BRUJA VERDE a posé la question dans Politique et gouvernementÉlections · il y a 1 an

Les Asselinistes peuvent-ils m'expliquer la position d'UPR sur l'immigration, le nucléaire et la dette publique?

Parce que lorsqu'on l'ouvre aussi fort pour contester l'Europe ou la constitution en récupérant une partie des électeurs du FN au passage, on a bien une idée sur ces questions que l'on prétend vouloir soumettre à l'opinion...puisque l'on a une petite idée de l'opinion...non?

N'est ce pas un peu hypocrite de ne pas vouloir s'exprimer sur ces trois sujets clairement avant que les gens vous donnent leur vote ?

Mise à jour:

@Aïcha, je te vois dans mes notifications...mais tu ne sors pas sur ma question....essaie de modifier ton commentaire...genre mettre un espace au mot bran leur.

4 réponses

Évaluation
  • il y a 1 an

    L'UPR prévoit le référendum après débats de fond sur ces sujets, et après les exposés d'experts pour le nucléaire. Le référendum n'aura de valeur que si d'abord nous sortons de l'UE, car pour l'instant l'UE impose une politique d'immigration, et contrôle le budget de la France. Si le budget n'est pas accepté, le pays est condamné à payer une amende jusqu'à qu'il soit correct aux yeux de la commission européenne.

    L'UPR est un mouvement temporaire qui s'effacera une fois sa mission accomplie, et qui est financé sans dette. Ne pas s'engager sur le thème de l'immigration permet de rassembler les Français de l'extrême-gauche à l'extrême-droite pour le plus urgent : libérer la France, retrouver notre souveraineté nationale en quittant l'UE, l'euro et l'OTAN. Sans ce préalable, tous les discours ne valent rien. Pour exemple en Italie, actuellement le gouvernement peut lutter contre l'immigration clandestine mais n'a pas le choix quant à l'immigration légale.

    L'UE aussi nous isole, car l'ONU peut gérer les migrations également. François Asselineau a fait remarquer que l'Arabie Saoudite et le Qatar n'avaient pas accueilli (beaucoup) de migrants malgré leurs moyens alors que l'ONU pourrait leur imposer (c'est aussi lui qui fait remarquer que l'Italie ne peut pas changer la politique d'immigration légale). Cela laisse supposer qu'il n'est pas pour l'immigration massive en France, il a également été un des premiers à dénoncer le Pacte de Marrakech signé sans consulter les peuples. Quiconque ne veut pas voir les salaires et les protections sociales diminuer est automatiquement contre l'immigration massive s'il est cohérent ; difficile de comprendre les LFI à ce propos mais on leur offrira un débat pour qu'ils nous expliquent.

    Edit. : pour le sujet précis de la dette je ne sais pas ce qui est prévu, en tout cas sortir de l'UE fera économiser des milliards de contribution nette de la France. Et la sortie de l'euro permettra d'exporter plus, d'avoir à nouveau une balance commerciale excédentaire et pas déficitaire.

    La France après Frexit ne sera pas isolée et au contraire pourra revenir sur la scène internationale, au lieu d'être muselée par l'UE. Il restera 6684 traités qui lient la France au reste du monde contre 6686 si on sort de l'UE et de l'euro. Quant à la compétitivité elle sera plus forte avec une monnaie adaptée qu'avec un euro trop cher qu'on ne peut pas choisir de dévaluer ou réévaluer à échelle nationale.

    • ...Afficher tous les commentaires
    • Man Fiji Man
      Lv 7
      il y a 1 anSignaler

      Va lire le programme avec attention, et ne véhicule donc pas la trouille qu'instillent les europhiles sur le Frexit… Quand quelqu'un a la trouille, il essaie de faire peur aux autres.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    On dit plutôt UPéRiste…

    L'UPR est un rassemblement de tous les citoyens conscients de l'emprise incroyable de l'UE, et de sa responsabilité sur bien des tracas que nous subissons.

    Ces citoyens viennent de tous côtés, vraiment. Tu cites le RN, ce n'est pas la plus grosse source de personnes, nous avons des centristes, des FI, des écolos, des LR... et beaucoup de jeunes, même s'il y a des vieux couillons dans mon genre. Et des français de toutes couleurs et religions, de toutes couches sociales aussi.

    Un truc intéressant, il y a eu voici trois semaines une réception par ETHIC, une sorte de club genre Medef. Dix candidats ou représentants sont venus des principales listes. Le Pen, Loiseau, Bardella, Lagarde se sont défilés quand ils ont appris que Mr Asselineau venait.

    Il y avait que des grossiums (banque Lazare, cab Mazars, etc...)

