Croyez-vous que la moquerie ne doit pas seulement faire rire mais aussi faire réfléchir ?

Mettre à jour: Elle est l’œuvre, d’un maître incontestable de la moquerie. Il se moque, à son tour, de ceux qui se moquent. On peut donc, au nom de la dignité du travail des théoriciens, prendre la défense de Thalès, comme le font Socrate et voltaire, sans pour autant se priver de l’arme de la moquerie.
Mise à jour 2: Le premier s’en sert un peu, le second beaucoup. La moquerie introduit toutefois une composante spécifique qui peut être éclairée par la façon Pascal l’évoque. Elle est centrale dans une citation des Pensées (Pensées mêlées, ed. Sellier, p.446). « La vraie éloquence se moque de l’éloquence. La vraie morale se moque... afficher plus Le premier s’en sert un peu, le second beaucoup. La moquerie introduit toutefois une composante spécifique qui peut être éclairée par la façon Pascal l’évoque. Elle est centrale dans une citation des Pensées (Pensées mêlées, ed. Sellier, p.446). « La vraie éloquence se moque de l’éloquence. La vraie morale se moque de la morale, c’est-à-dire que la morale du jugement se moque de la morale de l’esprit, qui est sans règles » p pasquini
Mise à jour 3: Abba Euloge dit une fois :
“Ne me parlez pas des moines qui ne rient jamais, ils ne sont pas sérieux.”
Mise à jour 4: Elle est en somme un mauvais rire, sensible à la faiblesse, l’inadéquation, ou la douleur d’autrui. Le spectacle ignorant des passions tristes, donnant lieu au plaisir vain de leur exégèse et à l’indéfinie litanie de leur condamnation moralisatrice se résume dans ce que Spinoza appelle la Satire..Cairn
9 réponses 9