Arcenciel a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 6 mois

D'après Actes 4 v 32 à 35 faut-il confondre mettre en commun ou être en commun?

4 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois

    Jésus répète souvent "vends tout donne le aux pauvres et suis moi"

    mettre l'argent commun est un commandement du Seigneur Jésus pour l'utiliser à bon escient, bien que l'argent soit l'oeuvre des hommes (Mat 22:21 rendez à César ce qui est à César,et à Dieu ce qui est à Dieu ).

    Nous avons besoin d'argent pour vivre, mais aussi l'argent fait le riche et le pauvre, l'esclave et le maître, les inégalités, nonobstant que le riche est souvent orgueilleux, narcissique,et capricieux, tandis que le pauvre est soumis et altruiste.

    "Jésus voyait une pauvre veuve mettre quatre sous dans le tronc du Temple"

    Marc 12

    41 Jésus, s'étant assis vis-à-vis du tronc, regardait comment la foule y mettait de l'argent. Plusieurs riches mettaient beaucoup.

    42 Il vint aussi une pauvre veuve, elle y mit deux petites pièces, faisant un quart de sou.

    43 Alors Jésus, ayant appelé ses disciples, leur dit : Je vous le dis en vérité, cette pauvre veuve a donné plus qu'aucun de ceux qui ont mis dans le tronc;

    44 car tous ont mis de leur superflu, mais elle a mis de son nécessaire, tout ce qu'elle possédait, tout ce qu'elle avait pour vivre.

  • .
    Lv 7
    il y a 6 mois

    À la Pentecôte, les chrétiens du 1er siècle ont tout mis en commun.

    Après la Pentecôte de l’an 33, les chrétiens se sont trouvés dans une situation d’urgence. En effet, des Juifs, venus de loin, s’étaient convertis au christianisme et ils restaient à Jérusalem pour recevoir une instruction spirituelle supplémentaire. Ils avaient besoin d’être temporairement logés et nourris; c’est pourquoi les chrétiens de Jérusalem en sont venus à vendre volontairement leurs propriétés et à mettre l’argent recueilli en commun afin de faire face aux besoins d’une vie communautaire prolongée (Actes 2:1, 38-47; 4:32-37). Nul n’était obligé de vendre ou de donner de ses biens (Actes 5:1-4). Il ne s’agissait pas là de communisme, comme certains l’imaginent, mais tout simplement d’une disposition temporaire, qui a cessé lorsque les chrétiens sont rentrés chez eux.

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Je ne vois pas l'intérêt de cette question ...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Je dirais plutôt la deuxième thématique ( 1Cor 1)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.