Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementImmigration · il y a 7 ans

se défaire d’une partie de leurs traditions, de leurs us et coutumes, pour adopter celles de la France?

J'veux bien, mais concrètement c'est quoi "les us et coutumes de la France"?

Dans les campagnes peut-être qu'il y en a encore, mais dans les grandes villes?

Mise à jour:

@Emma wikipédia pourrait me parler des us et coutumes du moyen-âge

Je veux celles d'aujourd'hui. A 25 balais j'ai encore rien vu dans le quotidien des gens quoi que ce soit de typiquement français. Y avait bien le carnaval dans mon quartier pendant lequel on faisait cramer des bonhommes géants en bois mais yapu!

Mise à jour 2:

Tous: je pose la question très sérieusement.

Peut-être que si les immigrés restent attachés à leur culture d'origine c'est qu'ils n'ont pas trouvé par quoi la remplacer?

Mise à jour 3:

@Isa tes élucubrations sont-elles un aveu?

Mise à jour 4:

@Machiavel: tes préjugés à deux francs, c'est un aveu aussi?

les us et coutumes français n'ont aucune existence positive?

Mise à jour 5:

@Isa il est brun ce Marco? si oui je veux bien.

Mise à jour 6:

@Charlie tu éludes..

Mise à jour 7:

@Label chéri oulah à part m'accuser de plein de choses sorties de vos fantasmes, une réponse?

Est-ce de ma faute si quand une fille "blanche" me raconte sa journée je ne lui trouve rien de particulièrement "français" qui soit en opposition avec ce que des Français d'autres origines vivent? (elle se gave de mangas à longueur de journée en plus..)

@Roderic merci pour ta réponse!

Concernant ton 3ème point, chuis assez d'accord avec toi, les nanas qui se pointent à la fac dans cet espèce de grand tissu enveloppant ça m'hérisse aussi le poil. De la provoc' je sais pas (elles sont en général très douces), j'aurais dit de l'inconscience..

18 réponses

Évaluation
  • il y a 7 ans
    Meilleure réponse

    Question très vaste !

    1) DES TRADITIONS FRANCAISES EXISTENT ENCORE, IL Y A BIEN DES CULTURES FRANCAISES :

    Il demeure bien des traditions, des us et coutumes en France. Certains de ces usages sont nationaux, d'autres sont régionaux, locaux... Attention ! Ce n'est pas parce qu'une pratique se retrouve dans plusieurs pays, qu'elle n'appartient à aucune culture. En France, nous (le plus grand nombre) fêtons Noël. Notre façon de le faire ne correspond pas forcément aux célébrations de Noël des autres pays, ni même de toutes les régions de France. Ici, on parle du Père Noël ("Noël" est directement lié au Soleil, Helios en grec / Heol en breton - ce qui n'est pas le cas de Christmas pour les anglophone, étymologiquement lié au Christ), là de Tad Nedellec, ailleurs de Saint Nicolas, de Santa Klaus, etc.

    QUELQUES EXEMPLES LOCAUX ET REGIONAUX D'USAGES FRANCAIS :

    J'habite un petit village dans un recoin de Bretagne intérieure... Trois lavoirs y sont encore utilisés chaque semaine, toute l'année, par plusieurs habitants des lieux. Une fontaine d'eau potable attire, chaque jour de l'année, des centaines de personnes qui viennent parfois de très loin pour y remplir leurs bouteilles, leurs bidons, etc... Des centaines d'habitants (au maximum : quelques milliers) y parlent le breton vannetais en plus du français, vont danser en fest-noz en fin de semaine, cuisinent au beurre demi-sel des galettes de blé noir, racontent les légendes locales aux enfants de la commune, ainsi qu'aux visiteurs...

    QUELQUES EXEMPLES NATIONAUX D'USAGES FRANCAIS : Les dates (célébrations, commémorations, évènements) du Jour de l'An, de la Chandeleur, de Pâques, du Premier Mai, du Huit Mai, de la Fête de la Musique et des Feux de la Saint Jean, du Quatorze Juillet, de la Nuit des Etoiles Filantes, de la Toussaint, du Onze Novembre, de Noël. Les enterrements de vies des jeunes gens avant noces, les processions des enterrements, les gerbes de blé ou de fleurs accrochées au sommet des charpentes à la fin du gros-oeuvre (construction d'une maison individuelle)...

