Miss Esther a posé la question dans Amour et relationsAmour et relations - Divers · il y a 9 ans

Bonjour, est-il plus sage d'insister afin que qu'un homme nous recontacte ou de plutôt le laisser tranquille?

Oui, est-il plus sage d'insister ou de le laisser tranquille, le temps qu'il digère ce que j'ai pu lui dire sous le coup de la colère et qui a dépassé de beaucoup ma pensée il y a deux mois de cela... parce que là je me sens totalement désarmée face à ses silences qui persistent depuis voilà 1 mois environ (depuis son retour de vacances car l'incident s'est passé environ 3 semaines avant son départ et en apparence il avait semblé m'avoir pardonné et il m'a dit en plus qu'on se recontacterait en septembre avant son départ), et ce, même si je lui ai écrit déjà plusieurs mails très gentil qui je pensais lui aurait donné le goût de me réécrire (sans lui forcer trop la main, mais en me montrant là pour lui quand il voudra me recontacter) !

J'ai vraiment fais pas mal de fois le premier pas et malgré tout il ne s'occupe plus de moi du tout et "fais le mort" en ne montrant aucun signe de vie... c'est extrêmement pénible ce qu'il m'inflige (même si je lui ai dit par écrit que j'allais respecter son silence, mais bon... il y a silence et silence, à mon humble avis !) ! J'aurai tellement apprécié au minimum qu'il me dise peut-être (et j'aurai très bien compris, parce que je ne suis pas bête) : "Écoute, j'ai besoin de prendre du recul et dès que j'irai mieux... je te recontacterai éventuellement." ... mais non... RIEN !

Plus le temps passe et plus je sens que j'ai perdu quelqu'un de très cher à mes yeux et j'aimerai plus que tout au monde qu'on puisse se refaire ENFIN confiance en repartant sur de bonnes bases solides et également que revienne l'admiration, la fraternité, la complicité et l'affection du début de notre relation !

Mais bon sang ! Comment faire pour qu'il y ait possibilités de réconcilliations ?!

Je le sens si loin de moi... (il faut dire que par-dessus le marché il y a une distance physique de 5000 km qui nous sépare)

Merci de vos conseils et de ne pas me juger (et lui non plus).

Mise à jour:

@jout : j'ai la nette impression qu'il y a un mur immense dressé contre nous au lieu d'un pont... hélas ! :-(

Mise à jour 2:

Re@jout : je ne comprend plus toute cette hésitation de sa part alors que je suis de bonne foi !

Mise à jour 3:

Bonjour ma très chère Zulich... je tiens à t'assurer que ta réponse est loin d'être trop dur... Au contraire, elle est bienveillante, car elle ne m'aide que davantage à relativiser les choses tranquillement et à prendre du recul comme il se doit... et j'ai compris également grâce à d'autres commentaires qui m'ont m'ont beaucoup touché tels que ceux de Yambi!, Nissan et Bambou entre autre que le mieux pour mieux était de toute façon laisser tomber définitivement la poussière en acceptant la situation telle quelle et en lâchant prise s'il désire garder le silence...

Un immense merci @ tous pour ceux qui ont pris la peine de m'écrire des encouragements sincères pour m'aider à progresser... ♥

Mise à jour 4:

*que le mieux pour moi (faute de frappe dsl)

Mise à jour 5:

@ tout le monde : Après avoir relu les commentaires avec émotion, je tenais à vous remercier de nouveau du fond du coeur pour vos sages conseils, vos partage d'expérience ainsi que pour votre empathie et d'avoir fait de votre mieux pas ne pas juger ni lui ni moi mais uniquement de supposer selon votre pensée franche... et j'ai tout particulièrement apprécié les réponses de @Mariposa, @Nissan, @Sylvia, @Cadichon, @Yambi!, @Gaêla, @Bambou, @Zulich et finalement @Wamba (@qui je tiens à préciser qu'entre lui et moi ce n'était pas une histoire d'amour, vu que nous nous étions jamais vu en chair et en os, mais plutôt d'une forte amitié qui allait bien au-delà d'une simple amitié... avant qu'arrive ce "couac" (dont la goûte a fait déborder le vase) où apparemment j'ai le triste sentiment d'avoir tout perdu de nos tendre sentiments d'affections réciproques....).

