Nemo
Lv 5
Nemo a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 12 mois

Nos antifas ciblent des souverainistes ( droite/ gauche) mais ont été incapables de repérer 3 réseaux imprimeurs diffuseurs négationnistes?

Leurs sites ne citent jamais ces 3 groupes qui impriment et diffusent de la littérature négationnistes et réellement neo-nazie

ils sont sectaires ,nuls en analyse politique et incompétents

Mise à jour:

cela me semble clair ,je ne vais pas faire de pub pour les réseaux en question,ni les dénoncer

Mise à jour 2:

désolé je ne peux donner plus de détails :je ne veux pas leur faire de la pub ,ni donner dans la délation

2 réponses

Évaluation
  • Melba
    Lv 6
    il y a 12 mois
    Réponse favorite

    pas compris , on peut avoir plus de détails ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 2 mois

    Si le temps de l’après crise se dessine, il y a urgence à ce qu'une toute autre politique soit menée notamment en matière de fiscalité, Celle-ci doit être plus juste, beaucoup plus progressive, au service du financement des services publics dont le manque criant de moyens a été malheureusement démontré au cours de cette crise.

    Mais sur ce terrain encore, le gouvernement fait le choix de l'économie au détriment de la justice sociale. Le refus de s'engager sur la voie d'une véritable politique de recettes et de dépenses publiques axée sur le bonheur national brut et la justice sociale et fiscale démontre que le combat contre le virus capitaliste libéral est plus que jamais d'actualité.

    Après avoir laminé pendant des années le service public et la justice sociale, après avoir dévoyé la notion même de service public, le livrant à des logiques marchandes, de business, dans lesquelles La Poste s'est largement engouffrée (mais pas qu’elle), nos dirigeants politiques et technocratiques vantent désormais, avec une hypocrisie totale, ce même service public.

    Les agents de ce dernier ont pourtant démontré leur capacité à répondre à la crise sanitaire et économique, y compris lorsqu'on ne pouvait pas en dire autant de la part de leurs directions ! Par ailleurs les signaux sont très clairs, quant au fait que les politiques d'austérité et de casse en ce qui concerne les services publics vont continuer à être menées tambour battant.

    En appelant aux dons pour soutenir le service public de la santé, en évoquant la nécessaire relance de l'économie  par un recours accru aux atteintes des droits des travailleurs via la loi d'urgence sanitaire, en testant à grande échelle et sans autre recours possible l'e-relation avec les usagers, le gouvernement démontre qu'il entend, malgré la crise, poursuivre son œuvre de destruction méthodique et massive de tout ce qui échappe à l'emprise totale de la loi du profit.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.