marlen59 a posé la question dans Societé et cultureSavoir vivre · il y a 2 ans

L'ouverture à la concurrence : vous en pensez quoi ?

21 réponses

Évaluation
  • bomu
    Lv 7
    il y a 2 ans
    Meilleure réponse

    Ce serait bien, si la concurrence ne s'entend pas sur le dos du consommateur.

  • lulu
    Lv 7
    il y a 2 ans

    Mouais. Perso, je trouve que le courrier était bien mieux distribué à l'époque des PTT.

  • il y a 2 ans

    tout d'abord une remarque, on n'ouvre à la concurrence que ce qui est rentable. Donc, tout ce qui est obligatoire mais non rentable reste à la charge de l'état. Pour rappel c'est dans le cadre de la future ouverture à la concurrence de la SNCF que "SNCF Réseaux" a été créé. Ainsi on pouvait ouvrir à la concurrence la partie rentable (les trains qui circulent) et faire payer aux contribuables la partie impossible à rentabiliser (l'entretien et l'extension du réseau).

    Ensuite, une ouverture "simple" à la concurrence signifie qu'on ne "sert" que les zones rentables. Donc, toute personne se trouvant dans une zone non retable se verra privée du service "ouvert à la concurrence". On attend par exemple toujours la couverture 4G, ou haut débit, de la totalité du territoire. Les opérateurs communiquent uniquement sur le taux de population desservi, ce qui masque la réalité. Pour rappel 1% de la population non desservie, c'est 600.000 personnes sans le service en question. Et 1% du territoire non desservi c'est 7000 km2 non desservis soit l'équivalent du département des Alpes du Haute Provence, ou des Côte d'Armor.

    Donc, clairement un "ouverture simple" à la concurrence ne fait baisser les coûts que pour les zones de forte concurrence. pour toutes les autres c'est soit une forte augmentation des prix, soit une disparition pure et simple du service en question. D'autant que les principes européen de "concurrence libre(?) et non faussée(?)" font alors que l'état ne peut plus soutenir financièrement une des sociétés en question.

    Maintenant, pour ce qui concerne les "services publics", sous réserve qu'on redéfinisse ce terme, il me semble qu'il serait possible de créer une ouverture à la concurrence "intelligente" avec une société d'état à côté de sociétés privées. Il faudrait "simplement" définit des règles de mesure de la concurrence qui soient adaptées au service en question.

    Prenons le cas du rail, puisqu'il est actuellement sur le devant de la scène. Le monopole de la SNCF entraine souvent, surtout sur les lignes locales, un service de médiocre qualité. D'autant que la société est tiraillée entre une approche libérale "de bénéfices obligatoires", et une approche "service public" de "service pour tous".

    Supposons maintenant qu'on déclare qu'un train est rentable quand il est rempli à 70%. Et donc qu'on dise, le coût des billets, pour la SNCF "service public", est calculé sur cette base. Pour les trains qui n'atteignent pas les 70% c'est l'état qui compenserait. De ce fait sur les lignes rentables, la SNCF serait obligé d'améliorer sa productivité et sa qualité de service, sinon les clients prennent la concurrence. Et de l'autre la concurrence serait elle aussi obligée d'être de meilleure qualité, sinon les clients prennent la SNCF. Cela permettrait aussi de maintenir des "petites lignes" qui rendent de vrais services aux usagers. Bien sur, en contrepartie, la SNCF "service public n'aurait pas le droit d'investir dans d'autres sociétés, en France ou à l'étranger, de part son financement partiel par l'état. Et pour les lignes vraiment trop déficitaires il faudra prévoir un mécanisme imposant leur fermeture. Afin de ne pas maintenir de lignes uniquement pour faire plaisir aux potentats locaux. Il faudra d'ailleurs aussi, dans cette approche, trouver le moyen de réduire fortement le lien de sujétion entre l'état et la SNCF, afin que celle-ci n'ait plus à s'endetter du fait de décisions de politique politicienne.

  • Anonyme
    il y a 2 ans

    ça existe depuis des centaines d'années... la concurrence est bonne pour les prix !! donc bonne pour nous ! pour les entreprises par contre c'est parfois plus chaud..

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 2 ans

    si la concurrence ne s'entend pas sur le dos du consommateur.

  • T*H*Y
    Lv 7
    il y a 2 ans

    la concurrence permet de faire baisser les prix, malheureusement la qualité des prestations baisse aussi

  • il y a 2 ans

    Le monopole n'est pas une bonne chose. L'ouverture permet de comparer des services et des prix. C'est une liberté de choix! Donc, une liberté de plus.

  • il y a 2 ans

    Il y a aussi de la magouille !!!

  • il y a 2 ans

    La question est de savoir à qui la concurrence rapporte le plus. Jusqu'à preuve du contraire, les seuls qui en bénéficient le plus, ce sont les actionnaires.

  • il y a 2 ans

    La concurrence,de nos jours,elle est partout...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.