Sachant que les commaissaires européens sont proposés par les gouvernants de chaque état membre, si on souhaite que la commission européenne?

européenne, initiatrice des lois, soit bien plus pour la répartition des richesses, il faut que même au niveau national, lors de nos présidentielles, nous votions à fond à gauche, du moins pour l'un des candidats qui est pro-répartition des richesses ?

Parce que certains disent que c'est inutile au niveau national de choisir le socialisme...

Pourtant, les Commissaires Européens sont nommés par nos dirigeants ?

5 réponses

Évaluation
  • il y a 1 an

    Mais non mais tu racontes n'importe quoi !

    Un président de gauche…

    il n'y en a jamais eu…

  • il y a 1 an

    Mon cher Le Gritche, il faut juste comprendre l'impossibilité à négocier quoique ce soit sur les traités, ou sur le fonctionnement de l'Union Européenne.

    a) Comme disait le Général De Gaulle, on ne fait pas d'omelette avec des œufs durs. En clair, les pays sont formés, structurellement finis (dans le sens mathématique du terme), et les aspirations, les besoins et les performances de chaque peuple lui sont propres et invariants. Donc, mixer différents peuples pour n'en faire qu'un, c'est mission impossible. D'ailleurs, il ne t'aura pas échappé que l'Europe, en 70 ans, n'est toujours pas devenue un pays, mais tout au plus une association molle.

    b) La probabilité pour que tous les pays changent simultanément dans le même sens politique est infinitésimale. C'est un calcul de probabilités à 28 participants. Et à fonctions multiples, dont l'une, essentielle, le scrutin par pays. Si en France, ça bascule nettement à gauche, on aura disons 54% de députés à gauche. Soit… 3 de plus sur 73... En Allemagne, ça bascule vers AfD, donc la gauche va perdre, disons 5 candidats… Et ainsi de suite.

    Il y a des pays qui virent à droite, d'autres qui virent à gauche, et finalement quoi ? Personne ne veut rediscuter des traités et changer le statu quo. PERSONNE !

    c/ Le discours, dans tous les pays, est complètement faussé parce que les dirigeants des partis principaux mentent en expliquant l'importance de voter pour eux, "par rapport" aux autres partis du même pays. Et ils en font une course nationale, alors que le deal est à 28, encore une fois, à 28 ! Ainsi, tu as des types, comme Cyrano, tiens, qui sont persuadés que la finalité du vote de Mai est de niquer LREM et de donner la majorité à RN (Il est fneu, forcément…). Mais c'est idiot. Parce que vos votes, et donc les députés élus, se fusionnent dans des ensembles plus grands, internationaux, le PPE, par exemple, qui n'ont pas la moitié des ambitions et des buts de chaque parti national, et ou tu vas retrouver, bizarrement, le LR de France, l'équivalent Modem de Belgique, voire l'équivalent socialo-démocrate de Bulgarie, c'est à dire des alliances de compromis, pas d'adhésion complète aux mêmes programmes !

    Il y a en fait deux choix, et tout est fait pour que personne ne le comprennent, inexposition médiatique oblige. Soit on est POUR l'Europe néolibérale façon Giscard, et c'est le contenu exhaustif du traité de Lisbonne alias ex-Constitution européenne.

    Soit on est CONTRE l'immobilisme européen, et on refuse de rester dans une entité indécrottable dont personne ne peut changer la moindre virgule dans ses règles de fonctionnement. Accessoirement, mais pas du tout négligeable, en sortant de cette prison contractuelle, on récupère souveraineté et démocratie nationales.

    d/ un seul cas d'unanimité, durant les années dernières : Les questions d'adhésion des dix derniers entrés, et les délais successifs accordés au Royaume-Uni pour reporter le Brexit, dont personne à Bruxelles, ne veut.

    Toutes les autres questions ont été bloquées, il y avait toujours un ou plusieurs pays contre la modification proposée, et seules des décisions UNILATERALES de la Commission Européenne ont force de décret.

    Un exemple ? La France essaie de faire revenir l'UE sur la circulaire Bolkenstein, la fameuse injonction concernant les travailleurs déplacés et le plombier polonais. Mais TOUS les pays qui nous envoient leurs 560.000 travailleurs ne veulent pas revenir sur cette disposition !

    Bref, tu le sais déjà, je ne me cache pas, je ne déplace pas les questions et je ne bloque pas sauf racisme avéré, je défends l'idée qu'il faut sortir de l'UE, pas d'essayer encore et encore d'entamer des discussions oiseuses. Ca fait quarante ans que les partis traditionnels nous vendent l'idée d'une "autre" Europe. Sans aucun succès, sans même avoir commencer la moindre discussion… En revanche, la construction néo-libérale continue, par consensus, le plus souvent, ais surtout contre la totalité des résultats de référendums dans chaque pays. Parles-en aux Irlandais, aux Grecs, aux Français, aux Danois… Tu sais quel est le seul sentiment partagé par une majorité d'Européen ? Celui que les dirigeants nous prennent pour des cons.

    Désolé, j'en ai mis une tartine, mais c'est parce que je te respecte. Et si je peux ébranler tes convictions...

    • ...Afficher tous les commentaires
    • d) Les GJs ont montré que pas tout le monde ne se laisse formater, et abuser par le "penser printemps", par le "projeeeet" ; quand les gens arrêteront de marcher aux belles paroles vides de sens, on pourra sérieusement faire changer l'UE libérale ; commençons par changer la France libérale.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Segel
    Lv 7
    il y a 1 an

    Aucune solution au sein de l'UE.

    Nos dirigeants ne sont pqs libres.

    Ecoutez bien ceci en entier, et vous en aurez un aperçu du problème :

    https://m.youtube.com/watch?v=ALDgsnkE_i0

    • ...Afficher tous les commentaires
    • n'a jusque là remis en cause les traités.

      La France étant un membre fort de l'UE, je suis persuadé que si on élisait quelqu'un de déterminé à renégocier les traités, ça pourrait marcher sans avoir à quitter l'UE.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 an

    AVEC macron tu as un président socialiste ! Qu'est-ce que tu veux de plus ?

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Lv 7
    il y a 1 an

    Même sans parler des commissaires, il suffit que le Parlement change de majorité pour bloquer les candidatures qui ne vont pas dans son sens. Actuellement, la droite est majoritaire, donc seules des politiques et politiciens libéraux passent. Tu changes la majorité au Parlement, tu changes tout.

    Donc tout sauf libéral!

    Ni LR (car PPE) ni LREM (car on ne sait jamais avec l'ALDE).

    Source(s) : Et un anti-UE t'avait envoyé dans "Interprêtation des rêves", comme un grand démocrate...
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.