Lou a posé la question dans Arts et sciences humainesHistoire · il y a 8 ans

Guerre de Corée en bref?

J'aimerai savoir quelles sont les grandes étapes de la guerre de Corée et quelles sont les raisons pouur lesquelles les Etats-Unis ont cherché à éviter d'entrer en conflit directement avec la Chine et l'URSS.

Merci d'avance !

Merci d'avance !

4 réponses

Évaluation
  • Yoyo M
    Lv 4
    il y a 8 ans
    Réponse favorite

    Alors ça a commencé par une entente entre l'hideux et horrible Staline et le vieux crouton de Roosevelt.

    Ils s'étaient arrangés pour partager un gateau et foutre une raclée aux Japs, mais il y a eu un léger problème dans leur plan, la Grande Mère de Psy, qui nous fait marrer avec son Gnamgnam style, et bien elle attendait un heureux événement (on sait aujourd'hui ce que ça a donné).

    Du coup, le Vieux crouton il décide de dire au Colonel Machin d'envoyer Rambo régler le truc, Rambo lui il était occupé un peu beaucoup avec ADRIEEEENNNEE ! Il avait pas trop le temps de cogner du Coréen, ils ont donc envoyé Steven Seagal, le Sheriff-Adjoint.

    Et bien il faut le voir pour le croire, il s'est fait descendre au bout de 15 minutes, un peu comme dans le film "Ultime décision".

    Rambo, qui entretemps avait terminé avec ADRIEEEEENEUUHH ! et qui changea de nom, il se fait appeler Rambocky en mémoire d' ADRIEEEEENEUUHH ! qu'il ne verra sans doute plus, décida d'aller faire la Guerre de Corée, seul contre tous.

    Ceci évita un conflit direct entre USA, Made In China et la Mafia Russe.

    Voilà, c'est résumé, mais en étaoffant un peu tu devrais avoir tout bon à ton cours d'Histoire.

  • chaxay
    Lv 7
    il y a 8 ans

    Les causes de la guerre

    La guerre de Corée, qui commence le 25 juin 1950, vient sanctionner la « guerre froide » que se livrent Américains et Soviétiques au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. En 1945, les Soviétiques ont occupé le nord de la Corée jusqu'au niveau du 38e parallèle qui marque la séparation avec la Corée du Sud, où se sont installés les Américains.

    Les causes de la guerre remontent aux conditions dans lesquelles ont été établis les deux gouvernements coréens en 1948 : celui du Nord a refusé de reconnaître la légitimité des élections menées dans le Sud sous l'égide de la Commission des Nations unies; celui du Sud se targue de la tutelle de l'ONU pour clamer qu'il est le seul gouvernement légitime de la Corée, bien que l'ONU ait seulement sanctionné la validité des élections dans le Sud. Dès lors, chacune des parties se croit légitimée à reconquérir l'autre.

    En 1950, l'armée de la Corée du Nord étant mieux préparée que celle du Sud, l'URSS semble avoir calculé qu'une courte guerre surprise donnerait une victoire facile, avant que les Américains aient le temps d'intervenir en force. Les troupes nord-coréennes lancent donc leur attaque le 25 juin 1950 en franchissant le 38e parallèle. La Corée du Nord reste sourde à la demande de cessez-le-feu immédiat formulée par le Conseil de sécurité des Nations unies. Le 27 juin, celui-ci recommande aux États membres de l'ONU d'apporter leur soutien militaire à la république de Corée (Sud).

    Maintien du statu quo

    La guerre de Corée, 1951

    Répondant à l'appel de l'O.N.U. le président Truman engage (30 juin), au nom des États-Unis, les divisions américaines stationnées au Japon. S'y joignent progressivement des détachements britanniques, français, belges, turcs et néerlandais. Les troupes des Nations unies, conduites par MacArthur, partant de la tête du pont de Pusan et débarquant à Inchon (30 septembre), repoussent les Nord-Coréens. Les forces américaines atteignent par endroits la frontière chinoise. Les théories du général MacArthur (pousser la victoire contre le communisme jusqu'en Chine) sont alors suffisamment connues pour que celle-ci ne reste pas indifférente à cette menace. L'envoi de volontaires chinois et la contre-offensive chinoise et nord-coréenne aboutissent à la reprise de Séoul et au repli des corps internationaux et américains en novembre-décembre. Au début de 1951, la république de Corée est réduite au « périmètre de Busan ». Le gouvernement du Sud déclare : « Il nous manque 52 de nos 55 villes. » En effet, il ne lui reste que Busan, Daegu et Masan, les autres villes ayant été dévastées par les bombardements ou prises par le Nord. Aux Nations unies se constitue un groupe de cessez-le-feu qui se propose d'empêcher l'élargissement du conflit.

