Nemo
Lv 5
Nemo a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 1 an

Plus le mondialisme avance ,plus le patriotisme se réveille (Inde ,Russie ,USA,Europe ,Chine etc...?

"Là où croit le péril ,croît aussi ce qui sauve" ?

8 réponses

Évaluation
  • il y a 1 an
    Réponse favorite

    Qu'est-ce que c'est, le mondialisme ? La globalisation ?

    On parle d'un système brutal, purement financier, qui réduit les sept milliards d'êtres humains au rang de consommateur lambda, tout le monde au McDo à boire du coca…

    La nature détruite, déforestée, les océans plastifiés, les roses sous brumisateurs dans les jumbo jets entre le Kenya et Rotterdam, les gens qui crèvent dans les mines d'uranium mauritaniennes pour faire des Fukushima ou celles de terres rares en Chine pour des batteries de bagnole, Trump et ses abonnés qui nient le réchauffement climatique quand les Maldives se noient lentement, les travailleurs détachés de l'Est-Europe et les GJ français, la disparition des abeilles et des vers de terre et la prolongation des glyphosates et OGM…

    Le patriotisme, un sursaut avant l'extinction, non ?

  • Anonyme
    il y a 1 an

    6 % des Français ont osé prétendre que leur pays était le meilleur du monde. Dans le cas du Royaume-Uni, ce chiffre atteint 10 %. L’Allemagne, avec 5 %, a obtenu le pire résultat. Les Australiens et les Canadiens sont plus optimistes, avec 29 % et 28 % respectivement. 29 % des Chinois pensent aussi que leur pays est le meilleur au monde, et 33 % pour les Saoudiens.

    Les Américains prennent la médaille d’or avec un fier 37 %, auquel il faut ajouter 28 % des personnes interrogées qui considèrent que les États-Unis est un meilleur pays que la plupart des pays du monde. Seulement 7 % pensent qu’il y a des endroits où les conditions sont meilleures, l’un des chiffres les plus bas de l’enquête sur ce point.

    https://www.eldiario.es/internacional/EEUU-naciona...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    Si l'on en croit le sondage rapporté par l'anonyme, les français confirment le jugement de de Gaulle: ce sont toujours des veaux...dopés au soft power américain...

    • Man Fiji Man
      Lv 7
      il y a 1 anSignaler

      Ours, il me semble que c'est G. Marchais (ou Waldeck Rochet ?) qui avait brocardé la phrase de De Gaulle. Lui avait dit, dans un contexte bien spécifique vis-à-vis des résistants gaullistes : "les français sont dévots"

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Segel
    Lv 7
    il y a 1 an

    On peut comprendre la "haine de soi" chez les Allemands.

    En revanche, elle me semble fort peu naturelle chez les français. Voire pathologique...

    Quand je vois les CRS taper sur les gilets jaunes ça me fait penser a une maladie auto-immune comme la sclérose en plaques ...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 3 mois

    Les grands philosophes gauchistes ne s’y sont pas trompés.

    Là où nous nous sommes concentrés pendant des années sur du militantisme qui ne pouvait pas porter ses fruits, eux ont planché au boulot en misant sur une activité source. Une activité discrète, qui influence en cascade des milliers de cerveaux influents : la philosophie de combat.

    Le résultat de leur travail acharné est la domination de leur sensibilité politique (le gauchisme), sur le siècle que nous traversons. C’est pourquoi on ne peut pas inverser les choses en gémissant depuis la zone où se produisent les conséquences de leur victoire idéologique.

    Leur hégémonie est le résultat d’un investissement intellectuel qui a su rester dans les catacombes, qui a su se contenter de quelques réseaux de diffusion efficaces et qui s’est concentré sur la précision de leurs concepts et sur une communication élitiste. De relais en relais, ils se sont structurés en vue de créer leurs hologrammes parfaits.

    Ne vous y trompez pas, les stars de l’université des années « liberté », étaient de très haut niveau intellectuellement.

    Sans que vous le sachiez, Bourdieu a produit l’hologramme qu’on voit partout aujourd’hui sur les plateaux TV, celui du « c’est social » en travaillant d’arrache-pied à l’élaboration de sa théorie sur l’école et sur la transmission de caste. Masquant pour des décennies la réalité du fait génétique.

    Mais c’est surtout l’insaisissable Deleuze qui a produit l’hologramme du « tout se vaut », en créant la notion de « champ d’immanence ». Le champ d’immanence, c’est une nouvelle définition de la réalité dans laquelle il n’existe plus aucune TRANSCENDANCE pour juger de quoi que ce soit. C’est un espace où le nord, le sud, l’ouest et l’est ont été mentalement abolis.

    Rien n’est plus efficace, plus dévastateur, pour saper à la source notre capacité à la verticalité et au sens inné des hiérarchies. D’innombrables conséquences découlent du fait que la notion-source de transcendance a été désactivée en nous.

    Michel Foucault, lui, a simplement délégitimé la notion de hiérarchie et d’acceptabilité du pouvoir. Légitimant ainsi toute forme de révolte contre toute forme de pouvoir. La rage LGBT est invisiblement mais directement fondée sur son travail de sabotage. Ce type tout en complexes, avec sa tête qui émergeait d’un éternel col roulé, n’avait rien du mec timide et sympa qu’il semblait être en apparence.

    Noam Chomsky, Alain Badiou, Derrida, Deleuze, Toni Negri, Guattari, Bourdieu… Le sordide bataillon ourdissait ses dévastations discrètes… et signait ses pétitions pour légaliser la pédophilie, dans le plus grand des calmes… Marcel Lechien servi sur plateau télé.

    L’efficacité du combat par les concepts est telle que même morts, les penseurs restent actuels.

    Les débats à n’en plus finir, les collages d’affiches, les discours, tout ça n’est que de la petite bagarre, au fond.

    La vraie bombe atomique est conceptuelle. Ses radiations durent mille ans..

    IMMANENCE. DÉCONSTRUCTION. REFUS DU POUVOIR.

    Mais c’est nous qui sommes dans les catacombes aujourd’hui et qui préparons notre revanche. Depuis l’obscurité de notre position, nous construisons déjà les notions qui conquièrent les esprits peu à peu : signalement de la vertu, tiers-mondisme, suprématie morale, intelligence toxique, attention whorisme, haine du Blanc, ethno-masochisme.

    Toutes ces notions de combat sortent de nos forges, et notre monnaie est déjà en circulation. Nous gagnons la guerre des idées pas à pas.

    Mais nous n’avons pas encore restauré les grandes notions fondatrices, les phares civilisationnels qui déclenchent les vocations et ressuscitent l’esprit de verticalité.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    ça va bien s arrêter un jour ce mondialisme

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    Le mondialisme essaye toujours de tuer les patriotes

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    Non absolument pas !

    Là où l'inattention mène au mur, la réaction disproportionnée ou en mécanique et dynamique, à réponse peu amortie et réaction forte donc oscillatoire.

    Avec de l'anticipation, de la réflexion, de quoi comprendre la trajectoire et la réactivité du système, on pourrait corriger la trajectoire à l'avance pour n'avoir que de faibles oscillations voire aucune et ainsi avoir une direction sereine, agréable et sûre pour tous.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.