    2) LES MOTIVATIONS A CHANGER DE CULTURE :

    Passer d'une culture à l'autre nécessite de franchir plusieurs étapes. Il faut connaître l'existence de l'autre culture (celle de la terre d'accueil dans le cas de ta question). Il faut la trouver enrichissante sans se sentir dévalorisé de ne pas y être né. Dans le cas contraire, le repli est une réaction de protection, voire de survie intérieure. Il faut trouver un intérêt personnel, des raisons de le faire en plus grand nombre que des raisons de ne pas le faire. Il faut que se construise un attachement affectif personnel envers la culture de la terre d'accueil. Il faut également s'affranchir des éventuelles pressions sociales visant à maintenir les immigrés hors de la culture de leur terre d'accueil. Lorsque tous ces paliers sont franchis, l'individu choisit naturellement de s'enrichir de la culture de sa terre d'accueil. Il l'intègre, en sus de sa culture initiale. Il n'y a pas d'abandon, de reniement d'une partie de soi-même au profit d'une autre, mais intégration unitaire.

    3) DISTINGUER CULTURE ET RELIGION :

    On doit distinguer culture et religion (qui est une forme de spiritualité). Au cours d'un long voyage, on peut passer d'une culture à l'autre, et revenir ensuite à la première, tout naturellement. Tandis que l'approche religieuse est envisagée comme définitive, sauf "révélation" et conversion. Mais on n'est pas supposé changer de religion comme on passe une frontière... Encore moins pour le faire régulièrement.

    L'appartenance à une religion est un facteur d'intégration quand le migrant rejoint une communauté de même confession que lui. Elle ne l'est pas quand sa croyance ne trouve pas d'écho sur la terre d'accueil. Ces deux évidences expliquent pourquoi les migrants de même confession ont tendance à se regrouper, même venant d'horizons différents. Mais ceci n'empêche pas l'intégration partielle ou complète au sein de l'une des cultures de la terre d'accueil.

  • il y a 7 ans

    Vous dites :

    A 25 balais j'ai encore rien vu dans le quotidien des gens quoi que ce soit de typiquement français.

    Moi ça me sidère...Votre cloisonnement culturel et ethnique est effrayant, 25 balais est ignorer à ce point le pays dans lequel on vit, il y'a une volonté chez vous de ne pas reconnaitre et accepter ce pays, c'est affligeant.

  • il y a 7 ans

    Tu parle français, tu t’habille pas avec un sac poubelle sur la tête, tu respecte le peuple son histoire je pense que déjà sa sera un bon début.

    Et sérieusement la France n'a pas de us et coutume à elle ?

    Tu as déjà voyagé travaillé a l'étranger ?

    Tu devrais sa te permettrait de te rendre compte un peu de la chance que ta fais la France en t'acceptant et ce qu'on ta épargné.

    Sinon si tu voulais vivre selon les us et coutumes de ton pays pourquoi tu est allé en France et pas dans un pays qui te convient mieux ?

    Regarde en France on a pas de problème avec les portugais et les suisses qui vivent chez nous.

    @ Mes préjugés qui sont les délinquants et les types qui pausent l'immense majorité des problèmes de sécurité en France en Europe et même en Asie ? Les Musulmans

    Pourquoi dans toutes l'Europe il y a une montée grandissante de l'islamophobie. La crise ?

    En Suisse, Suède et Norvège aussi vous êtes plus les bienvenus pourtant c'est pas la crise.

    Pourquoi les USA n'aiment pas les Musulmans alors que leurs pays est fondée sur multiculturalisme ?

    Pourquoi en Asie les Musulmans sont unanimement détestés(Birmanie, Chine, Thaïlande. Timor) ?

    En France on a jamais le genre de problème que vous nous posés pourquoi vous vous êtes unaniment détestés quand vous débarqués en masse ?

    Quel pitié les us et les coutumes que du négatifs tu crois que dans beaucoup de pays on te dit bonjour a chaque fois que tu rentre quelque part.

    Dans beaucoup de pays tu peut dire tes opinions soit ils les plus stupide sans te faire jeter en prison ?

