Anonyme
Anonyme a posé la question dans Actualités et événementsMédias et journalisme · il y a 1 an

La justice a condamné Juppé, il serait logique qu'elle condamne Sarkozy et Macron ?

10 réponses

Évaluation
  • il y a 1 an

    Macron est mis en examen ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • jojo48
    Lv 7
    il y a 1 an

    s'il y a des actions contre sarko, il n'y en a pas contre macron

    quant à juppé, il a payé, en bon petit soldat, ^pour les magouilles de chirac

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    Oh que oui :)

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Vlad
    Lv 7
    il y a 1 an

    Et pas que Macron: toute la macronie.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 1 an

    C'est à eu de voir

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    Juppé n'était qu'un fusible...

    Curieux que peu de gens se rappellent de la plus belle enc♥lerie de Chrac :

    - Dans un rapport de mars 1999, la police a estimé qu’au total, les salaires versés par le conseil municipal de Paris au RPR concernant les emplois fictifs avoisinent 30 millions de francs.

    - Août 2010 : un protocole d'accord a été établi entre la mairie de Paris, Jacques Chirac et l'UMP pour solder avant le procès les 2,2 millions d'euros réclamés par la mairie de Paris : 1,65 million serait pris en charge par le parti et 550 000 euros par Jacques Chirac. En échange de ce paiement, la ville retirerait sa constitution de partie civile laissant selon Le Canard enchaîné Jacques Chirac « sans adversaire ni accusation face au tribunal, puisque le parquet a déjà fait savoir qu'il allait requérir la relaxe »

    - Mars 2011 : reprise du procès, puis suspension à la suite d'une question prioritaire de constitutionnalité déposée par l'un des prévenus

    - Septembre 2011 : suite et fin du procès. En l'absence du prévenu (Jacques Chirac), du témoin principal (Michel Roussin), d'un témoin important (Alain Juppé), de la victime de l'infraction (Mairie de Paris) et sans accusation (Jean-Claude Marin, estimant l'infraction insuffisamment caractérisée). À l'audience, les deux magistrats du parquet n'ont posé aucune question aux avocats de Jacques Chirac

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 an

    et toute la macronie

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 an

    Là, on peut faire un charter et plus de pension!

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • OVNI
    Lv 5
    il y a 1 an

    Et surtout Castaner l'éborgneur !!

  • il y a 1 an

    oui

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.