Mise à jour 6:

Mais bon... peu importe... en dépit de tous mes efforts déployés pour rétablir la situation sous un meilleur jour je sens que j'ai perdu avant tout un frère spirituel et un ami qui s'est montré formidable de par ses encouragements et sa gentillesse... et quand j'y pense trop je deviens les yeux humides et le coeur sans joie... pcq de par la froideur de ses perpétuels silences... j'ai tendance à penser que c'est sans issue... que jamais plus il ne me recontactera... Je pense qu'il souffre peut-être lui aussi en silence et j'espère bien qu'à cause de tout ça que sa spiritualité ne va pas en pâtir...

Mais bon... peu importe ce que l'avenir me (nous) réservera, je sais que je m'en remetterai, je suis forte, et je voudrais qu'il sache s'il li ses lignes que je ne l'attend plus et ni l'espère plus... et il n'en tient qu'à lui de me recontacter oui ou non à un moment donné... car on ne peut rien imposer à personne et surtout pas aux gens pour qui nous avons du respect en tant frère !

Mise à jour 7:

Là-dessus, je pense que tout a été dit sur le plan général...

Merci encore @ tous.

18 réponses

Évaluation
  • il y a 9 ans
    Meilleure réponse

    Bonjour Miss Esther!

    C'est vraiment triste que tes efforts soutenus en vue de recoller les morceaux se heurtent à un mutisme profond de sa part!!

    Eh oui je vois combien nous humains avons une autre latitude du pardon!! Ce qui peut être certain, c'est qu'il t'a pardonné. Je ne vois pas un chrétien sincère fermer la porte à la demande humble d'excuses que tu lui a faite après votre accroc. C'est même un devoir chrétien de pardonner aux autres les offenses, le pardon est la colle qui nous sert pour recoller les choses après cassure. En tant qu'humains imparfaits, il nous arrivera d'une manière ou d'une autre des couacs qu'il faudra aplanira, il ne peut y avoir d'amitié sans pardon, les chrétiens doivent se pardonner généreusement, même jusqu’à soixante dix sept fois.

    Mais il te faudra un peu d'ouverture pour comprendre que lui souffre également. Que ce soit par des mots blessants dont tu es la seule à en connaître la portée, ou par la perte temporaire de votre amitié, il souffre de toute façon. Personne ne se réjoui de perdre les personnes qui lui sont chères. Personne ne se réjoui de faire souffrir l'être aimé; je vois mal un père, une mère, un ami sincère ou une connaissance très attentionnée énerver volontairement sa fille, son ami pour lui faire du mal.

    Comment expliquer son silence?

    Le pardon n'efface rien parfois, il ne guérit pas sur le coup le mal subi. C'est le temps qui permet de faire un tel travail entre autre. On se fait pardonner une fois qu’on s’est énervée à l’excès et qu’on a causé du tort à l’autre; même si la demande de pardon est accordée, on a des cellules mémoires, on a notre ressenti ou notre affect, et quelques uns peuvent être sensiblement touché au point d’en être traumatisé. Pour autant qu’ils pardonnent, la souffrance ne disparait pas immédiatement, le souvenir ne disparaît pas. La seule fréquentation bénéfique pour toi peut être pénible pour lui, car ses plaies n’ont pas encore cicatrises.

    On comprend l’autre en lui accordant son pardon, l'acte posé ne suit pas un jugement ou une condamnation, cela ne nous inspire plus de désir vindicatif en se montrant indulgent, on ne lui en veut plus pour ce qu’il nous a fait et l'acte ne conditionne plus nos mobiles envers cette personne.

