T'choupi ! a posé la question dans Grossesse et enfantsGrossesse et enfants - Divers · il y a 10 ans

Un regard nouveau sur l'allaitement?

Bonjour,

Je viens de perdre mon bébé à 6 mois et 1/2 de grossesse (voir mon autre question) et je tenais à vous faire part de mon expérience.

Un fois le choc passé et une fois en avoir fini d'en vouloir à la terre entière, une fois aussi rentrée chez moi j'ai eu un autre regard sur mon corps. Mon nouveau corps, celui qui a porté mon bébé...

Mon nouveau de corps de Mamange...

J'ai un autre regard sur mes seins, sur l'allaitement aussi. Je vais peut être déchaîner les commentaires mais j'ai besoin d'en parler.

Si la vie m'accorde la chance d'être maman, c'est sûr et certain j'allaiterai mon enfant au sein.

Ce n'est pas que je ne voulais pas allaiter mon bébé c'est que je ne voulais pas le mettre au sein. J'avais acheté un tire-lait.

C'est incroyable comment cette épreuve a changé la donne...

Et vous avez vous vécu cette expérience ? (Pas de perdre un bébé mais de changer d'avis sur l'allaitement).

Merci pour vos réponses.

13 réponses

Évaluation
  • il y a 10 ans
    Réponse favorite

    Ton nouveau corps de mamange...

    Ton nouveau corps.

    C'est ce que ressentent je pense toutes les mamans qui ont accouché.

    Tu as accouché d'un petit ange, tu n'en reste pas moins une maman.

    C'est très beau ce que tu dis. C'est plein d'espoir. Je sens une force d'aller vers la vie. Et cette force te permettra d'aller au bout de ton rêve j'en suis sûre. Tu tiendras ton bébé au bout de ton sein un jour, je te le souhaite de tout coeur.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Coucou Tchoupi.

    Tout d'abord, je voulais te dire que je suis désolée pour toi. C'est parfois difficile de trouver les mots pour réconforter les Mamans de petits anges. Mais j'espère que tu auras pu trouver autour de toi, et grâce à QR un peu d'écoute et de réconfort.

    En ce qui concerne l'allaitement, c'était vraiment la grande inconnue pour moi. Personne dans mon entourage n'avait allaité, maman et ma mamie n'avaient soit disant pas eu assez de lait, et bref, tout le monde semblait dire que c'était bien courageux de vouloir essayer, mais que j'allais sans doute passer au biberon. Dans ma tête je me disais aussi que je n'étais pas une vache et que ça paraissait un peu vulgaire ou bestial de sortir ses seins pour nourrir son petit en public.

    Pendant la grossesse je me suis vaguement renseignée, j'étais motivée, mais pas crispée à l'idée de passer au biberon. Une fois que j'ai tenu mon petit garçon sur moi, que je l'ai reniflé, j'ai su. J'ai su que j'étais sa maman, et que j'étais là pour lui donner le meilleur. Et pour moi, ça signifiait un maternage poussé et par un allaitement longue durée.

    Ca n'a pas été facile tous les jours, mais je m'y suis accrochée avec une détermination qui me dépassait totalement. Toutes mes angoisses pudiques quant au fait de montrer un bout de sein ont disparu. J'ai tenu tête à ma famille, à des amis, à des médecins qui me conseillaient d'arrêter l'allaitement pour diverses raisons (non valables scientifiquement). J'ai allaité mon fils chez moi, au resto, dans des églises, des musées, le métro, sur la plage....

    Et comme toi, la naissance de mon fils m'a fait totalement changer de perspective sur mon corps. Je me suis vraiment épanouie en devenant maman, et l'allaitement a pris une grande place là dedans. J'ai appris à apprécier mon corps et à écouter mon instinct animal un peu plus souvent. J'ai nourri mon petit bonhomme exclusivement pendant plusieurs mois, et j'en suis très fière.

    Aujourd'hui je fais partie des pro allaitement, et je passe parfois pour une extrémiste. Mon petit garçon est sevré depuis quelques jours, il grandit et je suis fière de lui. J'espère vivre une aussi belle aventure avec son frère ou sa soeur qui nous rejoindra si tout se passe bien en 2011.

    A toi, Tchoupi, je te souhaite tout le courage possible pour traverser cette épreuve. C'est bien ton petit ange qui a fait de toi une maman, et je comprends complètement que ta vision de certaines choses ait pu évoluer. Je souhaite aussi que tu aies la chance de pouvoir allaiter un bébé, aussi longtemps de lui et toi le souhaiterez.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    J'étais absolument contre l'allaitement. Pour moi, allaiter relevait du calvaire.

