'ailleurs...), la sonnette d'appel de pied sous la table de salle à manger, les endives en robe-de-chambre que l'on me forçait à manger alors que "beurk-beurk", les "repas Dominicaux avec les Parents, les tais-toi, les enfants ne parlent pas à table, finis ton assiette, on ne dit pas "j'aime pas"- donne ton assiette vais t'apprendre à aimer, mets tes poings sur la table, tiens toi droite redresses-toi sinon tu finira bossue comme tante Marguerite, les dossiers ne servent pas à s'appuyer, assieds-toi correctement, les JF bien élevées ne croisent pas leurs jambes, tranchant de la fourchette pour couper tes légumes, change ta fourchette de main pose ton couteau, joue pas avec la mie, finis ton pain, ..^^." , les jeux de billes avec les calots en acier (m'en reste 3), les petites voitures ds la cours de récré, les Sous en fer blancs, l'étude des Fourmis, Ma Jolie Maman m'apprenant à recevoir un ballon alors qu'"Elle"-même maladroite...^^ - dictées de solfège, les montées de gammes au piano trop longues à mon goût, les Pensionnats Religieux & écoles privés, Mulets & Bœufs ds les champs, Lait frais & chaud sortant du pis m'hum, les ski en boués à longues lanières de cuir & bâtons à larges rondelles, le papier journal en boules pour faire sécher les chaussures de montagne, le pain avec une barre de chocolat noir, la chasse aux colchiques & Rosés des Près, La Foire aux Santons....Des voyages pleins les yeux la tête les étoiles le 💚❣...& surtout, Le Respect des Anciens !!!

    ,

    Okay je sors.......C'est par là........Au fond je connais...........=

    ** 'La bonne odeur des feuilles mortes à l'automne que l'on brûle- qui voltigent + les veillées Scoutes autour du feu, les Feux de La Saint-Jean + les vieux conteurs, le Vrai pain fait main de A à Z par le boulanger du village pour les 3 pelés & 1 tondu (Cela fait + de 35 ans que je n'ai pas remangé de pain..)** La voilà, "ma" Madeleine 😇 de Proust !!!

    Bonne journée à toi itou aux autres

    AjoUt: Alors, "une seule" Madeleine de Proust..."Voyons voir ?" ,disait l'aveugle à son copain sourd-muet...

    ** Cette odeur si particulière des feuilles mortes que l'on brûle à l'automne et les rires de Ma Jolie Maman...**

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Lilibubu
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      S'lut Bip...Bien le choix fut Cornélien.., ces 2 Souvenirs piochés & d'un autre âge (suis un Dinosaure & fière de l'hêtre, espèce en voie d'extinction..😛) font remonter tonnes de choses à la surface...Bonne journée à toi & à @Laurette

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • C.Sita
    Lv 7
    il y a 6 mois

    Le scintillement de la lagune sous un rayon de lune, le frémissement de l'eau que caresse la rame du gondolier, les chuchotements des amoureux accoudés au Pont Rialto, les roucoulements des pigeons endormis sur le Duomo de la Piazza San Marco ...

    Smile, bonne soirée

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Lilibubu
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      Je peux me joindre à vous ? "J'adore" cette ville au moment des grandes marées, les ruelles populaires, les églises peu fréquentés enfin moins que les autres, le Guggenheim, les gondoles mortuaires ou lors d'un mariage, Le Danieli, les pigeons qui te prennent pour 1 épouvantail, l'Arsenal,..

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    il y en a plein passant de l odeur du papier carbone a celles de l ocean ou des pins des premieres colonies de vacances ou a celle et le gout du lait et beurre frais que nous allions chercher a la laiterie cooperative lors de vacances dans un grange amenegée ..mais la plus vieille provient de l herbe coupée qui me ramene aux foins qui sechaient dans ces champs immenses pour nos petites jambes aux pieds de barges hlm, champs ou nous courions et picniquions' une couvertue

    • ...Afficher tous les commentaires
    • du respect entre personnes , voire de l entraide entre certaines personnes des differentes communauté ou bandes. Mais au départ nous parlions d une madeleine qui est sucré😊😊

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    les étés qu'on passaient dans la résidence, en live...

    l'odeur des caves où on se réfugiaient pour ne pas subir le regard des adultes et qui n'avaient pas encore de portes blindées

    les trèfles à 4 feuilles qu'on cueillait sur les pelouses interdites

    et le terrain en friche où on allait vivre des aventures loin des regards adultes

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.