Têtaclic a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 12 mois

La capacité de philosopher nous aide t-elle à savoir de quoi nous sommes capable ...?

Mise à jour:

Et éventuellement à reconnaitre humblement nos limites...?

14 réponses

Évaluation
  • il y a 12 mois
    Réponse favorite

    Ben, c'est tout con : Si nous avons la capacité de philosopher c'est forcément que nous sommes capables ... de philosopher ! XPTDR ! 🤣🤣🤣

  • il y a 12 mois

    Philosopher est une attitude mentale ... qui hélas n' est qu' un vernis ... un habillage que l'on dépose sur notre "Être" profond réel....

    Ces vernis ou habillages sont très loin d' être des certificats d' authenticité de l' "Être" profond...

    L' Être profond fonctionne sur "ÊTRE" ...

    La philosophie fonctionne sur "PENSER" être...

    il y a un fossé gigantesque entre ..."PENSER" ...&... "ÊTRE".

    En manipulant le "PENSER" ... il est possible d' amener les individus de faire n'importe quoi.

    Car le "PENSER" est une fonction "Mentale"...

    Or les fonctions "Mentales" sont capables de justifier n' importe quoi ... et même le contraire de ce qu'il a justifier plutôt...

    Le "Mental" est une fonction par essence "Politicienne".

    Il est impossible de manipuler "ÊTRE" en direct...

    Car "ÊTRE" ne fonctionne pas sur les "Mentaux" mais s' exprime par des ressentis existentiels...

    La partie centrale et principale de ..."ÊTRE" ... réside dans les inconscients... et englobe infiniment plus d' éléments que les facteurs mentaux générés par le ... "PENSER"...

    Philosopher n' aide nullement à connaître toutes ses capacités ... car cette approche n' aborde qu'une infime partie de notre "ÊTRE".

    Note-Ajout:

    --- --- --- ---

    Néanmoins les philosophies saines peuvent permettre d' éclairer des zones d'ombres situées dans nos inconscients où se trouvent certaines racines de nos actions d' "ÊTRE".

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 12 mois

    Si la capacité de philosopher ne nous aide pas à savoir de quoi nous sommes capable; elle nous aide du moins a réaliser (contrairement aux animaux qui ne le réalisent pas) que nous ne sommes pas "un corps qui pense"; mais que nous sommes une Âme éternelle, incorruptible et Immortelle qui vit dans un corps corruptible, périssable, éphémère, et fragile, pendant le temps infiniment court et rapide d'une destinée...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 12 mois

    ""Si nombre d’ouvrages de philosophie distillent l’ennui, c’est que la vie en est absente""". .... la capacité à vivre nous aide à philosopher avec originalité .

    • ...Afficher tous les commentaires
    • timinet
      Lv 7
      il y a 12 moisSignaler

      Regardons l'histoire de la philosophie et nous verrons que des originaux ,il y en a eu pas mal ...Du coup On a trouvé comment les rejeter

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • jjane
    Lv 7
    il y a 12 mois

    Selon mon point de vue, c'est l'expérience directe de l'idée qui nous donne le savoir de quoi nous sommes capables. C'est donc de la philosophie appliquée. Sinon ça reste dans le mental. Et je crois que nous sommes ici pour valider dans la matière et appliquer ce que nous sommes réellement, donc la conscience... et ce peu importe le domaine de l'idée et du champs d'application ou cela sera exprimé.

    Donc reconnaître les limitations c'est un peu normal, puisque nous nous y heurtons et du coup les mettons en lumière. La question qui se pose devient : allons-nous les regarder et s'y heurter encore et encore ? ou abdiquer en se disant: bah c'est comme ça on n'y peut rien ? .... ou allons-nous développer/intégrer le moyen, ou plutôt l'état, qui va les dissoudre et rendre ces limitations illusoires ?

    De toute façon, je trouve que l'humilité et l'orgueil n'ont rien à voir avec ce qui se conscientise et se vit. En quelque sorte ça fait aussi partie de ces limitations illusoires, des réflexes égotiques.

    belle journée 🌞

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 12 mois

    Siffle beau merle !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 12 mois

    C'est bien possible qu'elle nous conforte dans nos choix de vie

    Mais Si on ne commence pas ce ne sera que de la procrastination .

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Niezky
    Lv 6
    il y a 12 mois

    Difficile de se prononcer sans pencher la balance du coté de l'ego , sur de ses capacités , suffisant dans sa propre introspection , que du coté de la réalité dépouillée comme une coquille vidée par la subjectivité . Ceci dit , il faut pas non plus se renfermer dans l'inertie végétative de la pensée et faire exercer les neurones à l'insu de leur plein gré , eux (les neurones) qui se complaisent dans le tourisme cervical , partisans du moindre effort mental ...Tiens les miens par exemple , enfin ceux qui ont survécu aux dernières glaciations et autres figeages ,essaient tant bien que mal d'avoir leur propre maïeutique sans jamais exercer d'obstétrique gnostique ..:)

  • il y a 12 mois

    Si on se pose la bonne question, oui parceque dans une telle question il y a la réponse, mais il n'y a pas d'humilité à reconnaitre ses limites, il y a de la complaisance, de la contemplation du nombril et de l'auto satisfaction.

    Le temps avance malgré nous, et rester sur place nous fait aller en arrière

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Saad M
    Lv 5
    il y a 12 mois

    La philosophie doit être éthique.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.