    Mais le souvenir est toujours là. Et surtout si cela a laissé des traces, si sa dignité a été sensiblement affectée par ce qu’on aura dit, alors on en garde longtemps les traces. Il y a même un certain sentiment de culpabilité que peut ressentir la personne qui n'a rien pu faire pour te rassurer afin que tu n'en viennes pas à des telles pensées qui t'ont incité à mal agir!

    Donc, ton ami souffre, c'est sûr!! Il a très mal digéré les mots, votre degré de complicité et de confiance fait qu'il est tombé de si haut par ces paroles blessantes, en étant peut être à l'origine de tes excès.

    *Juste une chose: pardonner ne dispense pas parfois d'assumer les conséquences des actes posés. Eh ben cela t'étonne? N'as tu pas lu l'histoire de David et Bath Shéba? Jéhovah avait pardonné à David ses péchés, cela veut dire que Jéhovah l'as dispensé de la condamnation qu'encourait son acte en lui accordant la miséricorde. Mais TOUT EN LE PARDONNANT, Jéhovah a laissé David assumer les conséquences de ses actes, récit que tu connais mieux que moi.

    Après une offense, il est rare que les choses redeviennent linéairement comme avant, il y a toujours une conséquence à assumer. C'est comme une corde raide cassée, même ressoudée, elle a des bosses, elle ne redevient pas lisse comme avant. La confiance est très fragile, difficile à gagner, facile à perdre.

    Pense aussi à LUI, à ses intérêts: ne raisonne pas seulement en termes de ce que tu as pu perdre comme une bonne amitié!! Un tel raisonnement peut traduire en tout cas un certain égoïsme! Tu ne vois pas ce que lui a pu subir comme souffrance de par les mots durs ? Tu ne vois pas ce que ta présence ou ta fréquentation régulière pourrait lui rappeler comme souvenir?

    C’est vrai que rien n’est excusable de sa part, ta démarche qui traduit des bons sentiments devrait au moins l’inciter à répondre, pour te fixer définitivement sur la suite à donner à votre amitié. Mais te focaliser trop sur ce que tu ressens comme perte, lui faire comprendre que les choses devraient revenir comme avant du tac au tac après votre accroc peut envoyer un message sérieux aux autres : tu n’es pas prête à les comprendre et te mettre à leur place. Tu es la première à souffrir des réactions des autres mais jamais la dernière à les offenser !

    Rappelle toi que nous faisons tous des erreurs, sur le plan personnel, tu a déjà été victime des mots blessants, use de cette même sensibilité pour inverser les rôles ; tu verras peut être que ta réaction aurait pu être bien pire… ou peut être pas ! Peut être que pour l'instant, suspendre ta fréquentation est le seul moyen pour lui d'oublier véritablement ce qu'il aurait subi!

    Philipiens2:5

    Pour votre amitié, pense un peu aux récits de Lot et Abraham, ils étaient neveu et oncle très attachés, pourtant devant leur accroc, il n’y avait pas d’autre solution que se résigner à la séparation face au mur que heurtait les efforts soutenus de l’un d’eux, de Abraham si je ne m’abuse. Pense tu qu’ils étaient heureux d’en arriver là ? Abraham était il devenu ennemi de son neveu ? La séparation peut être parfois le seul moyen de guérir la souffrance et la seule issue face au comportement rétif à la tentative louable de recoller les morceaux.

    Pense aussi au récit stimulant de Paul et Barnabas. Les deux là étaient les deux meilleurs amis au monde. Avec Barnabas connu pourtant comme la personnification de la « consolation », ils en sont venus à une explosion de colère. Face aux déferlements dont le récit tait les détails, il n’y avait pas d’autre issue que la séparation !! Les deux étaient ils devenus ennemis ? Non ! Et pourtant, plusieurs années après, nul doute que cette séparation les avait aidés à ressouder leur amitié ! Le fait même que la personne à l’origine de cet incident était devenu chère à Paul prouve que Barnabas et Paul ont pu se pardonner, la séparation avait aidé à résoudre leurs accrocs, pour un instant, et leur avait permis de faire le point sur leur amitié !

