Anonyme
Anonyme a posé la question dans Entreprises et financeCarrière et emploiCarrière et emploi - Divers · il y a 9 mois

Si on vous parle mal pendant un entretien avez vous envie de continuer à travailler au même endroit ou d'aller voir ailleurs ?

8 réponses

Évaluation
  • il y a 9 mois

    je peux pas te dire ,j'ai jamais été confronté à ce problème, mais c'est pas engageant pour la suite, c'est sûr

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • TOTO
    Lv 6
    il y a 9 mois

    Non ! essaie d'ignorer le premier effet contrariant et prend le job. Tu décideras après avoir eu le boulot. Il se peut que c'est un bon job qui a un salaud à la porte d'entrée ! :))

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • cyrano
    Lv 6
    il y a 9 mois

    En général ça augure mal de la suite. Barre toi tu gagneras du temps, des efforts et ta dignité.

    Vouloir travailler c'est bien, mais pas au prix d'un non respect total.

    Le but de l'entretien que tu décris est clair, l'entreprise cherche un candidat soumis prêt à se faire chier dessus et à accepter tout sans broncher. certains patrons pensent que contre un salaire, ils peuvent tout se permettre. Il faut fuir ce genre de situations merdiques.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 mois

    Ça me contrarierais que l'on me parle mal mais le marché du travail est difficile de nos jours alors je pense que je resterais.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 9 mois

    Si on me parle mal, je juge la situation pour savoir si j'ai intérêt à continuer la conversation.

    Parfois, je renvoie la balle à mon interlocuteur. Et j'assume la conclusion violente.

    Parfois, je coupe la conversation et je passe à autre chose.

    Parfois, je me soumets à ce mépris, pour survivre.

    Parfois, je réagis positivement face à l'ignorance violente de mon interlocuteur.

    Et donc, dans un entretien, soit mon interlocuteur ne sait pas qu'il est méprisant, et donc je l'en informe positivement pour qu'il s'évite de l'être la prochaine fois. Soit mon interlocuteur fait exprès, dans le but de tester mon self-contrôle, et je lui démontre que son petit jeu ne m'affecte pas. Soit c'est juste un/une débile comme il en existe des milliards, et je n'ai aucun intérêt de continuer cet entretien; dont je n'oublierais jamais de porter plainte (quelque en soit le motif, je serais le trouver) à la direction, ou à la gendarmerie :)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 9 mois

    Envie de continuer à travailler ...? Là j'ai du mal ...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Si c'est un rh , c'est pour te tester masi si c'est le patron c'est surement un gros c qu iveut avoir l'ascendant sur ses salariées

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 9 mois

    a

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.