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    Wikipédia est ton ami....

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 7 ans

    Déjà tout ce qui est burqa, hidjab, boubou et djellaba tu oublies, voilà un bon début d'adaptations.

    Ensuite tu remballes les drapeaux de ton pays d'origine, comme on a pu voir lors de différents événements récemment, dont l'élection d'Hollande.

    Et pour finir, tu éduques tes gosses, tu fais en sorte qu'ils ne traînent pas dans la rue le soir et qu'ils apprennent la langue Française convenablement.

    Aussi simple que ça.

  • Îsâ
    Lv 4
    il y a 7 ans

    C'est , en 1er, le RESPECT !! et aussi, les DEVOIRS qui passent avant les Droits !!!!! et si vous ne comprenez pas ces mots, vous retournez à vos racines et c'est tout !

    Hey !! mimi !! tu serai pas la meuf a Marco par hasard ?... on t a reconnu !!! mème derrière ta Burqa !!! MDR !

    Et la : alix !! lol ! qu'est ce tu veux nous faire croire ?? y a pas assez des socialos pour raconté des " vannes " ??? j'en ai croisé et vu et connu ... très bien , des familles " mixtes " OUI !! et aucune ou tout roule comme tu le prétends !! allez vas ... vas jouer avec ceux de ta cour !! mdr

    .

  • J@CK
    Lv 6
    il y a 7 ans

    Quelques us et coutumes en France :

    * ne pas se cacher le visage (sauf à carnaval)

    * respecter la loi

    * parler français correctement (éventuellement avec un accent)

    * écrire français correctement

    * étudier sérieusement en classe (ça se perd beaucoup)

    * travailler et gagner honnêtement sa vie

    * payer ses impôts et ne pas planquer son fric à l'étranger (Cahuzac a l'air de l'avoir oublié)

    * ne pas avoir d'arme chez soi (sauf pour les militaires, policiers et chasseurs)

    * ne pas saccager les commerces pendant des manifestations ou fêtes

    * travailler pendant la semaine et se reposer le dimanche (quoi qu'en pensent certains patrons)

    * ne pas se promener en bande (sauf si manifestation ou sortie touristique)

    * klaxonner comme des idiots à un mariage (qu'il soit hétéro- ou homosexuel)

    * ôter son chapeau quand on rentre dans un bâtiment (beaucoup l'oublient)

    * ne pas tuer d'animaux (sauf si travail en abattoir, vétérinaire pour euthanasie, chasseur ou fermier)

    * ne pas faire justice soit même (mais donner beaucoup d'argent à son avocat)

    * fermer sa gueule face à un flic

    * ne pas être polygame

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    @ Opinions libre

    Ok mais derrière "l'américanisation de la France" se cache la juiverie aux manettes ... Dans les médias , dans les banques , ils sont pratiquement tous Juifs !

  • Pour une fois, je suis d'accord avec toi ! (encadre çà car cela n'arrivera pas souvent).

    C'est effectivement la grande faillite du système d'intégration à la française: nous n'avons pas donné, dès le départ, les clés aux nouveaux arrivants, contrairement aux USA.

    Chacun de son coté a donc vécu l'un à coté de l'autre mais dans des milieux parallèles, qui ne se rencontrent pas.

    Ce magma culturel et religieux est aujourd'hui une aliénation.

    Cependant, je ne crois pas que l'on puisse faire machine arrière. Même si demain, nous donnions une définition de la culture française, trois générations d'immigrés maghrébins ne pourront être assimilées par un coup de baguette magique.

    De plus, je me demande qui veut assimiler qui ? J'ai plutôt l'impression que ce sont les nouveaux arrivants qui souhaitent que nous abandonnions notre culture pour épouser la leur.

    Et çà, plutôt crever.

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    Le Français,il est multiple...C'est ça le truc...

    A Brest,tu dois vivre différemment que sur Lyon.

    Moi,je suis Lyonnais,et c'est assez marrant,parce qu'on a une culture assez riche.

    De la a parler de traditions,c'est autre-chose.

    On a des beaux monuments,un centre-ville attractif,mais ça reste une ville bourgeoise.

