Lv 7
  a posé la question dans Sciences et mathématiquesBiologie · il y a 4 mois

L’évolution des espèces est elle un fait scientifique ou une théorie scientifique?

10 réponses

Évaluation
  • oyubir
    Lv 6
    il y a 4 mois
    Meilleure réponse

    Une théorie. Tout est théorie ou presque.

    Un fait c'est une constation objective, sans explication.

    * On constate que, jusqu'à présent, nos observations indiquent que les enfants tendent à hériter des caractères de leurs parents (pas systématiquement ; selon les règles de la génétique, qui étaient inconnues du temps de Darwin ; mais en tous cas plus souvent que le cas général : un fils de parents blonds a plus de chance d'être blond).

    * On constate que, jusqu'à présent, nos observations indiquent que les individus qui ont des caractéristiquent qui aident à la survie, ont plus de chance de survivre (en fait, ça, c'est même une tautologie)

    * Ergo, les caractéristiques qui aident à la survie ont tendance à rester (puisque les individus survivent et que ces caractéristiques sont passées à la descendance), alors que celles qui sont néfastes ont tendance à se raréfier voire disparaitre (puisque leurs porteurs ont plus de chance de mourir avant d'avoir une descendance)

    * On constate même qu'on a vu apparaître de nouveaux "groupes" uniquement par ce mécanisme (les papillons noirs en Angleterre, les lapins créés artificiellement par sélection, etc.)

    Ca, ce sont juste des faits.

    La théorie, c'est d'en tirer une conclusion générale, improuvable d'ailleurs, mais testable, qui semble logique, parcimonieuse (elle n'utilise pas de règles redondantes), et utile pour faire des prédictions.

    Etablir une théorie, c'est tirer la conclusion des faits précédents, que l'existence des espèces découle du mécanisme décrit : les individus ayant des caractéristiques utiles ont tendance à les passer à leur descendance ; les individus ayant des caractéristiques handicapante ont tendance à mourir (du moins plus que les autres - mais sur des millions d'années, une légère tendance fait tout) avant d'avoir eu le temps de passer ces caractéristiques.

    Personne n'en sait rien. Peut-être que Dieu existe, n'a pas voulu attendre que des millions d'années d'évolution fassent leur oeuvre, et a créé ex-nihilo des tas d'espèces, et s'est amusé à les créer de façon telle qu'elles seraient probablement apparues par le mécanisme de l'évolution.

    Mais le rasoir d'Ockham commande la parcimonie. De conserver la théorie qui non seulement colle aux faits (la théorie créationniste colle au faits aussi), mais

    1. Ne fait pas appel à des règles redondantes (pourquoi invoquer deux mécanisme pour créer les espèces, quand il a été établi qu'un mécanisme existe déjà - c'est un fait - et qu'il aurait probablement suffit - c'est une théorie)

    2. Permet des prédictions. Le créationisme est peut-être vrai ; mais s'il est, ça nous fait une belle jambe. Il ne permet pas de prédire l'existence d'espèces (y compris prédire l'existence passée d'espèces non encore découvertes).

    3. Est testable. Justement, une théorie qui permet de faire des prédictions est testable, puisqu'on peut vérifier ensuite la réalité des prédictions.

    Bref. C'est une théorie. La meilleure qui existe sur le sujet. Mais c'est une théorie, et ça ne sera jamais autre chose qu'une théorie. Exactement comme la relativité, la gravité, etc. Tout n'est qu'une théorie. Personne ne détiendra jamais la vérité. Même quand on aura une théorie qui fonctionne de façon parfaitement exacte, sans la moindre exception, la moindre approximation, le moindre point d'interrogation, on ne pourra pas pour autant dire que c'est la vérité. Ne serait-ce que parce que même quand on pourra dire "ça fait 1 milliard d'années que sans aucune exception, les choses se passent très exactement comme dans la théorie", on ne pourra que supputer (avec un niveau de confiance très élevé) que ça continuera à être le cas demain.

    Quand je donnais des cours là dessus, j'avais l'habitude de faire ce petit exercice : j'écrivais des nombres au tableau, et je demandais à mes élèves de 1. Prédire le prochain nombre, 2. Expliquer ce qui se passait (cad faire une théorie sur la façon dont j'écris les nombres).

    Dans cet exercice, je joue le rôle de l'univers, et eux des scientifiques qui essayent de le comprendre.

    J'écrivais donc

    1, 2, 3, 4, 5...

    Le fait que j'ai écrit cela est un fait.

    Tout le monde était d'accord pour dire que je comptais de 1 en 1 (c'est la théorie). Et que le prochain nombre devrait être un 6. Ce qui est la prédiction.

