Anonyme
Anonyme a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 8 ans

Éli, Éli, lama sabachthani : pour quelle raison Dieu a t-il abandonné son fils .?

deuxième partie de la question:

pourquoi tous les traducteurs ont gardé les paroles de Jésus en version originale ?

*

14 réponses

Évaluation
  • il y a 8 ans
    Réponse favorite

    , Jésus a poussé ce cri d’angoisse qui avait été écrit comme prophétie mille ans plus tôt, au verset 1 du Psaume 22. Celui qui est saint et qui porte le péché est abandonné, car il faut que Dieu juge le péché et le bannisse irrévocablement de sa présence.

    Ce bannissement complet et éternel, c’est nous qui le méritions, et il tombera sur tous ceux qui meurent dans leurs péchés. Lui, il l’a pleinement enduré, mais comme il possédait la sainteté, l’éternité, l’infini de la déité dans sa plénitude, il a pu en sortir au terme de ces trois heures. Cependant ce cri, sorti de sa bouche à ce moment-là, montre qu’il en a ressenti toute l’horreur, et la mesure avec laquelle il pouvait tout ressentir était infinie.

    Nous croyons que l’on peut dire qu’il n’a jamais été plus glorieux aux yeux de Dieu qu’au moment où il souffrait sous le jugement divin comme celui qui porte le péché. C’est le paradoxe de la sainteté et de l’amour divins !

    L’effet qu’a produit ce cri sur ceux qui sont là présents nous est donné aux versets 35 et 36. On voit mal comment ils auraient vu une allusion à Élie dans les paroles de Jésus s’ils n’avaient pas été juifs. Mais alors quelle profonde ignorance ils montrent, en ne reconnaissant pas ce cri qui monte vers Dieu et qui se trouvait enchâssé dans leurs propres Écritures !

  • Sarah
    Lv 7
    il y a 8 ans

    Jésus-Christ s'est adressé à notre Père, Poucinet, dans un moment de souffrance effroyable, et pas seulement physique.

    Revêtant les péchés des hommes, portant toutes nos iniquités, la puissance de Dieu s'est retiré de son fils, parce que Dieu est Saint, et ne pouvait reposer sur Jésus, à cet instant.

    Un instant que notre sauveur devait affronter seul, dans la solitude, la souffrance et l'humilité.

    Quand tout a été accompli, quand le dernier soupir de notre Seigneur fut poussé, les ténèbres s'élevèrent soudain, et la terre trembla engendrant un événement significatif pour le salut des hommes : le voile du lieu très saint fut déchiré......Nous avions à présent un seul intercesseur. Celui qui venait de mourir pour l'humanité en rendant son esprit au Père.

    Dieu a agrée son fils, et l'horloge des temps s'est déclenché. Le tic-tac du rachat a commencé pour l'adversaire et ses sbires, annonçant sa défaite totale...et pour le salut pour tous ceux qui allaient croire.

    Quant aux paroles prononcées par Jésus, elles sont là, pour rappelé avec puissance, non seulement la victoire accomplie dans la volonté et la soumission de notre Seigneur dans un amour infini, mais aussi pour rappeler au peuple juif, leur rejet de ce Roi attendu pourtant depuis des siècles par les prophètes.

    Un peu comme ce dictateur arrogant qui lors d'une soirée somptueuse a osa défier, une fois de plus, une fois de trop...Dieu. Et qui a vu une main surgir au coeur de cette fête, écrire son jugement et sa condamnation.

    Les mots ne sont jamais anodins, et traverse les âges pour tous ceux qui sont assoiffés de vérité et imprégnés d'une Foi sans faille.

    Merci de ta question, l'ami.

  • Oui mais pas tous en donne le même sens, et d'ailleurs la Bible de L’Épée (1) rends une traduction qui peut être plus lucide et proche de la doctrine des apôtres et des annonces des prophètes lorsqu'elle rend le verset de MATTHIEU 27.46 comme cela :

    - Et vers la neuvième heure, Jésus s'écria d'une voix forte, en disant: Éli, Éli, lama sabachthani !

