Jésus a passé trois jours en enfer. Pour quoi faire ?

Connaissez-vous " le symbole des Apôtres " ? Cette déclaration de foi dit entre autre ceci : “Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ son Fils unique, notre Seigneur, qui (...) est mort, a été enseveli ; est descendu aux enfers, le troisième jour est... afficher plus Connaissez-vous " le symbole des Apôtres " ? Cette déclaration de foi dit entre autre ceci :
“Je crois en Dieu, le Père tout-puissant, créateur du ciel et de la terre ; et en Jésus-Christ son Fils unique, notre Seigneur, qui (...) est mort, a été enseveli ; est descendu aux enfers, le troisième jour est ressuscité des morts.

Cette descente aux enfers de Jésus, dont parle le Symbole des Apôtres, s'inspire des paroles de l'apôtre Pierre contenues en Actes 2:31. Pierre s'exprime ici après la résurrection de Jésus et voyez ce qu'il dit : " Prévoyant cela, il [David] dit de la résurrection du Christ [en Psaumes 16:10], que son âme ne serait point laissée dans l'enfer, et que sa chair ne verrait point la corruption." (Bible d'Ostervald)

Qu'est-ce que cela signifie, à votre avis ?

En consultant d'autres traductions de la Bible on constate que le mot grec traduit par "enfer" ici est "hadès (en hébreu "shéol"). Ce mot est également traduit par l'expression " séjour des morts", dans la Bible Segond ou la TOB, par exemple.

Une encyclopédie (Collier’s Encyclopedia, 1986, vol. 12, p. 28) dit à propos de l’“ Enfer ” : “ D’abord il correspond à l’hébreu shéol de l’Ancien Testament et au grec hadès de la Septante et du Nouveau Testament. Comme à l’époque de l’Ancien Testament shéol désignait simplement le séjour des morts et ne sous-entendait pas de distinctions d’ordre moral, le mot ‘ enfer ’, tel qu’il est compris aujourd’hui, n’est pas une traduction heureuse. ”

Hadès désigne donc la tombe où vont tous les humains (les bons comme les méchants), où les gens morts et enterrés deviennent invisibles.

Une autre encyclopédie définit le shéol comme suit : “ un lieu sans douleur ni plaisir, sans punition ni récompense ”. (L’Encyclopædia Britannica, 2003) Cette définition est-elle juste, selon vous ? Laissons parler la Bible, une fois de plus :

" Mais il y a de l'espoir pour celui qui est lié à tous les vivants, et un chien vivant vaut mieux qu'un lion mort. Les vivants savent au moins qu'ils mourront, mais les morts ne savent rien du tout. Il n'y a plus pour eux de salaire, puisque leur souvenir est oublié. Leur amour, leur haine, leur jalousie ont déjà péri, et ils n'auront plus jamais part à tout ce qui se fait sous le soleil. (...) Tout ce que ta main trouve à faire, fais-le tant que tu en as la force, car il n'y a ni oeuvre, ni réflexion, ni savoir, ni sagesse dans le Shéol où tu t'en vas." (Ecclésiaste 9:4-6, 10, Bible de Jérusalem).

Le shéol (ou hadès), la tombe commune aux hommes, est bel et bien un endroit où on est inconscient, où on ne ressent strictement rien. C’est pour cette raison que Job, aspirant à être soulagé de ses souffrances, pria pour aller au shéol et pour que plus tard Dieu se souvienne de lui et l’appelle hors du shéol. — Job 14:12-15, Bible de Jérusalem, Darby ou Chouraqui.

Avec tous ces renseignements tirés de la Bible, que répondriez-vous à notre question de départ : Jésus a passé trois jours en enfer. Pour quoi faire ?
Mettre à jour: @Kermit et @Caramel : A quel endroit dans la Bible lisez-vous que Jésus est descendu AUX enferS ?

@princesse : Où as-tu trouvé cette explication dans la Bible ? Je sais, je suis assez dur à convaincre. Pour moi, toute exégèse doit s'accompagner de preuves ibiliques solides. Dans le cas contraire : à la trappe !
Mise à jour 2: @Aurore : Je te remercie d'utiliser la Bible pour étayer tes explications. C'est bien. Cependant, dans mon exposé ci-dessus j'ai cité plusieurs textes bibliques qui affirment qu'il n'y a "ni réflexion, ni savoir, ni sagesse dans le Shéol". Un autre texte dit encore : " Ce... afficher plus @Aurore : Je te remercie d'utiliser la Bible pour étayer tes explications. C'est bien. Cependant, dans mon exposé ci-dessus j'ai cité plusieurs textes bibliques qui affirment qu'il n'y a "ni réflexion, ni savoir, ni sagesse dans le Shéol". Un autre texte dit encore : " Ce n'est pas le shéol qui te loue, ni la mort qui te célèbre. Ils n'espèrent plus en ta fidélité, ceux qui descendent dans la fosse." (Isaïe 38:18). Par conséquent, l'action de Jésus dont parle 1Pierre 3:18 à 22 ne s'est certainement pas passé quand Jésus était dans le Shéol.
Mise à jour 3: @Zαmbrokαl : Le rôle du lac de feu est d'engloutir Satan, la mort, l'hadès et deux entités symboliques qui ne peuvent ni souffrir ni brûler vive. Le lac de feu rempli le rôle de "deuxième mort". Cela signifie quoi, pour toi ?
18 réponses 18