    Je continuais alors :

    6,7,8,9,10,12

    ... zut, j'ai zappé le 11. Bon, la théorie est pas parfaite, mais on n'a pas mieux. On prédit donc "environ 13" après.

    14, 16, 18, 20, 22, 24...

    Tout le monde est à peu près d'accord pour dire que je compte maintenant de 2 en 2.

    La théorie est donc que je comptais de 1 en 1 jusqu'à 10, puis de 2 en 2 après 10.

    La prédiction est que le prochain nombre sera 26

    ...26, 28, 30, 32, 34, 36 [...] 92, 94, 96, 98, 100, 103...

    Aie, la théorie est encore prise en défaut

    ... 106, 109, 112, ...

    Bon, la théorie devient : je compte de 1 en 1 jusqu'à 10, je compte de 2 en 2 entre 10 et 100, et je compte de 3 en 3 depuis 100

    Elle n'est pas très satisfaisante. On se doute bien qu'on sera encore pris en défaut. Mais bon, en attendant, ça semble marcher, et permettre de faire des prédictions.

    ...115, 118, 121, ...

    Au bout d'un moment un élève a quand même l'idée de génie: en fait vous comptez pas de 1 en 1, puis de 2 en 2, puis de 3 en 3, ... mais vous ajoutez à chaque étape au nombre, le nombre de chiffres du nombre.

    C'est ce qu'on appelle une théorie unificatrice. Elle est meilleure que la précédente théorie. Puisqu'elle explique 3 règles en une seule. Donc Ockham dit qu'on va garder celle là.

    Et en plus, elle est testable : arrivé à 1000 on saura si ça se confirmer.

    ... 124, 127, 130, [...] 994, 997, 1000, 1004, 1008, ...

    Eureka ! la théorie unificatrice est validée.

    ... 1012, 1016, 1020, 17, 31, 44, -5,

    Là les élèves protestent : c'est pas juste ! vous écrivez juste n'importe quoi !

    Non, en effet, ce n'est pas juste. Qui a dit que c'était censé être juste ?

    C'est pas un jeu !

    C'est moi (l'univers) qui compte, et quand je compte je ne suis que mes propres règles, que les élèves (les scientifiques) ne peuvent pas connaître. Ils ne peuvent qu'essayer de trouver une logique dans quelque chose dont rien ne dit pas qu'il a une logique. Essayer de trouver une règle qui résume le mieux possible ce qu'on a vu, sachant que rien n'engage l'univers à respecter cette règle ou même à respecter une règle en général.

    La vraie vie c'est pareil.

    On a des faits.

    On essaye de trouver des règles qui semblent le mieux trouver une logique dans ces faits. C'est la théorie. La science consiste à trouver les règles les plus simples possibles qui permettent de trouver une logique dans ces faits, de prédire de nouveaux faits, et donc de tester la règle en fonction de sa capacité à les prédire. Mais dans les faits, nous n'avons aucun moyen de savoir quelles sont les règles qui régissent l'univers, ni même s'il y en a.

    Bref. L'évolution n'est "que" une théorie. Toute règle n'est que une théorie (ou une partie d'une théorie). Rien ne dit que c'est vrai. Mais on n'a rien d'autre à proposer. Toute théorie non scientifique pourrait formellement être "vraie" aussi (notamment, la religion propose des théories non scientifiques). Mais le bon sens, et l'utilité, dit que ces théories n'ont pas d'intérêt : elles ne permettent pas de faire des prédictions ; elles ne sont pas testables - on ne peut pas les prendre en défaut ; et le bon sens dit qu'elles sont inutilement compliquées, puisqu'on sait déjà expliquer ce qu'elles expliquent avec moins de postulats. Mais néanmoins, personne ne peut affirmer qu'elles sont fausses. C'est pour cela qu'il existe même des scientifiques religieux (Darwin l'a été, avant de devenir athée, non pas à cause de sa théorie, mais à cause de malheurs personnels ; Lemaître, auteur de la théorie du Big Bang, était membre du clergé catholique). Parce qu'il n'y a pas de contradiction à croire qu'une théorie religieuse est vraie, tout en défendant une théorie scientifique contradictoire : l'une est ce qu'on croit la vérité mais est parfaitement inutile pour faire des prédictions, l'autre est ce qu'on pense être la théorie la plus utile, parcimonieuse et testée pour faire des prédictions.

    Bref. Je me suis un peu écarté, pour bien clarifier ce qu'est une théorie scientifique.

    Mais le bilan, c'est que l'évolution est une théorie.