    - c'est-à-dire: Mon Dieu, mon Dieu, à ceci tu m'as désigné !

    Ce qui enlevé toute ambiguïté sur un quelconque abandon, instrumentalisé par les divers courant religieux qui donnent naissance à un tas de théories fabuleuses qui ne sont pas en accord avec le véritable choix de Dieu (2) qui est de sauver les siens (3), et de ce mot : -----------> CHRIST qui veut dire OINT qui veut dire CHOISI, ÉLU ect pour cela...

    En effet cette chair crucifiée a bien été choisie pour accomplir une chose bien précise, peut-on le nier ?

    _

    Source(s) : L'amour de la Vérité. _________________ (1) http://levigilant.com/bible_epee_virtuelle/Bible_E... (2) il est écrit Actes 2:23 : Ce Jésus LIVRÉ PAR LA VOLONTÉ DÉTERMINÉE ET SELON LA PRESCIENCE DE DIEU, vous l'avez pris, et, l'ayant attaché à la croix par les mains des iniques, vous l'avez fait mourir. Parole de de Dieu ! (3) ISAÏE 63.16
  • il y a 8 ans

    Dieu n'a pas abandonne son fils, son fils remplit une mission de mourir sur la croix pour nous sauver

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 8 ans

    Salut !

    ...tout simplement parce que Dieu a HORREUR du péché ! Jésus-Christ ayant pris sur lui TOUS LES PÉCHÉS du monde, Dieu ne pouvait plus jeter un regard favorable sur Lui.

  • il y a 8 ans

    Matthieu 27:46

    Vers la 9ème heure, Jésus cria d’une voix forte, disant : “ Éli, Éli, lama sabaqthani ? ” c’est-à-dire : “ Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu abandonné ? 

    ces paroles peuvent indiquer qu’il reconnaissait que son Père lui avait retiré sa protection pour que son intégrité soit pleinement mise à l’épreuve. Il se peut aussi que Jésus ait dit cela parce qu’il voulait accomplir ce que Psaume 22:1 annonçait à son sujet

    Mon Dieu, mon Dieu, pourquoi m’as-tu quitté ?

    Pourquoi es-tu loin de me sauver,

  • il y a 8 ans

    Comme dit @Armingaud, on ne pourrait comprendre la réflexion de ceux qui disent qu'il appelle Elie, pourtant Jésus cite le psaume 22 qui est vraiment une prière adéquate pour ce que subit le Christ à ce moment là.

  • Anonyme
    il y a 8 ans

    Parce que Dieu a enlever sont esprit Saint.

    Pour la deuxième partie, la bonne réponse est donnée au dessus.

    Source(s) : avis
  • il y a 8 ans

    Mais non, Dieu n'a pas abandonné son Fils! Il s'agit d'une citation et comme chez nous, citer un vers évoque le poème entier. En fait il débute comme cela pour aboutir là la Foi et l'Espérance: Dieu est un Dieu fidèle, toute la Bible le chante. La citation est en araméen précisément pour que l'on ne se méprenne pas sur la signification. Amen aussi est de l'hébreu.et situe mieux le contexte et la force d'adhésion..

    Wikipedia: La TOB met en note sur les deux versets qu'il s'agit d'une citation en araméen de Psaumes 22:2 (en hébreu, אֵלִי אֵלִי לָמָה עֲזַבְתׇנִי ? Eli, Eli, lama azavtani) ...http://fr.wikipedia.org/wiki/Aram%C3%A9en

  • Anonyme
    il y a 8 ans

    Parce que sinon la réflexion d'incompréhension de certains dans la foule ("Voilà qu'il appelle Elie !") serait totalement incompréhensible elle-même.

    Un peu comme, en anglais : "You are Peter and on that stone...".

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.