    Mon mari m'a dit, si tu essayais deux semaines, on ne sais jamais, tu voudras peut-être continuer...et en effet, j'allaite depuis 2 mois et j'aime beaucoup ça.

    Je suis très pudique, donc je m'isole si il y a quelqu'un à la maison, je me cache sous une couverture même devant ma mère mais les gens comprennent, il ne me viendrait pas à l'esprit d'allaiter devant mon beau-père par exemple. Si on est à l'extérieur, j'allaite dans la voiture qui a des vitres teintées à l'arrière ou une fois ça m'est arrivé dans une cabine d'essayage, la vendeuse a été très compréhensive.

    C'est un vrai échange entre une maman et son bébé.

    J'espère que tu seras bientôt enceinte et que toi aussi pourras vive cela.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • M@m ^3
    Lv 4
    il y a 10 ans

    Je suis vraiment peinée de te savoir Mamange et j'espère que tu es bien entourée dans cette épreuve...

    Comme Ladymiaou ma mère n'a pas allaité, je n'y connaissais strictement rien.

    Pourtant tout au long de la grossesse l'envie d'allaiter m'a titillée.

    J'avais donc décidé d'essayer, au moins une fois.

    Quand on m'a demandé en salle de naissance biberon ou sein, je me suis même surprise à répondre "au sein" vivement, comme si s'était finalement devenu une évidence.

    Je redoutais un peu la mise au sein, que se soit douloureux... c'était un peu (beaucoup) l'inconnu.

    Et quand j'ai vu ce bébé de quelques minutes ramper vers mon sein, j'ai trouvé que la nature était vraiment bien faite. La première mise au sein a été merveilleuse, c'est une sensation nouvelle, riche en émotion (et non douloureuse !).

    Et puis une autre tétée, puis plein d'autres...

    Après cette première tétée en salle de naissance, mon choix était fait j'allaiterai au moins 1 mois.

    Le début a été un peu difficile, mais je me suis accrochée, à la maternité j'étais bien entourée, mon mari partageait mon avis.

    Puis au lieu d'un mois se fut... 9 mois !

    Je m'en suis prise des remarques de ma famille mais j'ai continué tant que j'ai pu (bb1 a du être sevré à cause de ma seconde grossesse)

    Se fut une belle expérience une fois passé la première semaine de mise en place.

    J'ai donc tout naturellement allaité mes autres enfants, s'est tout aussi beau.

    Un souvenir bien particulier reste cette première tétée juste après la naissance, où ce petit paquet tout chaud vient se blottir dans nos bras pour se nourrir.

    Je te souhaite sincèrement de vivre le même bonheur dans quelques mois

    Courage !

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 10 ans

    Miaou chalut

    C'est vraiment très beau ce que tu viens de dire T'choupi

    et même très émouvant, car on ressent ton immence sentiment

    L'amour que tu donneras à l'enfant au quel tu donneras la vie

    Dur a dire ou a entendre je ne sais pas mais il est certain

    que ce sont les épreuves les plus difficiles

    qui font le cœur puisse encore plus grand s'ouvrir

    Ce sont les épreuves les plus difficiles

    qui nous permettent de comprendre

    ce que sans eux on ne pourrrait imaginer

    Je te souhaite très prochainement un autre enfant

    qui puisse être comblé de tout l'amour qui déborde de ton cœur de maman

    L'alaitement au seins est le lien qui rattache encore plus l'enfant de sa maman, il est le cordon ombilical qui le soude non seulemnt à la vie mais plus encore beaucoup plus aux sentiments.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Tout d'abord, sache que je suis désolée pour ta perte.

    Je ne l'ai pas vécu donc je ne peux qu'imaginer à quel point ce doit être difficile.

    Pour l'allaitement, au début, je m'étais dis que j'allaiterai pour voir et que si ça me bottait pas plus que ça, ça serait biberon.

    Depuis, j'ai failli passer ma fille deux fois au biberon tellement j'étais épuisée (et tellement j'avais été mal conseillée à la maternité).

    Mais maintenant, j'adore allaiter, je ne regrette vraiment pas mon choix et je compte bien allaiter ma fille au moins jusqu'à son premier anniversaire si ce n'est plus.