    Les États-Unis, craignant un conflit généralisé avec la Chine, remplacent MacArthur (partisan de la poursuite de l'offensive) par Ridgway (avril 1951) puis par Clark (1952). De nouveau, l'objectif se limite au rétablissement du statu quo ante autour du 38e parallèle. Le front se stabilise et les négociations, engagées (juillet 1951) puis rompues (août) à Kaesong, reprennent à Panmunjon (octobre) et aboutissent le 27 juillet 1953 à une reconnaissance respective des deux Corées par les États-Unis et l'U.R.S.S. Le coût de la guerre de Corée, qui a rendu inéluctable la séparation entre Nord et Sud, est estimé à 2 millions de morts civils et militaires, et à 3 milliards de dollars de pertes matérielles.

  • Anonyme
    il y a 8 ans

    @Lou, en 1945 la Corée a été prise au Japon et occupée par les forces militaires russes au nord du 38e parallèle, et par les forces militaires américaines au sud de ce parallèle. La division du pays devait être temporaire, en attendant la création d'une Corée libre et unie. Cependant, la Russie et les États-Unis ont été incapables de se mettre d'accord sur la procédure à suivre pour l'octroi de l'indépendance à la Corée, et la Russie a défié les tentatives de l'ONU visant à unifier le pays par des élections libres. Par conséquent, la division du 38e parallèle est devenue permanente. En Corée du Nord, les Russes ont établi un gouvernement communiste, avec une grande armée formée et équipée par eux. En Corée du Sud, l'ONU s'est chargée de superviser les élections qui ont établi un un gouvernement anticommuniste avec Syngman Rhee comme président.

    En Juin 1950, les armées communistes de la Corée du Nord, soudainement et sans avertissement, franchirent le 38e parallèle, attaquant la Corée du Sud. Pour mettre fin à cette agression communiste, l'ONU recommanda qu'une assistance militaire soit fournie à la Corée du Sud. À la demande de l'ONU, le président Truman nomma le général Douglas MacArthur à la tête de l'armée de l'ONU en Corée. L'armée se composait principalement d'unités américaines et sud-coréennes, ainsi que quelques contingents de 15 autres nations anticommunistes. C'était la première armée de l'histoire, réunie sous le commandement d'une organisation internationale pour lutter contre une agression.

    Prises par surprise, les forces de l'ONU en Corée ont tout d'abord reculé devant l'agression communiste. Mais après l'arrivée d'importants renforts, le général MacArthur a lancé une contre-attaque qui détruit les armées nord-coréennes et les chassa vers le nord, près des frontières de la Corée du nord avec la Mandchourie et de la Sibérie. En Novembre 1950, de puissantes armées chinoises traversèrent de la Mandchourie en Corée du Nord et attaquèrent massivement les forces de l'ONU, infligeant de lourdes pertes et forçant MacArthur à battre en retraite. En Juin 1951, la ligne de front s'est stabilisée au 38e parallèle. Pendant ce temps, l'Assemblée générale de l'ONU vota une résolution contre la Chine communiste, reconnue coupable d'agression en Corée, tout en lui imposant un embargo.

    En Avril 1951, le président Truman agissant en sa qualité de Commandant-en-Chef des forces armées américaines, limogea le général MacArthur sur l'accusation d'insubordination. MacArthur avait à plusieurs reprises manqué aux instructions de s'abstenir de déclarations publiques sur la politique étrangère des États-Unis surtout exposant des vues contraires aux objectifs du gouvernement américain. De plus, MacArthur insistait pour que les États-Unis s'engagent dans une guerre tous-azimuts, afin de gagner une victoire complète sur l'agression communiste en Asie. Le Président Truman estimait au contraire que les États-Unis devaient mener une guerre limitée en Asie afin de ne pas rendre sans défense l'Europe de l'Ouest, qui était alors la clé de la sécurité américaine. Mac Arthur préconisait également de porter la guerre sur la Chine communiste, en particulier la Mandchourie. Truman était contre une telle action qu'il jugeait irresponsable, de peur que cela mènerait à une guerre avec l'allié de la Chine, la puissante Russie Soviétique.

  • il y a 8 ans

    apres la crise des fusées le monde a compris que l'homme pouvait s'autodetruire avec une guerre nucleaire.

    prise de conscience et le plus inteligent a fait marche arriere.

    Voir par la suite l'equilibre des forces avec deux pole (l urss vs usa europe)

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.