Pourquoi les épreuves nous rendent-elles plus durs?

Après les épreuves que j'ai traversé ces derniers mois, je me retrouve aujourd'hui seul, encore meurtri parfois, sans doute en "convalescence". Je réalise que j'ai beaucoup perdu de ma sensibilité. Je réalise aussi, qu'avec les femmes, je suis moins "gentil", je pèse mes... afficher plus Après les épreuves que j'ai traversé ces derniers mois,
je me retrouve aujourd'hui seul, encore meurtri parfois, sans doute en "convalescence".

Je réalise que j'ai beaucoup perdu de ma sensibilité.
Je réalise aussi, qu'avec les femmes, je suis moins "gentil",

je pèse mes mots, et ne rentre pas dans les détails), même lorsqu'une relation démarre, j'ai cette sensation de "déjà vu", c'est tiède, commun, cela m'effraie et en même temps ne me fait plus ni chaud ni froid.

Je suis triste de cela.

J'étais romantique, je ne le suis plus.
Je ris parfois, mais toujours avec un arrière-goût de tristesse.

J'ai l'impression de changer de jour en jour.
Je ne me reconnais plus.

Pourquoi les épreuves nous laissent-elles secs, durs, moins sensibles ?
Ne devrait-on pas rester nous-mêmes ? ou bien doit-t-on changer de chemise à chaque fois...? est-ce qu'on peut appeler cela évoluer ?
quelle connerie !!!
13 réponses 13