Emere♂ a posé la question dans Arts et sciences humainesPhilosophie · il y a 6 mois

Qu'est-ce qui nous rend le superflu nécessaire ?

S'il est vrai que rien ne se fait sans raison, il doit y avoir quelque raison qui nous rende paradoxalement nécessaire des choses dont nous n'avons pourtant manifestement pas besoin. Mais laquelle ?

Mise à jour:

J'ai bien peur qu'il ne s'agisse pas d'une question d'actualité. Sinon, ce ne serait pas une question de philosophie.

Par exemple, Selon Diogène Laërce, Socrate s’exclamait déjà sur le marché de l'antique Athènes : "Que de choses dont je n'ai pas besoin !" ... C'était il a 25 siècles !

http://remacle.org/bloodwolf/philosophes/laerce/so...

Mise à jour 2:

Correction : "il doit y avoir quelque raison qui nous rende paradoxalement nécessaireS des choses ...etc."

11 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois
    Meilleure réponse

    si l'utile est utile, l'inutile est essentiel.

    • Emere♂
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      Les fins en soi sont des choses forcément inutiles mais qui donnent pourtant leur sens à toutes les autres choses.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    "Quand je m’y suis mis quelquefois à considérer les diverses agitations des hommes et les périls et les peines où ils s’exposent, dans la cour, dans la guerre, d’où naissent tant de querelles, de passions, d’entreprises hardies et souvent mauvaises, etc. , j’ai dit souvent que tout le malheur des hommes vient d’une seule chose, qui est de ne savoir plus demeurer en repos dans une chambre(…).

    Mais quand j’ai pensé de plus près, et qu’après avoir trouvé la cause de tous nos malheurs, j’ai voulu en découvrir la raison, j’ai trouvé qu’il y en a une, bien effective, qui consiste dans le malheur naturel de notre condition faible et mortelle, et si misérable que rien ne peut nous consoler, lorsque nous y pensons de plus prés.

    Quelque condition qu’on se figure, où l’on assemble tous les biens qui peuvent nous appartenir, la royauté est le plus beau poste du monde ; et cependant, qu’on s’en imagine accompagné de toutes les satisfactions qui peuvent le toucher, s’il est sans divertissement, et qu’on le laisse considérer et faire réflexion sur ce qu’il est, cette félicité languissante ne le soutiendra point, il tombera par nécessité dans les vues qui le menacent, des révoltes qui peuvent arriver, et enfin de la mort et des maladies qui sont inévitables ; de sorte que, s’il est sans ce qu’on appelle divertissement, le voila malheureux, et plus malheureux que le moindre de ses sujets, qui joue et qui se divertit."

    Blaise Pascal ; Pensées.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • timinet
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      Est ce que l'arbre échappe à son destin d'arbre ?
      Non, mais il s'y prépare ; pousse ses racines dans des terres plus clémentes, fabrique ses fruits et ses graines, abrite et fortifie les plantules qui naissent de lui.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    L'idée valorisante de modernité et de confort... de tous les accessoires le plus souvent inutiles qui feront de toi un mec branché...le paradoxe tient a l'attachement compulsif qui rend nécessaire les objets provisoires du faire valoir... l'infinité de choix des gadjets au royaume du jetable, qui étend à présent son empeinte jusqu'au relationnel...

  • il y a 6 mois

    si j'avais à vivre avec 100 objets ? maximiser sa vie, rend le superflu évidemment nécessaire

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 6 mois

    La puissance marchande avec l'emploi de ses moyens exorbitants: publicité, mode, TV, etc.

    Autrefois le marché s'organisait en fonction de la demande, aujourd'hui c'est la production qui crée le besoin...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Tout ce qui es superflus, tout ce qui est inutile pour les uns, est forcément indispensable pour les autres !

    Prenons l'exemple de ces gros écouteurs ridicules que certains arborent dans la rue et les transports en commun. C'est totalement inutile, convenons-en ? Ceux qui les portent ne se doutent pas un seul instant qu'ils mettent leur vie en danger en s'isolant dans l'espace publique. Quant à leur réputation, il faut vraiment leur dire que ça leur donne l'air con !

    • Vodoo/Bruja
      Lv 7
      il y a 6 moisSignaler

      Et un jugement gratuit de plus, un !

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Les frigos vides dès le 24 du mois

    Les pauvres comptent beaucoup sur le superflu des riches .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    la fièvre acheteuse

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Les mauvaises habitudes.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 6 mois

    Le super flux, c'est l'essence de la vie. Le nécessaire est prosaïque.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.