    Dans l’organisation de Jéhovah tout est possible ! Qui sait ? Un excellent exposé sur la pensée de Jéhovah en matière de pardon pourrait un jour toucher ton ami ; la séparation aidant, il se peut qu’il revienne à la raison pour ressouder les choses comme avant. Je ne pense que du bien de ton ami, et de toi aussi. Je ne crois pas qu’il soit si imbu de lui-même pour ne pas t’accorder de l’importance ! J’ai essayé de le comprendre, cela m’arrive de mettre un point par un simple silence face à des amis dont la médiocrité caractérielle n’est pas à chercher avec une lampe, mais là c’est quand ils ne montrent aucun regret ! Pour toi c’est injuste que tes efforts ne touchent pas ton ami, mais bon on est des humains et chacun a sa façon d’affirmer sa dignité !

    Actuellement, peut être que son silence veut dire exactement

    "Écoute, j'ai besoin de prendre du recul et dès que j'irai mieux... je te recontacterai éventuellement."

    Laisse tomber, respecte son silence comme tu dis !

    Assumes la perte pour l’instant, le moment venu, passe à autre chose. Remets les choses entre les mains de Jéhovah, lui seul peut parfaitement pardonner.

    Je loue en tout cas ta bonne disposition de cœur et ton humilité pour reconnaître tes erreurs !! C’est important ! Jéhovah ne manquera pas de voir tes efforts et te récompensera, même si pour l’instant tu souffre d’avoir perdue une si bonne personne !!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Il a peut-être trouvé son prétexte pour couper les ponts avec toi. Sois sûr d'une chose: un homme qui t'aime sincèrement, te pardonnera assez rapidement le "mal" que tu lui as fait (si ça se trouve, tu te culpabilises pour rien aussi) et il ne t'effacera pas si facilement de sa vie!

    Laisse-le tranquille, plus de mails, plus d'appels téléphoniques, ou quoi que ce soit! Plus tu le harcèles, plus tu l'éloignes de toi. N'oublie pas que tu as une dignité aussi.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 ans

    bonjour Miss,

    les hommes ont besoin de temps et qu'on les laisse "tranquille" lorsqu'ils veulent trouver des solutions ou faire le point sur une relation, leur vie, ...

    donc il faut que tu le laisse revenir à toi car plus tu lui enverra de mails moins il aura le temps pour réfléchir et tu risques de le perdre définitivement.

    Et si vraiment il ne revient pas alors c'est qu'il n'est sûrement pas la personne que tu croyais et donc il n'en vaut pas a peine.

    Il y a d'autres personnes bien et qui seront certainement heureuses d'être ton ami(e).

    Bonne journée.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Bjr Esther

    Ahh!! je n'aime pas certaines réponses car eux n'ont jamais ressentis ce que toi tu vis.

    Sur une certaines réponses que j'approuve je dirais que c'est vrai passe à autre chose Esther ça ne sert à rien de te faire du mal, et puis tu vois les kms qui vous séparent, le plus déchirant pour toi sera quand il faudra qu'il reparte chez lui après qu'il sera venu te voir.Fait la part des choses dit toi qu'il y en a un quelque part qui t'attend que dit-je 1? mais non un peu plus de 10 au portillon de chez toi.

    Oublie le, si vraiment il aurait tenu à toi il t'aurais contacté mais ce que je regrette dans cette histoire c'est que cette personne profite un peu de ta situation en lisant tes è-mails et qu'il ne réponde pas, l'incertitude nous prend la tête, pour une fois il devrait arrété son silence et s'expliqué ou alors qu'il se taise à jamais.

    Esther remonte la pente ne pense plus à lui, ne te flagelle pas tu n'y ai pour rien!!!

    Si vraiment il était un homme bien avec le respect de l'autre il t'aurait contacté, peut-être que tu ne perd rien car tu vois la situation aucun signe de vie donc fait une croix sur lui.

    Bisous Esther et perd pas courage tu es une fille extraordinaire, je t'aime bcp comme ma fille, je te souhaite une bonne journée @ bientôt.

