"Souviens-toi d'oublier" pour être heureux ?

Nietzsche fait un rapport au modèle animal qui est très parlant : l’animal ne connaît pas les angoisses, les crises d’identité qui sont devenues le lot commun de l’homme contemporain et Nietzsche l’attribue notamment au fait que l’animal ne souffre pas de cette hypertrophie de la mémoire qui surcharge, paralyse les régulations vitales fondamentales… L’animal vit dans l’instant.

13 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois
    Meilleure réponse

    L'idée est juste, il ne faut pas "ressasser" des souvenirs désagréables qui nous pourrissent la vie présente mais les animaux ont de la mémoire !

    Le cheval par exemple se souvient si quelqu'un lui a fait du mal, les chats aussi se méfient des gens qui ont été méchants avec eux et peut-être d'autres aussi, du moins ils deviennent méfiants s'ils ont été maltraités.

  • Denise
    Lv 6
    il y a 6 mois

    ben il raconte des conneries Nietzsche, parce que les animaux sont en but aux mêmes problèmes que nous.

    Ils ont la même sensibilité d'une part, ont des maladies psychiques, font des dépressions nerveuses, se souviennent parfaitement et à long terme pour de nombreuses espèces. On ne peut pas tout connaître et visiblement lui ne connaissait pas les animaux.

    D'autre part, on n'oublie rien , tout est là bien rangé dans notre subconscient et notre inconscient. Par contre on n'est pas obligé de se rouler dans ses douleurs et ses coups durs, de s'y maintenir outrageusement. Mais oublier ? non ... tu fais avec ...

    • ...Afficher tous les commentaires
    • nat
      Lv 4
      il y a 6 moisSignaler

      Les animaux domestiqués ne sont pas si différents finalement, même si ils peuvent avoir des traumatismes à cause de l'humain ou si l'humain impacte sur leur nature, ce qu'ils ont en eux, leur capacité émotionnelle face aux événements de la vie, leur mémoire , reste quelque chose d'inné

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Ça je crains que ça ne soit pas possible à l'homme.

    Car ce qui fait souffrir reste toujours dans la mémoire de façon indélébile. Et même, on voit des bêtes traumatisées par des mauvais traitements en demeurer craintives toute leur vie, même bien après qu'elles aient été retirées à leurs mauvais maîtres. Dresser une bête c'est lui greffer une mémoire rudimentaire ou lui hypertrophier monstrueusement la mémoire.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Arta
    Lv 7
    il y a 6 mois

    On intègre mais on n'oublie pas.

    Chacun lutte pour exister mais parfois cette lutte c'est un mal pour un bien elle fait progresser même l'animal dans sa fonction conservatrice de l'espèce, car" il se souvient " par besoin de protection d'où l'envie de combattre par ritualisation et de façon souvent cérémoniale.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    .L 'animal vit dans l 'instant , quelle idiotie .Les animaux ont meilleure mémoire que nous pour certains.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Niezky
    Lv 5
    il y a 6 mois

    Apparemment le Sarmate a oublié de se souvenir : A-t-il jamais été heureux ?

    Il a vécu en fuyant la destructions des événements heureux et malheureux et des déchirements que la temporalité du libre-arbitre introduit en nous ....Remords liés à une notion indéterminée du passé ...Selon lui !?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Mais l'animal éprouve -t- il la volnté de puissance qui anime selon Nietzsche "fort" et faibles " ( sélection culturelle pas bilogique, le fort ira écouter...Carmen de Bizet)?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • maqsse
    Lv 5
    il y a 6 mois

    Comment tu sais que l'animal vit dans l'instant ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    souviens-toi que pour oublier, il faut tutiliser la flamme violette, sinon comment tu fais-tu pour dissoudre la substance du souvenir ?...

    ha...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Malgré son invitation à oublier, s'il en est un que l'on oublie pas dans cette rubrique c'est bien Nietzsche....

    Sans Nietzsche, mais plus fort encore, sans addictions philosophiques compulsives j'ai même rencontré des gens heureux... étonnant non...?

    • ...Afficher tous les commentaires
    • une question que j'aurai faite de moi-m^me par mes propres moyens limités, tu veux dire ? est-ce possible...chaque phrase a déjà été dites par des dizaines de personne, pourquoi devoir se casser la tête à en inventer d'autres ?

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.