    Le Lyonnais est assez froid,d'apparence.La religion n'est pas vraiment répandue,en fait,parce que sur Lyon,il y a de tout.Portuguais,Tchadiens,Tunisiens,c'est trés vaste.

    Certains quartiers sont assez craignos,comme partout...Tu a quand meme des lieux mythiques.

    La Mairie de Lyon a une gueule sympathique.Et puis aprés,c'est la Croix-Rousse,et la,c'est une population diverses et variées...Des bobos,trés souvent.De plus en plus.

    Aprés,bon,les traditions Lyonnaises,c'est pas trés bandant...C'est une ville Socialiste,ou les gris déambulent en maitre...Le GUD fait parler de lui,pas toujours en bien...

    Ca reste la France,avec des quartiers chicos,et d'autres plus pourris.

    Le truc est que l'alimentation Lyonnaise,c'est comme partout:des frites,des kebabs,des pizzas,des hamburgers...Ca n'a rien de réellement original.

    C'est dans les campagnes qu'il y a des trucs a faire.La région produit beaucoup de vin.Aprés,oui,il reste un peu d'élevage,mais ça reste dans des bleds perdus...

    C'est marrant si tu veux chasser,oui,ou pécher...Mais ça reste des bleds de fachos...Les boneheads se voient de loin...Bon,il y a de belles églises,de jolis champs.

    Mais c'est délicat d'habiter a la cambrousse.Enfin,c'est possible.

    Mais les traditions,c'est un peu partout pareil...Meme sur Bourgoin,y'a pas grand'chose a faire.

    Le CSBJ,oui,et c'est a peu-prés tout.Quelques salles de concerts,des bistrots sympathiques.

    Mais globalement,y'a pas vraiment une gastronomie tellurique,quoi...C'est toujours le hot-dog coca qui tient la route...Y'a pas vraiment une région différente d'une autre.

    Partout,c'est toujours un peu le meme trip...C'est sur que tout vient de tes fréquentations.

    Tu trouveras des neuskis de partout.Partout,il y aura des hippies.Faut juste essayer de faire avec.

  • il y a 7 ans

    adopter les "us et coutumes", "traditions" etc ??? c'est un faux débat.

    L'identité d'un individu repose sur trois critères :

    1/ La langue qu'il parle.

    2/ le lieu où il habite.

    3/ l'origine de ses ancêtres.

    1/ Partant de là, quelqu'un issu de l'immigration va, pour s'intégrer, adopter la langue du pays qu'il habite.

    2/ Dans le meilleur des cas, il va s'intéresser au contexte local ("le Pays où il habite"), c'est uniquement dans ce cas de figure où il peut éventuellment s'intéresser en plus aux "us et coutumes", aux traditions locales... S'il y en a encore (carnaval, fêtes locales...). Mais pas forcément ! le local, c'est simplement s'intégrer à la vie sociale du lieu où il habite, ça peut être simplement discuter avec ses voisins, aller au restau, au ciné, au boulanger, au marché du coin... Bref, avoir une vie sociale dans la norme.

    3/ Ce qui ne veut pas dire pour autant que l'on doit fondamentalemnt renier son origine intrinsèque. Par contre, je pense que le débat vient du fait que certains affichent, en connaissance de cause (provocation ?), des signes d'appartenance à la communauté d'origine : il faut savoir faire la juste mesure entre ne pas être complexé de ses origines et afficher de manière inadéquate (prétexte officiel : "je n'ai pas à me défaire d'une partie de mes traditions sous prétexte que je suis en France !") des signes d'appartenance communautaires. En réalité, si sous ce prétexte fallacieux de "tradition" l'on envoie sa fille habillée à la mode Afghane à l'Ecole Publique... ben la tradition à bon dos ! il s'agit manifestement d'un acte provocateur. Donc, il faut savoir faire la part des choses. C'est tout. Il n'y a pas à se défaire totalement des traditions d'origine pour adopter à contrecoeur celles "locales" pour arriver absolument à s'intégrer. Il faut juste arriver à un juste milieu consensuel. Il suffit simplement d'un peu de bonne volonté.

    @Opinions Libres : je suis assez d'accord avec ce que vous dites, mais vous ne répondez pas à la question posée. Votre intervention est un peu "hors-sujet". Ceci étant, vous avez raison.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.