Atlantic Adios a posé la question dans ÉducationFutilités · il y a 7 ans

Choisiriez vous de le connaître ou pas ...?

Si vous aviez la possibilité de connaître.....votre futur, avec tout ce qu'il y aurait de bon et de mauvais

17 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 7 ans
    Meilleure réponse

    si tu ne peux rien changer ,autant ne rien savoir et j'aime les surprises surtout en ce moment,tous les jours un problème,c'est super cool,j'ai la patate,je vais bientôt péter les plombs...

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    Non, j'aimerais pas parce que je ne saurais pas quoi faire pour l'éviter ou pour qu'il se réalise

    ;)

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    Non, je préfère ne rien savoir à l'avance, encore moins le mauvais ;)

  • FIN
    Lv 7
    il y a 7 ans

    Non, déjà, tt ce que nous percevons par notre intuition, sans être très sûr nous gêne...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 7 ans

    la vie n'aurait plus de saveur et comme on ne peut pas dévier le destin je n'y crois pas aux diseur(ses) d'avenir :-)

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    non, je changerais forcement mes projets et ma vie, ne serait-ce qu'un peu , se serait pire . . . que mieux ... -__-

    bonne soirée

  • xxx
    Lv 7
    il y a 7 ans

    Bsr Atlantic Adios mieux vaut attendre et voir _

  • il y a 7 ans

    bonjour Atlantic

    en le connaissant la vie perd de sa saveur !

  • Krys
    Lv 6
    il y a 7 ans

    Non j'ai pas envie de savoir.

  • il y a 7 ans

    non. .

  • Anonyme
    il y a 7 ans

    "Vous n'avez besoin de rien pour être heureux... Sauf de vous connaître vous-même!"

    Afin de répondre à votre question, je me permettrai de vous citer deux réflexions; la première est d'un grand Sage qui nous dit:

    "... On ne peut pas vous dire ce qui arrivera, et ce n’est pas souhaitable ; l’anticipation serait créatrice d’illusion. Dans la recherche intérieure, l’inattendu est inévitable. La découverte dépasse invariablement toute imagination.

    Pas plus que l’enfant à naître ne peut connaître la vie après la naissance, parce qu’il n’y a rien à l’esprit qui lui permettrait de s’en faire une image valable, le mental est incapable de penser au Réel, en utilisant des expressions décrivant ce qui ne l’est pas, sauf la négation :

    « Pas ceci, pas cela ! »

    L’obstacle, c’est d’accepter ce qui n’est pas réel pour réel!!!

    Voir le faux comme tel, et rejeter le faux, permet l’émergence du Réel.

    Les états de "lucidité absolue, d’Immense Amour, de Hardiesse Absolue", etc. : ce ne sont actuellement que des mots, des contours sans couleurs, de vagues indications de ce qui pourrait être.

    Vous êtes comme un aveugle qui attendrait le résultat d’une opération, à condition que vous ne vous y dérobiez pas ! Dans l’état où je suis, les mots n’ont aucune importance, et ce ne sont plus des drogues. Seuls les faits importent!."

    Et cette autre, tout aussi Magnifique, d'Antoine de Saint EXUPERY, extraite de son Chef d’œuvre, "CITADELLE":

    "… Incertain, tu demandes :

    « Vers quoi puis-je tendre ? »

    … Et je te parlerai de cet autre grand secret, qui se cache sous des mots vulgaires et simples, et que la sagesse, peu à peu, nous enseigne tout au long de notre vie! :

    « A savoir, que préparer l’avenir, ce n’est que fonder le présent, avec une confiance Infinie, inébranlable en Dieu, et une Espérance indéfectible en Sa Bonté! »

    … Nous nous usons souvent, dans l’utopie et les démarches du rêve, qui poursuivent des images lointaines, fruits de notre invention !

    … La seule invention véritable, n’est que de déchiffrer le présent, sous ses aspects souvent incohérents, et son langage parfois contradictoire. Car l’expérience nous apprend que toute création vraie n’est pas : "préjugé sur l’avenir, poursuite de chimère et utopie"... mais visage nouveau, lu dans le présent, lequel est réserve de matériaux en vrac reçus en héritage du passé, et dont il ne s’agit pour nous, ni de nous réjouir, ni de nous plaindre... car, simplement, comme nous, "ILS SONT", ayant pris naissance !!!

    … L’avenir, laissons-le, comme l’arbre, dérouler un à un ses branchages !"

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.