Pourquoi le latin a-t-il été abanonné au fil du temps par les locutuers?

Mise à jour:

LOL j'ai eu des soucis lors de l'écriture du texte. Si vous voulez répondre sérieusement ce serait gentil, merci.

10 réponses

Évaluation
  • il y a 5 mois
    Meilleure réponse

    En fait, le latin n'a pas été "abandonné", il a juste évolué au fil des siècles.

    D'abord, le latin littéraire qui est enseigné à l'école correspond au langage soutenu parlé uniquement par les patriciens (=les bourgeois) de la ville de Rome, en réalité, le peuple de l'Empire Romain n'a JAMAIS parlé ce "latin" scolaire, il parlait le "latin vulgaire".

    A cause du phénomène d'érosion linguistique, ce latin vulgaire a dégénéré au fil des siècles ; la décadence du latin vulgaire est logiquement accentuée avec l'éloignement géographique, ce qui explique que l'italien standard et le corse, le nord-italien (piémontais, ligure, vénitien), l'occitan ou le catalan soient restés très proches du latin vulgaire, tandis que le français, le roumain et le portugais ont tellement dégénéré qu'on a parfois du mal à croire qu'ils avaient eux aussi pour langue mère le latin (le latin vulgaire, pas le truc savant enseigné à l'école et perpétué par le Vatican).

    Donc, LE LATIN N'A PAS ÉTÉ ABANDONNÉ ! sauf que maintenant, on l'appelle plutôt "italien" en Italie, "occitan" dans le Sud de la France, "corse" en Corse etc etc, avec quelques nuances entre chacune de ces langues romanes modernes.

    En périphérie de ce qui était autrefois l'Empire Romain, le latin a subi une forte érosion linguistique consécutive d'influences étrangères (Francs, Slaves, Arabes etc...) et présente donc de très grosses différences par rapport à la langue mère (latin vulgaire) :

    > le français est abâtardit de 13% d'influence germanique (francique = langue des Francs),

    > l'espagnol est abâtardit de basque et surtout a subit une très forte influence arabe (13%)

    > le rhéto-roman est influencé de germanique

    > idem le portugais et le roumain, eux aussi très éloignés du latin originel (influences slaves pour le roumain).

    Surtout bien comprendre que le latin qu'on apprend en cours de latin à l'école n'a jamais été parlé en dehors de la seule ville de Rome et de ses environs immédiat (partie péninsulaire de l'Italie) ! et en plus, uniquement par l'élite intellectuelle, la bourgeoisie ("les patriciens"). Les habitants de l'Empire Romain parlaient le "latin vulgaire", dont l'italien, le corse, l'occitan et le catalan sont restés très proches (suffisamment éloignés toutefois pour qu'on puisse les considérer aujourd'hui comme des langues romanes distinctes entre elles).

    Par contre, le français, l'espagnol, le portugais et le roumain ont subit une décadence telle que la rupture de compréhension est consommée, un locuteur roumain est tout-à-fait incapable de deviner ce que peut raconter un francophone, et un français ne comprend que dalle au portugais ! tandis qu'un occitan arrive à comprendre un catalan, un italien arrive à comprendre un corse ou un locuteur piémontais, un piémontais arrivant à comprendre un occitan de Nice (=continuum linguistique du latin).

    Attachment image
    • Aucune Réponse
      Lv 7
      il y a 5 moisSignaler

      Quoique la prononciation. Une amie salernienne me disait que le dialecte campanien à l'oreille sonnait beaucoup comme du français puisque nous les avons colonisés sous Napoléon, alors qu'à le lire, c'est incompréhensible pour un Français !

      Bon dans les faits, je n'ai pas compris grand chose…

  • il y a 5 mois

    Les gens n'ont pas abandonné l'usage du latin : ils ont subi un choix politique !

    En 1539, le roi de France François Ier a commencé par interdire le latin de l'administration, qu'il s'agisse de sa forme savante (latin littéraire) ou de sa forme populaire usuelle (occitan) par l'ordonnance de Villers-Cotterêts. Il a imposé le "françois", dialecte dégénéré mélange de 60% de latin mâtiné d'influences prégnantes germaniques (francique) tout simplement parce-que c'était "sa langue", du moins ce dialecte-là qu'il parlait : prestige de la "langue du roi"...

