Le club des Cinq, c'est de la littérature raciste pour vous?

Nan parce qu'après Tintin c'est lui qui passe au crible de la censure. Motif : l'ouvrage "le club des cinq et les Saltimbanques" ! Mon dieu, le racisme dans le mot Saltimbanque ... Alors l'éditeur change le titre pour "le club des Cinq et le cirque de l'étoile" et le texte... afficher plus Nan parce qu'après Tintin c'est lui qui passe au crible de la censure. Motif : l'ouvrage "le club des cinq et les Saltimbanques" ! Mon dieu, le racisme dans le mot Saltimbanque ... Alors l'éditeur change le titre pour "le club des Cinq et le cirque de l'étoile" et le texte est réécrit. L'enfant de forain battu ne l'est plus : une minorité ethnique ne saurait battre des enfants, les difficultés des forains avec la police supprimées : une minorité ne saurait avoir de difficultés avec la police, etc... Tout ces caviardages rendant le texte incompréhensible.

Pire le style de l'auteur a été changé : les gamins causent banlieue et tous les textes un peu bien écrit sont supprimés et réécrit en "style" plat, neutre, moche.

Devons nous comprendre que le message de l'éditeur est : perdez pas votre temps à lire les enfants, allez donner votre temps de cerveau disponible à M; Lelay, il en a besoin pour son bilan

http://lesmoutonsenrages.fr/2011/10/05/%C2%AB-le-club-des-cinq-%C2%BB-caviarde-car-trop-politiquement-incorrect/

Si on ne stoppe pas le délire antiraciste, ce serait quoi ?
L'interdiction de parler des traces de sang noir (séché) dans un polar ?
Mettre à jour: Pablo : en tant que père de famille, j'estime que la moindre des choses est de jeter un oeil sur les ouvrages de ma gamine et d'en discuter avec elle. Si tu considères qu'un adulte doit lire Shopenhauer sans se soucier de savoir ce que son gosse lit, voire tout simplement l'asseoir devant la télé en lui disant... afficher plus Pablo : en tant que père de famille, j'estime que la moindre des choses est de jeter un oeil sur les ouvrages de ma gamine et d'en discuter avec elle.

Si tu considères qu'un adulte doit lire Shopenhauer sans se soucier de savoir ce que son gosse lit, voire tout simplement l'asseoir devant la télé en lui disant "fous moi la paix, je lis", nous n'avons pas la même idée de l'éducation !
Mise à jour 2: @Bob M : oui, pour moi la bibliothèque rose c'est terminé pour ma fille, je vais l'orienter sur signes de piste et autres petites maisons moins connues mais plus respectueuses des enfants
7 réponses 7