cochonou45 a posé la question dans ÉducationFutilités · il y a 9 ans

l'origine de l'expression "ras le pompon ?

SVP connaissez-vous l'origine de l'expression

"ras le pompon ? "

merçi de vos réponses

excellente soirée ,bise à toutes et tous

7 réponses

Évaluation
  • Sana
    Lv 7
    il y a 9 ans
    Meilleure réponse

    C'est une expression québécoise, mais j'ignore quelle en est l'origine..

    Tu pourras trouver d'autres expressions québécoises sur ce lien si ça te dis

    http://docs.google.com/viewer?a=v&q=cache:g94LcBRs...

    Bonne soirée ma Zouina

    Bisous

  • il y a 9 ans

    Des .U.S.A Au Football On Appelle Les Fille Pompon Girl Qui Porte Toujours Les Robes Ras Le Pompon ?

    Source(s) : Les Meneuses De Claque
  • il y a 9 ans

    cochonou aussi ral bol bise a toi

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Bonsoir, ma Très Chère Amie !

    J'ai regardé dans mon "dictionnaire des expressions nées de l'histoire",

    et je n'ai rien trouvé à ce sujet. J'en déduis que celle-ci a son origine

    dans la Marine Nationale, là où les marins ont un "béret" à pompon,

    lequel se situe au sommet de leur personne...

    Tendres baisers...

    (*) (♣)

    Source(s) : Les miennes !
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Peut être dans la marine

  • il y a 9 ans

    non, je connais seulement "ras la casquette".

  • il y a 3 ans

    Michaux ! Sors de ce corps ! "LE GRAND strive against Il l'emparouille te l'endosque contre terre ; Il le rague et le roupète jusqu'à son drâle ; Il le pratèle et le libuque et lui baruffle les ouillais ; Il le tocarde et le marmine, Le cope with rape à ri et ripe à ra. Enfin il l'écorcobalisse. L'autre hésite, s'espudrine, se défaisse, se torse et se ruine. C'en sera bientôt fini de lui ; Il se reprise et s'emmargine... mais en ineffective Le cerceau tombe qui a tant roulé. Abrah ! Abrah ! Abrah ! Le pied a failli ! Le bras a cassé ! Le sang a coulé ! Fouille, fouille, fouille Dans l. a. marmite de son ventre est un grand secret Mégères alentour qui pleurez dans vos mouchoirs ; On s'étonne, on s'étonne, on s'étonne Et vous regarde, On cherche aussi, nous autres, le Grand secret. Henri MICHAUX ; Qui je fus Gallimard, 1927 "

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.