Existe-t-il une forme de complicité entre manipulateur et manipulé?

Et, en corollaire:
-Les rôles peuvent-ils être inversés entre ces deux mêmes personnes ?
Mettre à jour:
Merci à tous pour vos réflexions sur le sujet, elles m'apportent beaucoup.
J'aurais du mal à choisir moi-même une meilleure réponse tant vos remarques sont dignes d'intérêt, et pleines de bon sens...
Mise à jour 2: @ franck
Certes on ne discerne pas toutes les arcanes de la pensée du manipulateur, mais on perçoit parfaitement ses agissements. Et souvent, on y contribue.
Mise à jour 3: @ niema
Tu parles de la manipulation comme d’un jeu de société, mais certaines manipulations peuvent receler des excès dangereux, …mortels.
Mise à jour 4: @ludovic Merci pour ces clés, elles sont justes. Mais elles n’apparaissent simples qu’en dehors de toute présence du dominant. Il en est une d’importante : ne pas être seule. Les amis, le manipulateur s’en sert, car c’est lui souvent qui les impose. Il les tient eux aussi. Il en fait ses complices, même s’il les... afficher plus @ludovic
Merci pour ces clés, elles sont justes. Mais elles n’apparaissent simples qu’en dehors de toute présence du dominant. Il en est une d’importante : ne pas être seule.
Les amis, le manipulateur s’en sert, car c’est lui souvent qui les impose. Il les tient eux aussi. Il en fait ses complices, même s’il les choisit parmi des intimes.
Le manipulé doit tenter de manipuler à son tour, dans les faiblesses du manipulateur.
Le manipulateur a une peur sordide, d’avoir en face quelqu’un qui lui ressemble…

Merci pour ton analyse, sur ce thème, … pas facile.
Mise à jour 5: @blanche
Une attirance qui n’est pas malsaine car antérieure à la manipulation. Et je dirais qu’elle engendre une certaine fascination morbide. et aussi c'est le déclencheur dont se sert le dominant.
Mise à jour 6: @chouette
Inverser les rôles n’est pas simple, on ne peut pas agir sur le terrain du manipulateur. Car il l’a patiemment construit, élaboré et mis en place. Il n’y a aucune place pour le manipulé sur ce terrain-là. Alors il faut construire d’autres axes de défense.
Merci à toi.
Mise à jour 7: @Judith
Ce que tu dis est vrai, tant que le manipulateur est dans une situation tranquille de contrôle. Cela peut devenir beaucoup plus compliqué lorsqu’il s’aperçoit que la victime échappe à cette situation de contrôle. Il met en œuvre des outils bien plus coercitifs.
Mise à jour 8: @ Kadan
cela peut devenir un jeu sado-maso, mais pas forcément partagé.
Mise à jour 9: @ zag
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis.
Mise à jour 10: @JPI
Je lis et relis ta réponse, elle m'apporte beaucoup.
Je ne parviens pas à être en accord sur tout ce qui y figure, mais peut-être ai-je encore un peu de mal à en cerner tout le contenu et toute la complexité.
Je te remercie de tout coeur.
Mise à jour 11: @Kate Récit plein d'expérience et de recul, très intéressant. Mais à la lecture de ce récit, on pourrait croire que le manipulateur est toujours de genre masculin, et je n'en suis pas si sure. Notamment chez les mères "castratrices" qui ont beaucoup d'ascendant sur leur enfants. Et puis aussi cette question qui... afficher plus @Kate
Récit plein d'expérience et de recul, très intéressant. Mais à la lecture de ce récit, on pourrait croire que le manipulateur est toujours de genre masculin, et je n'en suis pas si sure. Notamment chez les mères "castratrices" qui ont beaucoup d'ascendant sur leur enfants.
Et puis aussi cette question qui ressort de ton histoire: -qu'appelles-tu "contre-manipuler" si ce n'est manipuler toi-même pour prendre ton adversaire à son jeu ?
Ce que j'appellerais inversion des rôles: le manipulé devient manipulateur. (???)
Mise à jour 12: @ Brit Merci pour cette approche. Particulière, mais qui suscite bcp d'intérêt. Oui, ton image traduit bien cette duplicité très bizarre qui peut accompagner l'état de la manipulation. Une histoire où s'imbriquent et se mélangent de manière sordide parfois, le gré et la force, l'amour et la haine quelquefois,... afficher plus
@ Brit
Merci pour cette approche. Particulière, mais qui suscite bcp d'intérêt.
Oui, ton image traduit bien cette duplicité très bizarre qui peut accompagner l'état de la manipulation. Une histoire où s'imbriquent et se mélangent de manière sordide parfois,
le gré et la force, l'amour et la haine quelquefois, sans jamais en connaître les déterminants, sans en discerner le vrai et le faux.

Des situations fragiles et fortes qui s'opposent et font peur..

Mise à jour 13: @ zag
Pas sure qu'il s'agisse-là de méthode, pas vraiment...
Plutôt de comportement humain inné, certainement issu de la survie et de la domination...

Certainement éloigné de l'acquis.
14 réponses 14