Fusako a posé la question dans Sciences et mathématiquesAstronomie et espace · il y a 6 mois

Si tous les astres de notre Galaxie étaient soumis à un mouvement d'accélération exponentiel, en serions-nous conscients ?

Mise à jour:

Puisque la rotation de notre planète autour de son étoile est notre unique référence de mesure du temps, si tous les astres accéléraient tous les ans, comment pourrions-nous nous en rendre compte ?

Mise à jour 2:

D'autant plus que nous avons tous l'impression que plus nous vieillissons, plus le temps passe vite. Et si l’expérience de vie n'en était pas responsable, mais plutôt l'accélération astrale ?

Mise à jour 3:

Comme l'a souligné Vega2, ma théorie est suffisamment compliquée, j'ai ajoutée à tort le mot " Exponentiel. "

Cependant, l'idée que tous les atomes de l'Univers soient synchronisés sur une même horloge explique pourquoi lorsqu'on observe la rotation d'un galaxie, les objets périphériques se déplacent à la même vitesse que ceux proches du centre.

Mise à jour 4:

Réponse de St Marc n’apparaissant pas dans les réponses :

Sans mesures, sans modèle théorique et sans algorithmes, nous ne sommes conscients de rien. Ci-joint une vidéo qui présente les difficultés auxquelles les astrophysiciens sont confrontés pour mesurer les vitesses des galaxies, les dissocier de notre propre vitesse, mais également de celle de l'expansion de l'univers.

Mise à jour 5:

En la visionnant, on se rend compte à quel point, sans modèle théorique, sans filtre de Wiener et sans simulateurs, on serait incapable d'obtenir le diagramme 3D des courants cosmiques (mouvements des galaxies dans l'espace), avec la présence - dans notre super-amas et à proximité - d'un grand attracteur mais aussi la découverte d'un grand répulseur : Incompatible avec le modèle standard ? Une tentative d'explication standard y est malgré tout proposée.

Mise à jour 6:

S'agissant de l'accélération du taux d'expansion de l'univers, j'ai posé la question ici sur YQR :

https://fr.answers.yahoo.com/question/in...

... laquelle a suscité un très vif intérêt !

Mise à jour 7:

Je me pose 2 questions sur cette accélération :

Mise à jour 8:

1- Le redshift non linéaire du diagramme, c'est à dire moins important qu'attendu à proximité du Big-Bang, l'est-il vraiment ? La relativité est peut-être à revoir, avec un éther (restez calmes, svp !) qui modifierait le rapport redshift/ vitesse en fonction du niveau d'énergie de l'espace, et donc rendrait ce diagramme non linéaire, en effet, mais seulement en raison de modification des longueurs d'ondes provoquée par la variation du niveau d'énergie du vide, pas par sa vitesse d'expansion.

Mise à jour 9:

2- Le modèle du Big-Bang, qui décrirait la totalité de l'Univers, est-il le seul modèle possible ?

Il ne s'agit peut-être pas d'un Big-Bang mais d'un méga trou noir, dans lequel nous serions, à faible densité de masse, dont l'horizon s'éloigne à vitesse accélérée.

Mise à jour 10:

Cela expliquerait de manière plus acceptable la période dite d'inflation (qui est "strange" en terme de vitesse d'expansion, alors qu'une vitesse supraluminique peut s'envisager sans problème s'il s'agit simplement de celle - virtuelle, mais quand même de confinement de la lumière - d'un horizon de trou noir)

Mise à jour 11:

Ultime mise à jour :

je pense que ma question est une théière de Russell et que nous ne disposons pas des connaissances pour y répondre aujourd'hui...

6 réponses

Évaluation
  • il y a 6 mois

    Je pense que notre vision de l'Univers est encore bien étriquée.

    On définit des "constantes" universelles (c, G, h) et avec elles toutes les "constantes" physiques, mesurées dans notre environnement immédiat, mais rien ne prouve (me semble-t-il) qu leur généralisation à l'ensemble de l'Univers n'entraine pas une grave distorsion de ce qu'on perçoit et que leur variation conjointe en fonction du temps - donc de la distance apparente - nous fasse prendre des vessies pour des lanternes.

    L'hypothèse n'est pas nouvelle.

    https://www.futura-sciences.com/sciences/actualite...

    L'expansion de l'Univers (l'accélération dont tu parles ?) est typiquement une potentielle illusion. Elle augmente avec la distance (donc avec le temps dans le passé.

    Tout est dépendant de la notion de temps pour lequel nos étalons successifs, de la durée du jour à l'horloge atomique, sont arbitraires (se réfèrent à un phénomène qu'on admet comme stable, constant... par défaut).

    A "faible distance" dans une galaxie, l'expansion devient négligeable devant la cohésion due à la gravitation... mais ne disparait pas par enchantement. Les atomes qui constituent notre environnement immédiat et nous-mêmes subiraient aussi cette expansion, ce qui nous ferait participer au phénomène et le masquerait à nos instruments...

    .

    • Fusakoil y a 6 moisSignaler

      Bien qu'elle puisse être liée à une accélération atomique, je ne pensais pas à l'expansion de l'Univers en posant cette question.

  • il y a 6 mois

    le voile sera levé un jour, et tous verront la vérité :

    Attachment image
  • Vega2
    Lv 6
    il y a 6 mois

    exponentielle ...l'accélération...

    en fait, cela ne pourrait pas durer bien longtemps ( on atteindrait des vitesses proches de C rapidement )

    on ressent une accélération...pas un mouvement uniforme

    • SAINTMARC
      Lv 5
      il y a 6 moisSignaler

      Pour mieux aborder l'éternité, prendre la tangente me parait tout indiqué ! (ou plutôt l'arc-tangente)

  • il y a 6 mois

    Il manque un point de référence, et de savoir de quelle accélération il s'agit. Si c'est l'expansion de l'espace qui accèlère, et que notre référentiel local reste stable, comme maintenant, alors nous pourrions ne pas en être conscient.

    Si tout se met à accélerer dans tous les sens, alors nous en serions rapidement conscient.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Pierre
    Lv 7
    il y a 6 mois

    Notre référence de temps est une oscillation d'un atome de césium (ou du même genre) et permet de mesurer un écart aussi faible qu'une fraction de seconde sur la durée d'un siècle. Et il y en a plusieurs autres du même style, donc si on ne sait toujours pas ce qu'est le temps, on le mesure très bien.

    • Fusakoil y a 6 moisSignaler

      Ou alors on interprète mal ce que l'on voit, puisque nous sommes en mouvement et nous observons quelque chose qui se déplace, ou alors je n'ai pas compris...

  • Anonyme
    il y a 6 mois

    Si tout se mettrait à accélérer dans tous les sens, la vie n'existerait plus.

    Preuve qu'il a un calculateur.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.