Anonyme
Anonyme a posé la question dans Sciences socialesPsychologie · il y a 5 mois

Aimer que son nombril et la solitude sont sincères?

Vouloir se sociabiliser à contre coeur c'est hypocrite.On aime pas tous le monde dans cette planète .Je suis mal à l'aise à me mentir et faire komtoutlemonde

Mise à jour:

Loupiotte@Oui la gentillesse des humains je trouve louche par expérience

3 réponses

Évaluation
  • il y a 5 mois
    Meilleure réponse

    Il faut séparer, qui tu es, de ce que tu fais.

    L'éducation sert à pouvoir vivre avec les autres, au mieux, mais tu n'ES pas celui là, qui est poli, ou travailleur, ou l'inverse.

    Qui tu es toi, est la constante qui te suivra toute ta vie quoiqu'il arrive.

    Chacun est différent, a une énergie différente, au départ et réagit différemment aussi.

    On " fait '" le gentil, l'aimable etc .. mais on EST autre chose. Il faut faire ce distingo en toi.

    Qui a demander à ce qu'on aime tout le monde ? personne hormis la religion et macron.

    Sois toi même, j'ai grandement l'impression que tu fuis, parce que tu as eu de mauvaises expériences peut être ? c'est une solution bien sur, mais tu passes aussi à coté de belles choses et de belles rencontres.

    Tu ne pourras jamais changer le monde, mais change en toi même et le monde changera.

  • il y a 5 mois

    te "sociabiliser " pourquoi tu n'as pas à ramper par terre et pour ceux que tu n'aimes pas rassures-toi un monde ce n'est pas de s'aimer tous car , c'est impossible l'on deviendrait des robots , il faut se respecter et l'être , c'est pas plus à en rajouter , comment peux-tu te forcer à X Y Z c'est toi qui fait que tu es devenu con , alors cesses donc ces extras guére vrais et tu verras moins de poids à porter ! voir supporter enfin!

  • il y a 5 mois

    j'ais toujours été dans la lignée d'aimer avant toute choses mon nombril et de protéger ma liberté sans toutefois vivre de solitude qui ne me conviendrait pas

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.