    Je crois même que je suis passée un peu trop "pro-allaitement" mais je me soigne pour pas trop soûler mon entourage.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    toutes mes penses vont vers toi et ton homme

    6 mois et demi c'est vraiment dur....

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Tout d'abord, sincèrement désolée pour cette perte. J'espère que tu te remettras vite physiquement et moralement.

    Pour ma part, lorsque j'étais enceinte, j'espérais aussi tirer mon lait pour ne pas avoir à donner le sein. Or, renseignements pris(vers le 8ème mois si je me souviens bien), cela paraissait assez difficile le premier mois(pas impossible puisque certaines mère contraintes le font, mais toutes n'y arrivent pas) tant que la lactation n'était pas établie. Je pensais donc que je devrais prendre mon mal en patience, mais finalement, j'ai vite compris une fois le bébé venu au monde que tirer son lait était bien plus pénible que de donner le sein. En fait, ce qui a été très difficile, les premiers temps, c'est d'etre sollicitée 10/12 fois par jours, pendant 40 minutes à chaque fois (eh oui, ma fille prenait son temps) (donc toutes les 90 minutes, ce qui ne me laissait un répit que de 50 min) alors que suite à l'accouchement, je n'arrivait pas à rester debout plus de dix minutes d'affilées. heureusement, ce sont les trois premiers mois qui ont été difficile, mais après, hormis, les questions existentielles et matérielles qu'on ne se posaient pas il y a trois générations, c'est devenu très facile, d'autant que le nombre de tétées s'étaient considérablement réduites. Bref, actuellement, une tétée le soir et une tétée le matin avec pour inconvénient majeur que je dois donc me lever tous les matins en même temps que ma fille (bah oui, parait qu'etre parent ça rend responsable...:)) et celui de prévoir si je sors un substituant, mais c'est devenu très aisé globalement. Par contre, deux matins par semaine je dois tirer mon lait et là c'est l'horreur.

    Tout ça pour dire que pendant la grossesse, on se fait souvent des idées assez fausses de la réalité qui s'impose comme une évidence à vous après l'accouchement; et donc oui, il m'est arrivé la même chose que toi.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Tout d'abord, je voulais te dire combien je suis désolée pour toi, j'imagine que ce que tu vis doit être très dur et je te souhaite beaucoup de courage et aussi de bonheur à venir...

    Pour moi l'allaitement, ça allait de soi, mais de façon pudique. D'autant que j'ai une poitrine assez imposante donc pas moyen de cacher. Mais voilà, au bout de 7 jours, mon loulou ne voulait plus prendre un sein, il perdait du poids, donc obligée de tirer mon lait. J'aurais tout donner pour retrouver ces moments merveilleux, ce partage. Je compte toujours allaiter au deuxième mais je me dis que peut-être que j'oserais plus en public, parce que peut-être que ça venait de ça, le fait que ça me stresse de donner le sein quand il y avait du monde.

    On a tous un regard différent sur l'allaitement, que l'on ait envie de le faire ou pas, le principal c'est de le faire pour le bien de son enfant.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Bonsoir,

    Merci pour ce témoignage ô combien émouvant et tellement poignant. Je suis vraiment désolée pour toi.

    Pour ma part, je ne voulais pas allaiter mon fils. Mes amies ne le faisaient pas et puis je ne sais pas ça ne me tentais pas je ne me sentais pas super prête !

    Le papa insistait pour que j'allaite mon fils, il me disait "tu ne vas pas priver notre enfant du meilleur lait ??" ! bref je me suis aussi beaucoup documentée et finalement je me suis dit bah allez allons y !

    Dés qu'à la maternité on l'a mis sur mon sein c'est comme si un nouveau lien après celui de la grossesse se créeait entre nous. C'était magique !

    Je l'ai allaité jusqu'à ses 8 mois, jusqu'à ce qu'il ait ses dents !

    Et puis quand je le vois en pleine forme je me dis que c'est un peu grâce à moi aussi !! Quant à mes seins, je les ai adoré pendant l'allaitement (plus gros, bien durs, bien fermes !!); et là je les trouve vraiment bizarres !!! j'avais oublié qu'ils étaient aussi petits !

    Mais bon c'est comme ça

    Sinon je n'ai jamais pu tirer mon lait j'avais comme un blocage ça ne sortait pas !!!

    Je te souhaite sincèrement de tomber enceinte et de mettre au monde un petit bébé que tu allaiteras le plus longtemps possible. Je te souhaite de prendre au moins autant de plaisir que moi.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.