Nemo
Lv 6
Nemo a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 2 ans

Adolphe Thiers ,qui fit écraser la Commune de Paris,était de la gauche libérale ,pas de la droite ?

11 réponses

Évaluation
  • il y a 2 ans
    Réponse favorite

    Les" républiques conservatrices" le savent - elles elles mêmes? Vous aimez l'histoire, surtout quand elle ressurgit, sanglante? https://www.histoiredumonde.net/Mur-des-Federes.ht...

  • il y a 2 ans

    MONSIEUR Thiers , comme dirait quelqu'un , de gauche ? qu'on le fusille !

    Celle du vieil Hugo tonnant de son exil

    Des enfants de cinq ans travaillant dans les mines

    Celle qui construisit de ses mains vos usines

    Celle dont monsieur Thiers a dit qu'on la fusille

    Ma France

    Source(s) : Jean Ferrat
  • jojo48
    Lv 7
    il y a 2 ans

    la vie politique de thiers est aussi virevolatante que sa vie privée

    il a en effet épousé la fille ainée de sa maitresse sans dédaigner passer quelques nuits avec la fille cadette ( source : Balzac)

  • il y a 2 ans

    T'es obsédé par la gauche toi.

    Libéraux de gauche ou de droite, les libéraux se foutent de la justice sociale et assassine le peuple quand elle met en danger les intérêts des dirigeants

    Le 23 mai 1880, deux mois avant l’amnistie des Communards, se déroulait à l’appel de Jules Guesde le premier défilé devant le Mur : 25 000 personnes, une immortelle rose rouge à la boutonnière, bravèrent ainsi les forces de police. Et dès lors, cette « montée au Mur » ponctua l’histoire ouvrière, puisque chaque année, depuis 1880, les organisations de Gauche organisent une manifestation en ce lieu symbolique, la dernière semaine de mai. Jean Jaurès, bien qu’étranger à la mémoire communarde, y alla à plusieurs reprises, accompagné par Édouard Vaillant, par Jean Allemane et par des milliers de militants socialistes, syndicalistes ou anarchistes.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 2 ans

    Il faut débaptiser toutes les rues, les avenues et les places Thiers, cette raclure a collaboré avec Bismarck pour écraser les français et protéger les intérêts de la bourgeoisie.

  • Anonyme
    il y a 8 mois

    Depuis l’an 2000, le premier dimanche après Pâques est celui de la divine Miséricorde. Il a été institué par le pape Jean-Paul II lors de la béatification de sainte Faustine Kowalska. Le Seigneur Jésus a confié à sainte Faustine une grande mission : rappeler au monde son amour miséricordieux : « Ma Fille, dis que je suis l’amour et la miséricorde en personne. » (Journal de sainte Faustine).

    Le message de Jésus à sainte Faustine est le cœur de l’Évangile. En effet la joie du Christ est de nous pardonner, de nous offrir sa paix. C’est grâce à l’amour répandu dans la sainte Trinité que nous sommes sauvés du péché et de la mort. Ouvrons entièrement notre cœur à l’amour qui jaillit du Cœur transpercé de Jésus ressuscité avec une grande confiance et laissons-nous guérir, libérer, laver, purifier et sanctifier par lui.

    . L’amour engendre l’amour. Le don de l’Esprit Saint offert aux apôtres ainsi que la grâce de pouvoir pardonner les péchés dévoile que nous sommes envoyés par le Christ pour révéler sa miséricorde. L’amour miséricordieux de Jésus est concret, fidèle, gratuit et capable de pardonner. Il est concret parce que Dieu m’aime personnellement, tel que je suis aujourd’hui. Jésus reste fidèle malgré tous nos manques d’amour, il ne cesse jamais de nous aimer, il ne s’en lasse pas. Et bien sûr il est gratuit, toujours offert, il faut l’accueillir et nous laisser aimer humblement. À l’image de Jésus, nous devons être missionnaires de la miséricorde, d’une façon concrète, fidèle et gratuite avec notre entourage, dans notre société.

  • il y a 2 ans

    Ses déclarations semblent plutôt s'opposer à la gauche libérale et se rattacher à celles des catholiques traditionnels . Quand il disait par exemple :

    "Je veux rendre toute-puissante l’influence du clergé, parce que je compte sur lui pour propager cette bonne philosophie qui apprend à l’homme qu’il est ici-bas pour souffrir et non cette autre philosophie qui dit au contraire à l’homme : « Jouis » "

  • Anonyme
    il y a 2 ans

    Orléaniste

  • il y a 2 ans

    quelle est l'importance d'être brun ou blond … ou gauche ou droite … dans

    ce qu'il avait fait ?! C'est l'acte qui compte … et je crois, qu'il avait totalement

    raison de le faire. La seule ville de Paris n'aurait jamais pu résister contre

    l'armée prussienne, alors devait être mis à pied …

    c'est l'intérêt de la France, qui doit prévaloir, bien plus, que celle de Paris

    (en plus, je ne suis pas sûr, que les communards représentaient vraiment

    tout Paris) …

  • il y a 2 ans

    Entre le questionneur et Méduse, la revisite de l'histoire de France a de beaux jours. En ce qui me concerne je me contenterai de le placer la ou il souhaitait et de lui reconnaitre une hauteur de vue que nous ne trouvons que rarement aujourd'hui

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.