Mike a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 6 mois

Devons-nous connaitre obligatoirement la souffrance pour connaitre le vrai sens de la vie?

15 réponses

Évaluation
  • Pliz
    Lv 7
    il y a 6 mois
    Meilleure réponse

    Votre souffrance est ce par quoi se brise la coquille de votre entendement.

    Et comme il faut que le noyau du fruit se rompe pour que le cœur du fruit s’offre au soleil, ainsi vous faut-il connaître la souffrance.

    Et si vous avez su maintenir vos cœurs dans l’étonnement devant les miracles de votre existence quotidienne, votre souffrance ne vous semblera pas moins étonnante que votre joie.

    Et, ainsi, vous consentirez aux saisons de votre cœur comme vous avez toujours consentit aux saisons qui passent sur vos champs.

    Et vous veillerez sereinement à travers les hivers de votre mélancolie.

    Beaucoup de votre souffrance a été par vous-même choisi.

    C’est le remède amer adopté par le médecin qui est en vous pour soigner votre moi malade.

    Ayez foi en ce médecin et buvez son remède en silence, paisiblement :

    Parce que sa main, fût-elle dure et pesante, est guidée par la main bienveillante de L’Invisible.

    Et parce que la coupe qu’il vous tend, si même elle brûle vos lèvres, est faite d’une argile trempée aux larmes sainte du Potier.

    ~ Khalil Gibran

    • Mikeil y a 6 moisSignaler

      T'es un poète toi ,;)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    la connaissance est structurée dans la conscience, et on fait l'expérience de la conscience par l'exercice de la méditation...

    personne n'a jamais dit, dans toute l'histoire de l'humanité, qu'il fallait souffrir pour apprendre à méditer...

    quand on apprend à méditer correctement, on apprend le sens de la vie et que certaines lois simples la gouvernent, par exemple, il est dit dans toutes les traditions et depuis la nuit des temps qu' on récolte ce qu'on a semé, et qu'ainsi, si on doit faire l'expérience de la souffrance, c'est forcément parce qu'on a infligé de la souffrance à une autre partie de la vie...

    rien n'est grave, et la vie pardonne toutes les erreurs, même si certains disent qu'on ne le mérite pas, ça s'appelle la miséricorde...

    mais si on s'entête à refaire les mêmes erreurs alors que la vie nous à pardonné la première et même encore les suivantes, alors on ressent de la souffrance parce qu'on inflige par nos erreurs de la souffrance à une autre partie de la vie,

    et même si certains ne le comprennent pas, c'est encore de la miséricorde...

    si donc par conséquent la vie nous montre le chemin de la connaissance, plusieurs fois, et qu'on s'entête sur le chemin de l'ignorance, il se peut c'est plus que possible, que la souffrance s'installe parce que l'ignorance est la source de tous les maux et de ce fait, elle fait souffrir plus que tout...

    ainsi, j'en connais qui ont appris à méditer correctement sans avoir à souffrir, et j'en connais qui ont vécu de drôles d'expérience avant de comprendre que c'était nécessaire pour eux...

    tiens! un que le seul mot de méditation faisait rire, et qui s'est retrouvé pendu pendant trois jours au bout d'un fil à sa première expérience de montagne, ben quand il est redescendu, sa façon de voir la vie avait changé complètement, et depuis il médite régulièrement...

  • Niezky
    Lv 5
    il y a 6 mois

    A mon avis c'est très cher payé pour un non sens ...L’expérience s'avère nécessaire pour évoluer d'une certaine façon , je parle des expériences malheureuses bien entendu .Je n'inclus pas le penchant masochiste qui est une souffrance jouissive qu'on peut relier au bonheur .

    Dans notre subjectivité on lui donne un sens que la nécessité nous impose , ..

    La vie n'a pas de sens , elle est le sens en acte .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Il me semble que l’expérience de la souffrance suscite plus un sentiment d'absurdité que de sens.

    L'une des choses les plus difficiles à encaisser c'est que nous ayons été condamnés à vivre pour finalement souffrir pour rien, alors qu'il aurait été tellement plus simple et facile que nous ne soyons pas ... et même que rien ne soit !

    Mais pourquoi donc, nom de Dieu, a-t-il fallu qu'il y ait quelque chose plutôt que rien ! ? Question désolante qui, depuis Leibniz, n'a cessé de miner tous les métaphysiciens qui ont commis l'erreur de se la poser.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Oui .....obligatoirement ,; surtout que le vrai sens de la vie , c 'est de la vivre en souffrant le MOINS possible .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    disons que ça aide à comprendre les autres. Certaines personnes, géniales, n'ont pas besoin de ça mais c'est rare

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Oui.

    Le regard de l'ésotérisme est que le mal, comme la souffrance, amène un contre qui permet de prendre conscience et comprendre dans sons sens le plus profond le bien, le vrai sens de la vie, qu'est ce que le respect, ....... .

    On comprend une chose garce à son opposé, on comprend par comparaison. celui qui a vécus beaucoup de souffrances des le début de sa vie, peut devenir dans sa vie d'adulte un bon " guérisseur ".

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 6 mois

    c'est quoi le vrai sens de la vie ?

  • il y a 6 mois

    je ne pense pas

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Bien sûr que non! Mais ça peut aider dans la compassion

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.