    Malgré la défense de la sortie de l'UE, donc position très opposée à la tendance patronale bien néolib, AU petit référendum à bulletin secret de conclusion, nous avons été très surpris. RN, LR, à 13%, LREM à 11%, EELV à 10% et UPR à 9,5% quand même…

    Maintenant, la question :

    Ce sont trois questions clivantes ou qui peuvent le devenir. Et donc, tu sais que les origines politiques des 37500 adhérents et des deux ou trois millions de sympathisants déclarés sont diverses.

    Il y a déjà, pour l'immigration, une piste "UPR", celle de l'augmentation notable des coopérations avec les pays du Sud. Il faut créer absolument des emplois en Afrique, et en particulier en Afrique francophone. Quand les conditions de vie des gens dans leurs pays sont acceptables, ils ne quittent pas leurs pays. Toi, ici, tu nous as dit que tu en bavais avec ton maraîchage, mais tu n'as quand même pas franchement envie de quitter la France. Eux non plus…

    Donc, plutôt que de voir des « la liste claire » ou des RN dirent qu’il faut arrêter l’immigration, fermer les frontières de Schengen, etc… Ces gens se plantent complètement, parce que l’immigration est, depuis vingt ans, l’apanage exclusif de Bruxelles. Sauf pour l’immigration clandestine, mais là, si les gouvernements sont sérieux, ça revient à de la simple police. Quand on pense à ce qui se passe sur Mayotte…

    Alors il va y avoir un grand débat, ouvert et sincère, sur l’immigration, suivi d’un référendum, dont le résultat sera respecté à la lettre par le gouvernement UPR.

    Pour la dette publique, c’est un sujet plus complexe, qui orientera nos choix de vie pour longtemps, dix, quinze ans… Là aussi, pas d’autoritarisme, mais un débat, où les français écouteront les experts des différents courants de pensée, et prendront leur décision sur le référendum de clôture du grand débat. Et là aussi, le gouvernement UPR agira en fonction, conformément à la volonté du peuple.

    Pour l’énergie et l’environnement, deux sujets intimement liés, là encore, un grand débat, où pronukes et antinucléaires déploieront leurs arguments, mais aussi pour les autres modes d’énergies, les conséquences sur le transport, etc… Et là encore, les français décideront.

    Sur les deux sujets précédents, perso, je ne suis pas radical et pas assez informé, finalement. Mais sur celui-ci, je défendrai la sortie du nucléaire avec bien plus d’énergie que je ne parle de l’UPR ici.

    Parce que mon épouse est décédée, victime des retombées de Chernobyl, parce que j’ai voulu comprendre et que j’ai donc été bosser sur Olkiluoto en 2007/2008, et j’y ai trouvé une véritable secte de pronukes au sein d’Areva. Ahurissant ! Une vraie religion, le nucléaire, comme ces gens qui sont pro Union Européenne, pareil ! Tu leur demandes : « euh, les déchets ? » et ils se ferment comme des huîtres en te regardant méchamment…

    Et aussi que j’ai vu comment ça se passe chez EdF, j’ai bossé sur les diesels d’ultime secours dits Post-Fukushima, parce que si je ne suis pas un porte-banderole genre Greenpeace, je suis dans l’action contre le nucléaire ou pour l’installation de moyens de protection. Et donc j’ai mis mes compétences professionnelles pendant vingt mois au service de mes concitoyens, pour être sûr que ces putains de diesels marcheront au moins quatre jours, si on a un Chernobyl ou un Fukushima français… de façon à ce que les gens habitant à moins de 45kms du réacteur aient le temps de déménager posément…

    Comme on construisait un peu de la merde quand même, à la fin ils m’ont viré… Sauf que j’ai réussi à glisser au ponte EdF en charge de ce projet toutes les erreurs et malfaçons du truc, on verra bien s’ils reprennent les conneries avant les mises en service…

    Voilà ce qu'on peut dire de tout ça… L'UPR, en résumé, respecte l'intelligence des français, et sur certains sujets majeurs, n'a pas la prétention d'avoir la science infuse.

    Ah, dernier point, sur les référendum où le président serait persuadé de la solution à adopter, il mettra son poste en jeu, comme De Gaulle en 69. En revanche, s'il n'a pas de convictions fermes, il l'annoncera, et restera parfaitement neutre, sans mettre son poste en jeu, donc.

    SI ça peut te faire changer d'avis et t'amener à voter, je n'aurai pas perdu mon temps :-)

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 an

    Peuvent pas, interdiction de militer depuis hier soir banane !

    Tu ferais mieux de réfléchir pour qui tu vas aller voter demain !

    @vodoo : t'as dit que tu votais pas, blairette !

    @vodoo : https://fr.answers.yahoo.com/question/index?qid=20...

    @vodoo : blairette !

    @vodoo : boludette !

    @vodoo : m'en tape de ton PEH, va voter, bananette !

    @vodoo : parce que sinon, j'envoie un contrat descendre tous tes plants de tomates et de salades !

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.