    A partir de 1880-1881, Jules Ferry et la Troisième République IMPOSENT et généralisent l'usage du français (donc ce fameux dialecte bâtard latin-germanique apparu dans le Bassin Parisien vers l'an Mil et parlé par les rois de France), interdisant de fait la forme vernaculaire du latin (occitan) en France.

    Les locuteurs n'ont pas abandonné le latin : ce sont les rois de France à partir de la Renaissance et surtout la République qui leur ont imposé le monolinguisme français !

    Le latin littéraire, lui, n'a jamais été parlé en dehors de la péninsule Italienne de l'Antiquité.

  • il y a 5 mois

    le latin (couplé au grec ancien) est un outil extra de compréhension des langues latines; grâce au latin, je me débrouille pour comprendre un texte roumain ou portugais en quelques secondes, alors que je n'étais pas ce qu'on fait de mieux dans le genre bon élève dans cette matière.

    C'est un outil de compréhension de logiques qui sert toute la vie, au même titre que les maths et la musique.

  • il y a 5 mois

    Parce qu'il explique une partie de nos racines sémantiques, et que le but, depuis 60 ans, est de nous couper de nos racines par tous les moyens, et que celui là en fait partie, pour rentrer sous le joug de la dictature mondialiste, la grande dilution ...

    C'était obligatoire pour les études secondaires autrefois, déjà à mon époque c'est devenu une option.

    dommage... on y apprend tant de choses..

    Le peu que j'ai pratiqué m'a ouvert à pas mal de choses. Je trouve qu'on devrait le réinstaurer.

    • Loupiotte
      Lv 7
      il y a 5 moisSignaler

      je n'ai pas poursuivi , mais je l'ai regretté plus tard.

      on le retrouve partout ..

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 5 mois

    Par les locuteurs? Déjà, le latin s'étiolait Prends un texte du Credo, ce n'est pas du Cicéron Voir les contextes ...géographiques En Gaule, le francique. En Espagne et Portugal, influence de l'arabe. Mais à noter, langue latine ,....roumain!

  • il y a 5 mois

    Il n'a pas été abandonné, il s'est simplement déformé avec le temps pour donner naissance à toutes sortes de langues romanes ( Français, Italien, Espagnol... )...

    J'ai dit !

    • ?
      Lv 4
      il y a 5 moisSignaler

      Oui. Je nuance votre propos : il existe des formes très conservatrices du latin vulgaire, comme les parlers italiens (corse compris), l'occitan et le catalan, et des formes beaucoup plus dégénérées en périphérie, le français ou le roumain pour ne citer que les deux cas extrêmes...

  • yoyoru
    Lv 7
    il y a 5 mois

    Parce qu'il a été locutué, justement…

    c'est pour ça qu'ils ont tous abanonné… et qu'il n'y a plus, à ce jour, d'abanonné au numéro que vous demandez..

  • il y a 5 mois

    Le latin ? Cé koi ?...

    • yoyoru
      Lv 7
      il y a 5 moisSignaler

      Quoi..! tu ne connais pas les "latins crétins", aux gros yeux globuleux, et qui déclament du Cicéron (c'est pas carré..) à longueur de journée..?

  • Anonyme
    il y a 5 mois

    c'est pas bien d'abandonner les lapins, je reporte un abus auprès de la SPA !

  • il y a 5 mois

    Diviser pour mieux régner. Le latin était une langue impériale. Voulant se partager l'Empire, les barbares ont divisé son peuple en lui imposant des langues étrangères difficilement interprétable.

    • Aucune Réponse
      Lv 7
      il y a 5 moisSignaler

      Les barbares se sont d'abord romanisés en créant parfois des villes à la façon romaine le long du Limes. Et en assimilant cette culture romaine, ils ont aussi, déjà, assimilé une part de la langue.

      Dans le voyage retour, une partie du chemin était déjà fait, ce qui a simplifié le mélange.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.