    @ yambi

    Bon raisonnement tu es exceptionnel.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 9 ans

    Bonne leçon de vie pour toi, tu dois en tirer des conclusions, c'est une bonne chose pour en finir. C'est dommage pour toi, mais ça t'apprendras à contrôler tes paroles surtout envers les personnes à qui tu tiens. Ça tombe bien puisque tu es en mode réflexion :o)

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Akim
    Lv 4
    il y a 9 ans

    Salut!

    Question assez longue, réponse assez longue; rajout difficile!!

    Alors, pour te dire, dans l'organisation de Jéhovah, il y a pas mal de personnes charmantes et attachantes. Au delà de ce qu'on peut avoir comme couacs avec les personnes que nous aimons, que nous chérissons de tout cœur, il convient de se rendre à l'évidence qu'il ne nous appartient pas toujours d'avoir prise sur les sentiments des personnes que nous aimons!! Ils sont libres, tout comme nous sommes libres de les aimer ou de les détester! Il y a un temps pour aimer et il y a un temps pour haïr; il y a un temps pour gagner et il y a un temps pour perdre, le temps pour accepter comme perdue ne serait pas venu après tant de tentatives, après tant d'efforts soutenus à gagner un frère qui nous estimait, qui nous chouchoutait et tenait tant à nous? Tu as pu lui faire voir avec tes mots, ceux venant d'une fille née dans l'imperfection mais avec toute la sincérité du monde , que tu tenais tant à votre relation, que tes emportements ne traduisaient pas un jugement définitif par photo-flash, sur base des faits trompeurs que tu avais; il ne sied plus à toi d'avoir prise sur lui comme si il était ta possession, mais tout compte fait, il ne montre pas qu'il est capable d'accepter avec allégresse ta part brillante , mais aussi ta part obscure; alors frotte toi les mains sœurette, tu auras tout fait et rien ne l'as fait bronché!

    Que ce soit par la pureté de tes sentiments( je ne savais pas que c'était un amoureux, raison de la réponse sous l'angle que tu as pu lire), ou par devoir chrétien, tu as à ton honneur le gage de l'humilité et de l'esprit chrétien. Mathieu 5:21-23,24...suite au chapitre 18 et consort! Tu as agi selon les principes de notre Seigneur Jésus, et rien n'appartient plus jamais à toi, laisse faire Jéhovah lui même!!

    Je vais te dire de te frotter les mains, car un amoureux qui se morfonde dans le mutisme montre par là qu'il n'est pas apte à résoudre les problèmes de la vie dus à l'engagement dans le couple, car les problèmes vont et reviennent; tu peux donc le considérer(ce geste là) comme signal d'alarme pour le quel il te serait légitime de mettre fin à une relation amoureuse!!

    Au delà de ce que tu peux t'infliger comme sentiments d'accablements, n'oublie pas que Christ est mort pour toi, ceci faisant il ne TE sera JAMAIS utile de te juger à l'excès au point de te dire que tu as commis le péché impardonnable!! Jamais !! Jéhovah ne te juge pas seulement au regard de ce que tuas pu dire à ton amoureux, au regard de tes imperfections; mais Jéhovah te vois au travers non seulement de tes qualités, mais aussi de ce que tu pourrais être comme femme parfaite si cela aurait été possible dans ce monde. Autrement, à quoi te servirai la rançon? Crois-tu vraiment que tu es condamnée à mort à cause d'un trait de caractère dont tu as du mal à t'affranchir?

    Non ne pense pas à l'excès de ce problème, au point de te juger indigne d'être pardonnée!! Tu le mérite vraiment!! Mesure tu ce que tu vaux quand tu vois ce que la rançon a pu couter à Jéhovah? Un homme parfait mort pour toi, et tu te juge à l'excès simplement parce que tu as pu blesser un homme imparfait qui semble insensible à ta demande de pardon?

