Duplex Duplex a posé la question dans Arts et sciences humainesPoésie · il y a 7 ans

Est-il possible d'aimer sans jamais ressentir la moindre pointe de jalousie...?

et une jalousie raisonnée et raisonnable n'est-elle pas en elle-même une preuve indispensable d'amour pour l'un comme pour l'autre ?

L'amour libre

Une forme plisse mes draps comme le pagne

D'une statue grecque ou romaine

Au culte d'une déesse ou d'une reine;

Mais sous mon dais seule mienne compagne,

Roi elle m'a fait, de toutes ses nuits;

Et d'écrin assez grand je n'ai

Qui abrite ses tentants reflets

Des envies,des désirs d'autrui.

Or cerbère je ne saurais être;

Tant emmurer ma souveraine,

Ne la libérer que pour vêpres,

Transformeraient l'amour en haine.

Puis où verrais-je qu'elle m'appartient

Si je ne la livre aux regards

Sans qu'elle ne succombe à leurs fards?

Va,alors,et pars ou reviens.

Mise à jour:

@Priscilla:c'est bien vrai que la jalousie met du piquant à l'amour,quand toutefois elle est mesurée comme l'écrit "Nour".

Mise à jour 2:

@Olivier:j'approuve sur le fond ce développement,car une jalousie pathologique nuit à l'amour.

Mise à jour 3:

@Bonsoir Nour!

Si,ce poème a toujours eu le même titre.Mais,peut-être l'ai-je déjà posté_je ne peux me souvenir de tous ceux que j'ai donnés à partager_sous une question différente.

Alors là,je suis entièrement d'accord avec ce que tu m'exprimes sur le sujet ! !

Mise à jour 4:

@Thesla:parfois,c'est la femme elle-même qui ne supporte pas d'avoir fauté parce qu'elle se sait d'une nature très intègre,a du mal aussi à sentir le regard de l'autre,fut-il sans reproches; et cela empoisonne la relation.Mais,je ne pense pas qu'il s'agisse de cas trop fréquents.

Tu aurais dû lire le poème comme je t'ai lu; il va en partie dans ton sens.

Mise à jour 5:

Myosotis:ton raisonnement est juste de bout en bout.C'est pourquoi,à la fin du poème,quand j'écris "elle m'appartient"; j'entends "elle ne pense qu'à moi".Mais,il faut savoir faire avec le lyrisme,aussi.

Mise à jour 6:

@Laurine:je suis content de l'écho à ce que je ressens manifesté dans la plupart des réponses,pour tout ou partie,dont la tienne.

Oui,ce poème est profond; il y a plus à saisir que ce qui n'y paraît.

Mise à jour 7:

@Herberto:effectivement,cette pensée ressort du bon sens commun.

Mise à jour 8:

@Champollion:très jolie formulation d'un style épistolaire!

Mise à jour 9:

@Eric:sauf si la jalousie est raisonnée,mesurée.Dans ce cas-là,la peur peut se raisonner et se maîtriser,également.Il n'y a guère que la jalousie pathologique qui ne soit pas gérable,comme une crise de peur panique échappe à tout contrôle.

9 réponses

Évaluation
  • il y a 7 ans
    Meilleure réponse

    bonsoir Duplex

    j'ai le sentiment d'avoir déjà lu ce poème mais qu'il n'avait pas le même titre, peu importe, l'essentiel est qu'il a su me sensibiliser puisque je m'en souviens, la jalousie est pour moi une preuve d'amour, il faut savoir la doser pour qu'elle ne nous rende pas malade, ce n'est pas une question de confiance, le destin nous joue de sales tours parfois, ah mon cher Duplex, si tu savais !

  • il y a 7 ans

    Je pense qu'il est imposible d'aimer sans être jaloux.

    La jalousie est une forme de peur, la peur de perdre

    celle/celui qu'on aime. Hors, la peur est une caractéristique

    typique de l'homme.

  • il y a 7 ans

    Je crois que la jalousie ressort un peu, c'est normal lorsque l'on aime, il me semble.. Mais elle ne doit pas être trop importante car du coup, cela devient maladif, et amène beaucoup de dégâts..

    Beau poème en tout cas, encore une fois, tendre et très profond. Merci Duplex.

  • il y a 7 ans

    «C’est la jalousie qui me semble pouvoir nous donner la compréhension la plus profonde de la vie psychique, aussi bien normale que pathologique. »

    La jalousie apparait à Freud aussi bien comme faisant partie des « affects normaux » au point que selon lui « là où elle semble manquer dans le caractère et le comportement d’un homme, il est justifié de conclure qu’elle a été soumise à un fort refoulement et à cause de cela joue un rôle d’autant plus grand dans la vie psychique inconsciente »

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 7 ans

    Comme l'a énoncé Henri Duvernois, avec une pointe d'ironie:

    " On est sûr d'aimer quand on est jaloux, comme on est sûr de vivre quand on se fait mal."

    ( Popote)

  • Thesla
    Lv 5
    il y a 7 ans

    J'ai pas lu ton poème. Mais pour répondre à ta question : oui.

    Je ne suis pas jaloux. Elle est libre. Je sais qu'elle m'aime. Je lui fais confiance. Je me fais confiance. C'est pas plus compliqué.

    Quand bien même, elle me tromperait. Bah, tant pis. Ca peut arriver mais je n'aurais pas de honte d'avoir été cocu. Ce serait elle la "fautive".

  • il y a 7 ans

    La jalousie est normale au début d'une relation, on est tellement amoureux(se) et heureux(se) qu'on a peur que quelqu'un d'autre ne vienne nous prendre notre amour ;

    puis les premiers mois et années passent et même si l'amour perdure, il suscite plus rarement la jalousie, peut-être d'ailleurs avons-nous tort de ne pas rester en éveil, car il ne faut jamais non plus s'endormir sur ses acquis...

    Cela étant, si la jalousie continue inlassablement, c'est qu'il y a un problème chez celui qui la ressent et qui peut faire subir un véritable calvaire à l'autre...

    Il ne faut jamais oublier que l'on n'appartient jamais à autrui, on partage un amour mais on ne possède pas l'autre.

    Beau poème Duplex, qui nous fait ressentir ce sentiment :-)

  • smoot
    Lv 4
    il y a 3 ans

    Bonjour Gregana, Pour moi c'est NON ! D'ailleurs dés que je m'intéresse à une femme et qu'un autre homme lui parle si je ressents de l. a. jalousie et bien ça veut dire assurément que je l'aime plus que par amitié.... Gros bisous,George.

  • il y a 7 ans

    La jalousie n'est que de l'amour propre ;la confiance est la plus belle preuve d'amour

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.