    (Le paradoxe est que l'Eglise catholique a comme position officielle que l'Evolution darwinienne n'est plus une théorie, mais un fait. Ce qui veut dire que non seulement, l'Eglise catholique favorise l'évolution devant le créationisme, qui doit, selon elle, être pris comme une allégorie. Mais en donne même plus que la science ne demande, puisqu'elle la qualifie de "fait". En réalité, c'est plus un problème de vocabulaire. Ce que veut dire l'Eglise, c'est que la théorie de l'évolution n'est plus une hypothèse fumeuse nécessitant confirmation, mais une théorie mainte fois testée, et cohérente avec les faits)

    • MERCURE
      Lv 7
      il y a 4 moisSignaler

      On ira de surprises en surprises au fur et à mesure des découverte et il faudra les rendre crédibles .

  • il y a 4 mois

    L'espèce est en perpétuelle évolution... La preuve !

    Attachment image
    • oyubir
      Lv 6
      il y a 4 moisSignaler

      non pas à cause d'un manque de source (comme lors de la préhistoire), mais à cause d'un trop plein de source. :-)

  • il y a 4 mois

    L’évolution des espèces est un fait

    la sélection naturelle est une des théories développées pour en expliquer le mécanisme

  • il y a 4 mois

    Ta question n'a pas de sens. Une théorie scientifique est corroborée par des "faits scientifiques" (des preuves expérimentales), sinon ce n'est (en sciences) qu'une hypothèse. C'est la testabilité qui fait la théorie, en permettant de valider ou non une hypothèse par l'expérimentation et progressivement, par confirmations successives, de la rendre plus solide... ou de trouver des failles qui ouvrent d'autres portes. On pourrait disserte de ce point de vue sur la Relativité...

    Beaucoup de gens de faible niveau scientifique font cette confusion, utilisant péjorativement l'expression "ce n'est qu'une théorie", ne sachant pas ce qu'est une théorie scientifique et même, cas extrême, mettent la "théorie" (au sens où ils l'entendent) au niveau d'un croyance (la leur, par exemple).

    Concernant la théorie de l'évolution (puisque c'est une théorie scientifique avérée), elle est passée du constat (les fossiles, l'anatomie comparée pré-darwinienne) à une confirmation très solide avec la biologie moléculaire, la génétique, qui permet de tracer l'évolution. L'écart avec les 100% de confiance reste dans les détails.

    Je vois dans une réponse précédente qu'on devrait parler d'adaptation plutôt que d'évolution. C'est absurde, c'est le potentiel évolutif, sous la pression de l'environnement, qui permet l'adaptation, la survie et pas nécessairement au bénéfice "du plus fort", sinon les grands dinosaures seraient toujours là, mais au bénéfice de ceux qui sont mieux armés génétiquement par la diversité dans leur famille, comme certains, plus petits et sans doute déjà couverts de plumes, qui ont eu les oiseaux comme descendants.

    .

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 4 mois

    Un fait, puisqu'on a un certain recul pour l'affirmer !!

  • il y a 4 mois

    .

    C 'est une théorie validé .....mais le terme " évolution " n 'est pas adéquat ............on devrait dire " adaptation " .

    Si tout le monde se met en INVISIBLE ça va donner quoi ?

    Être original pour créer ton propre avatar , c 'est trop demander ????

    .

    •  
      Lv 7
      il y a 4 moisSignaler

      je suis invisible depuis 7 ou huit ans sur QR. Avant j'avais un avatar et un pseudo que tout le monde connaissait.

  • Julien
    Lv 7
    il y a 4 mois

    Plutôt un ensemble de faits, et un véritable champ de recherche très large qui accumule chaque jour de nouveaux résultats sur tel ou tel mécanisme.

    Quant au terme "théorie" ça veut pas vraiment dire grand-chose.

    En science "théorique" ne s'oppose pas à "prouvé" mais plutôt à "expérimental", et théorie et expérience vont toujours de pair, même quand c'est fait par deux personnes différentes c'est deux aspects qui communiquent en permanence entre eux. Et si tu penses aux travaux de Darwin, c'était plus un travail de terrain qu'un travail de théoricien.

  • John
    Lv 7
    il y a 4 mois

    Une théorie, on est certain de rien. La Terre est peut-être plate?

    • Dans une théorie scientifique, on n'est jamais certain à 100%, une théorie peut "évoluer", être étendue, complétée, comme la Relativité a étendu la physique Newtonienne.
      100% c'est le domaine des croyances.

      Quant à la "Terre plate", c'est au mieux un gag, au pire un os à ronger pour attardé mental.

  • il y a 4 mois

    Cela relève de l'évolution naturelle de la planète .

  • il y a 4 mois

    une théorie

    .................

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.