    En se montrant inflexible, intransigeant pour toi, il a montré qu'il n'est pas prêt à revêtir la pensée de Jéhovah; faisant fi de tes autres qualités, il te refuse le pardon pour l'instant(trois mois c'est énorme, et puis j'ai pas bien lu, vous êtes séparés toujours...à 5000 Km, ça aurait dû être suffisant ,la seule chose qu'il ne soit pas si proche physiquement, de toi, pour vite guérir de ses blessures, avec les vacances).

    Pour toi concentre toi sur autre choses, l'organisation de Jéhovah recèle des nombreuses richesses humaines, des personnes charmantes et attachantes, partout dans le monde, au delà de ce qui peut survenir comme couacs!! Considère cet incident comme affaire en attente d'être traité et non comme affaire courante ou immédiate à résoudre, mets le au tiroir et le moment venu, c'est lui qui aura une dette!! remets à le à plus tard, ou à long terme!!

    Pour réaliser nos rêves du grand amour, il faut qu'il ya ait complicité et ente de deux corps, deux esprits; et aussi des aléas dont nous ne contrôlons pas toujours les contours à cause de ce qui nous constitue, à cause de ce qui fait notre petitesse!!! Souviens t'en...

    Et puis pour terminer, je te renouvelle tout mon estime particulière, tu es toujours vivante dans nos pensées, chacun de nous te transportant en tant que sœur, future sœur, amie, et qui sais je encore!!

    Bonne soirée!!

    P.S Pas de cata, j'ai la manie de dire parfois certaines vérités par pure innocence, je dis dans le sens de @Zulich pour mes réponses, la première!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • .
    Lv 7
    il y a 9 ans

    Bonjour Esther

    Votre relation est-elle virtuelle ou bien vous vous connaissez réellement ? C'est important pour pouvoir te répondre assez correctement.

    Je reviendrai compléter

    Bises

    **Je vais être franche avec toi Esther

    Tu fais souvent le premier pas

    Tu t'es emportée peut-être mais quand on aime vraiment on pardonne

    Tu as essayé à plusieurs reprises de reprendre contact avec lui sans succès et je trouve que cela dure un peu trop dans le temps lorsque l'espace a dans ton cas une importance capitale; tu dis qu'il est très très loin.

    Depuis le temps que je te lis, je sais que tu es assez sincère, franche, ouverte d'esprit et toujours identique à toi-même.

    Alors arrête les frais, ne le contacte plus

    S'il tient VRAIMENT à toi il te reviendra; ce n'est qu'ainsi que tu sauras ce qu'il en est de votre relation disons un peu difficile et délicate

    De plus je trouve que tu mérites un peu plus d'égard et d'attention et un minimum de politesse et de respect veut qu'on réponde à un message/mail même en l'absence de réels sentiments

    Je te souhaite bonne chance dans ta vie que tu mèneras avec toute la lucidité dont tu sais faire preuve souvent.

    On ne perd jamais quelqu'un qui nous aime vraiment

    Et sinon c'est que ces soi-disant sentiments n'étaient que feu de paille

    Je préfère être réaliste plutôt que de courir après des chimères...la chute risquerait d'être vertigineuse

    Attends qu'il te réponde sinon Esther, la vie n'est qu'une suite d'expériences bonnes des fois et mauvaises parfois.

    A toi d'en tirer profit pour avancer et ne pas perdre ton temps

    Bises

    PS: J'espère que ma réponse n'est pas trop dure, j'ai souvent horreur de dire ce que je pense vraiment quand je sais que ça peut faire mal

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 ans

    Parfois il est plus sage de le laisser tranquille, il pourrait croire qu'on veuille le dominer et posséder.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 ans

    Faut savoir se contrôler. Et il faut savoir assumer son caractère sanguin, impétueux, (que sais je...). Et il faut aussi savoir être fataliste et réaliser que l'on a dépassé les limites, l'extrême limite. Il ne veut plus entendre parler de toi. Passe à autre chose car lui, il est passé à autre chose. La prochaine fois reste zen et contrôle toi au lieu de cracher ton venin pour que ceux que tu aimes te fuient à jamais...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 9 ans

    C'est le mot " INSISTER " que je n'aime pas ...

    .

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.