Moi, pour être sûr de pouvoir soulever un poids maxi au développé-couché et ne pas échouer à 3 kg près, j'utilise la "potentiation"...?

Ça consiste à tromper le système nerveux en lui faisant envoyer un influx plus fort que nécessaire, et ce afin de soulever une charge plus lourde. Je m'explique... Vous souhaitez soulever 120 kg au couché mais vous n'êtes pas sûrs d'y arriver, vous vous dîtes : "J'ai déjà réussi à lever 115 kg,... afficher plus Ça consiste à tromper le système nerveux en lui faisant envoyer un influx plus fort que nécessaire, et ce afin de soulever une charge plus lourde. Je m'explique...
Vous souhaitez soulever 120 kg au couché mais vous n'êtes pas sûrs d'y arriver, vous vous dîtes : "J'ai déjà réussi à lever 115 kg, mais peut-être qu'aujourd'hui je ne pourrais faire mieux que 117 ou 118 et je risque d'échouer de peu à 120. Or cet échec affecterait mon moral, donc il faut que je réussisse ces 120 !".
Donc pour réussir le test à 120 il fait que vous fassiez croire à votre système nerveux que vous vous apprêtez à soulever un poids encore plus lourd, tel que 130 kg. Ainsi il va vous envoyer un influx nerveux supérieur pour vous aider à soulever cette charge.
Mais auparavant il faut impérativement se chauffer en faisant des répétitions. Exemple : 15 répétitions à 40 kg, 12 à 50, 8 à 60, 6 à 70, 4 à 80, 2 à 90, une à 100, une à 110. Il se peut qu'en décollant seulement la barre de 110 kg du support que vous la trouviez bien lourde et vous allez penser : "Si j'essaie 120 après ça, ce sera un échec !" En effet, l'influx nerveux que va vous envoyer votre cerveau en prévision d'un poids supérieur risque de en pas être tout à fait suffisant, car le cerveau par soucis d'économie envoie toujours le minimum d'influx nécessaire !
Mettre à jour: Donc pour forcer le cerveau à vous envoyer une plus grande quantité d'influx,,au lieu de mettre 120 kg sur la barre, vous allez en mettre 130, mais ne faire que 2 ou 3 petites répétitions sur une hauteur de 10 à 15 cm. Je résume : Vous décollez du support les 130 kg, vous les montez jusqu'à ce que vos bras... afficher plus Donc pour forcer le cerveau à vous envoyer une plus grande quantité d'influx,,au lieu de mettre 120 kg sur la barre, vous allez en mettre 130, mais ne faire que 2 ou 3 petites répétitions sur une hauteur de 10 à 15 cm.
Je résume : Vous décollez du support les 130 kg, vous les montez jusqu'à ce que vos bras soient tendus, puis vous reposez le poids sur le support, ensuite vous recommencez encore une ou deux fois.
Mise à jour 2: Encore faut-il que le support ne soit pas placé trop bas car votre effort serait trop important et toute votre force gaspillée. Si vous sentez que c'est déjà difficile à deux répétitions, n'essayez pas trois. Reposez-vous trois bonnes minutes en demeurant concentré sur ce que vous vous apprêtez à lever. Ne... afficher plus Encore faut-il que le support ne soit pas placé trop bas car votre effort serait trop important et toute votre force gaspillée. Si vous sentez que c'est déjà difficile à deux répétitions, n'essayez pas trois. Reposez-vous trois bonnes minutes en demeurant concentré sur ce que vous vous apprêtez à lever. Ne bavardez pas.
Le cerveau lui, croit que vous avez effectué vos répétitions complètes et habitué à ce que vous souleviez de plus en plus lourd à chaque nouvelle série...
Mise à jour 3: Or c'est là que vous allez le "tromper", en redescendant sans prévenir le poids à 120 kg et ainsi vous allez bénéficier d'un influx énorme qui était prévu pour 140 kg ! Et il est probable que vos allez parvenir à les monter. N'essayez pas 150 kg ou davantage ensuite,
Mise à jour 4: ... en utilisant le même procédé, arrêtez-vous là. Ce procédé a ses limites et votre corps aussi. En effet, cette technique est épuisante pour le muscle et ne devrait pas être réemployée avant deux semaines... Car vos muscles vont devoir récupérer pendant ce temps-là.
Mise à jour 5: @mimite : Et toi, faut te faire enculer, mon biquet, alors retourne avec ton cul mimiteux dans la rubrique bi-gay-trans, de laquelle tu n'aurais pas dû sortir...
6 réponses 6