le type qui a fait construire la flèche a-t-il manqué de respect envers les bâtisseurs le précédant?

on peut poser la question autrement: à partir de quand un bâtiment devient-il figé, non modifiable, sans risque de "manquer de respect" aux générations précédentes?

notez que je n'ai rien contre une reconstruction à l'identique... qui comportera donc les mêmes défauts à commencer par le caractère inflammable... mais je trouve que l'argument du respect est très faible, pour ne pas dire idiot.

15 réponses

Évaluation
  • il y a 1 an
    Réponse favorite

    Ceux qui demande la restauration "à l'identique" n'imaginent pas l'ânerie qu'ils profèrent.

    Faudrait-il la remettre dans son état primitif du XIIe siècle en en détruisant les 3/4 ?

    Savent-ils que le dernier ajout, la grande croix dorée qui trône "miraculeusement" dans un chœur noirci de suie n'a été mise en place que dans les années (19)90 ?

    Le cardinal Lustiger avait osé changer l'aspect du chœur, est-ce un scandale ?

    Qu'est-ce qui compte dans la restauration d'un tel monument historique ? Le reproduire sous tous ses aspects dans l'état juste antérieur, ou avant la construction de la flèche par Viollet Le Duc au milieu du XIXe siècle, une belle torche qui ne demande qu'à laisser fondre son plomb de couverture pour propager rapidement l'incendie à toute la charpente?

    Ou encore à l'époque d'avant la construction des arcs-boutants, pour que la grand-nef puisse s'effondrer complètement dans quelques années ?

    Ces monuments sont tous un empilement de constructions, effondrements ou destructions, reconstructions non à l'identique, ajouts de style différent, restaurations plus ou moins avisées, effacement par badigeonnage d'anciens décors, ajout de vitraux... Aucune cathédrale, aucun monument historique n'est figé !

    On trouve très souvent une construction gothique sur une base romane en partie effondrée. Était-ce un manque de respect envers les anciens bâtisseurs ?)

    Alors reconstruire la toiture de Notre-Dame à l'ASPECT extérieur identique, OUI, mais avec une charpente en béton ou autre solution techniquement contemporaine me semblerait avisé.

    Je connais bien le travail admirable des Compagnons du Devoir qui se feraient un... devoir de reconstruire une charpente en bois, mais la feraient-il vraiment "à l'identique" ?

    J'en doute. Depuis le Moyen-Age, leurs techniques ont évolué. L'empirisme a laissé un peu de place à la connaissance de la résistance des matériaux et aux forces qui interviennent dans la résistance d'une structure. Ils utiliseraient maintenant sans doute deux fois moins de bois pour une résistance au moins équivalente !

    On voit des propositions de fourniture de belles forêts de chênes sur pied, pour reconstruire à l'identique... dans quelques dizaines d'années quand le bois sera suffisamment sec et stabilisé ? Ou racheter du bois qu'on a vendu aux chinois ? C'est n'importe quoi !

    Reconstruire la toiture "à l'identique", technologiquement parlant, du moins, est une aberration.

    Je conçois qu'en entretien (préservation) on restaure "à l'identique", mais on n'en est pas là !

    J'espère que l'appel d'offres international aux architectes nous amènera quelque chose d'intéressant, un peu d'innovation ne saurait nuire.

    https://vivreparis.fr/faut-il-reconstruite-la-flec...

    La seule question que je me pose, en fait, c'est de reproduire ou non la flèche de Viollet Le Duc ou de passer à autre chose (après tout, elle n'a qu'un siècle et demi... :o)

    Pour ce qui est de restaurer la partie de la voûte effondrée, les compagnons maçons et tailleurs de pierre savent faire, mais il faudra sans doute certains ajouts de renforcement de la structure de la nef... à dissimuler :o)

    http://www.notredamedeparis.fr/la-cathedrale/histo...

    .

    Ci-dessous charpente en béton de la cathédrale de Reims, restaurée après sa destruction en 1914. Actuellement, le béton fibré peut faire des merveilles.

    Attachment image
  • il y a 1 an

    Il pré-existait une flèche qui menaçait de tomber sur la tête des croyants... Elle avait donc été détruite ! Pour que Viollet-Leduc érige la sienne... Par contre je ne sais pas à quelle époque ils l'ont détruite et si elle a été reconstruite à l'identique....

  • il y a 1 an

    Ah tiens...le "respect", ce mot souvent utilisé par ceux qui en ont le moins pour les autres !

    Attachment image
  • il y a 1 an

    Moi je trouve bien que l’on garde les témoignages d’une époque , d’une culture, voire d’une civilisation...mais ma remarque n’est pas propre à notre Dame, je ferais la même à propos des pyramides aztèques, égyptiennes ou des palais de grenade

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 an

    Est-ce la réalisation qui doit être à l'identique ou le résultat visuel qui ne doit pas défigurer un chef d'oeuvre de l'architecture ?

    Les techniques ont évoluées depuis le XIXe siècle.

  • Pliz
    Lv 7
    il y a 1 an

    Le type qui a fait construire la flèche voulait toucher le ciel

    Le type qui va faire construire la flèche veut toucher des flèches,

    Le ciels ils s'en foutent, maintenant il y a des avions

  • fleur
    Lv 7
    il y a 1 an

    J'ai du mal à comprendre précisément ce que tu demandes. Dans le titre de la question, tu évoques la flèche, (donc quelque chose de visible), et dans un commentaire, tu parles de la charpente, en évoquant l'aspect invisible.

    Moi ce qui me gêne dans tout ça déjà c'est que c'est à deux vitesses, je donne un exemple concret, j'habite à moins de 500 m d'une église romane classé au patrimoine, je suis donc en "zone protégée", ce qui fait que je n'ai pas le droit de modifier l'aspect extérieur de ma maison, je dois avoir l'accord de ma mairie même pour la couleur de mes volets, et pour l'anecdote, lorsque j'ai dû les remplacer, je n'ai pas eu le droit de mettre des volets pleins, étant donné que les miens étaient à persiennes, et même si j'ai pas forcément le budget, c'est comme ça.

    Par contre, l'église elle-même est constamment modernisée dans le plus mauvais goût, par des ajouts qui ne vont pas du tout avec le style roman mais ça, c'est ok.

    Voilà, donc j'ai du mal à comprendre la logique du truc.

    Sinon, pour l'aspect invisible, je sais pas trop, mais pour l'aspect visible, je pense que c'est assez logique de refaire à l'identique, un peu comme la restauration de tableaux, mais après rien ne t'empêche de faire autre chose ailleurs.

  • il y a 1 an

    Il faudrait surtout éviter de refaire une flèche d'inspiration maçonnique comme l'avait fait Violet le duc!

  • il y a 1 an

    Faut reconstruire la charpente en bois comme auparavant, mais I-GNI-FU-GÉE !

  • Anonyme
    il y a 1 an

    Sur une photo sans flêche j'ai trouvé la silouhette de la cathédrale aussi bien si ce n'est mieux.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.