Segel
Lv 7
Segel a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 9 ans

Pourrait-on imaginer attaquer l'industrie nucléaire pour non respect du principe de précaution ?

Voici l'énoncé de la loi française de 1995 (dite loi Barnier) :

« l'absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l'environnement à un coût économiquement acceptable ».

http://fr.wikipedia.org/wiki/Principe_de_pr%C3%A9c...

Or, sur ce dernier point, lorsqu'on voit précisément les résultats catastrophiques que donne le développement de la technologie nucléaire :

http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Ao...

... n'est-t-on pas largement en droit de s'interroger sur le fameux "coût économiquement acceptable" ?

Le fait que ces coûts pharaoniques, et notamment ceux du démantèlement des vieilles centrales, soient imputés aux générations futures (Cf. démantèlement de Brénilis) change-t-il quoi que ce soit au vrai coût du nucléaire ?

Où en serait-on en matière de "coût économiquement acceptable" si on investissait dans le solaire ne serait-ce que 1% de ce qu'on investit actuellement dans les filières nucléaires ?

Rappelez moi : combien d'EPR sont en fonctionnement à l'heure actuelle ?

A quoi sert le principe de précaution à part faire joli ?

Mise à jour:

@Manu31

"qui permet à la France d'avoir un coût énergétique deux fois inférieur à la moyenne européenne ?"

FAUX !

La France se situe à peu près au milieu des tarifs d'électricité pratiqués en Europe. J'avais un site à ce sujet que je vais essayer de te retrouver.

De plus je prétends que nous ne payons pas le vrai prix de l'électricité. L'électricité nucléaire devrait coûter beaucoup plus cher que ce qu'on paye actuellement.

Mais on nous masque le véritable coût du nucléaire :

Nous sommes le pays le plus nucléarisé au monde, et en même temps le seul qui n'aie pas encore démantelé une seule centrale.

Mise à jour 2:

@Manu31

Grèce 7,01 €ttc pour 100 kWh

France 12,05 €ttc

Danemark 23,62 €ttc

http://www.econologie.com/forums/prix-de-l-electri...

Mise à jour 3:

@Manu31

Il y'a une autre source d'énergie que le solaire, qu'on n'exploite pas, et qui est la plus importante de toutes : les économies d'énergie.

Pourquoi un bâtiment doit-il consommer de l'énergie alors qu'on sait qu'il pourrait en produire ?

Mise à jour 4:

@goupil

En effet, c'est un débat que nous avons eu, et que nous aurons sans doute à nouveau un de ces jours.

Le solaire ne se limite pas au photovoltaïque, loin de là.

10 réponses

Évaluation
  • TOTO
    Lv 7
    il y a 9 ans
    Meilleure réponse

    De toutes manières le nucléaire ne peut être une solution à long terme.

    1/ l'uranium s'épuise

    2/ comment va-t-on faire pour entretenir (ou mettre hors de nuisance) les installations nucléaires (et radioactives) lorsque nous n'auront plus ni pétrole, ni uranium ?

    3/ sans pétrole, il n'y aura déjà plus d'armées (les armées telles qu'on les connaît avec avions, sous-marins, porte- avions, chars... et plus d'industrie pour produire les munitions). Donc les états comme la France ne pourront plus appliquer leur politique néo-colonisatrice envers les états africains. Et les USA ne pourront plus faire de guerre d'invasion.

    4/ nous devrions dès à présent mettre tout ce qu'il nous reste d'énergie dans un chantier mondial de la production d'énergie renouvelable (éoliennes, solaire, marée motrice, géothermique... et dans la recherche de nouvelles technologies). Sans celà, nous privons les générations futures de la chance de disposer ce ces énergies car elles n'auront plus les moyens pour le faire lorsqu'il n'y aura plus de pétrole (même le nucléaire ne pourra remplacer le pétrole, car l'électricité ne se stocke pas aussi bien que le pétrole, et même en faisant de gros progrès dans la technologie des batteries (très chères à produire et très polluantes) il n'y a aucune comparaison possible avec le pétrole. Autrement dit, la traction animale sera plus rentable et l'industrie de l'énergie fera partie du passé car il ne sert à rien de produire de l'électricité avec des bœufs, il est plus rentable de leur faire tirer la charrue ! ... Et notre priorité ne sera pas de faire tourner la clim, ce sera de trouver de quoi manger.

    Sous cet éclairage, je pense que le projet qui consiste à remplacer le pétrole par le nucléaire peut être attaqué en justice pour non-respect du principe de précaution et mise en danger volontaire d'autrui. (En fait, de l'humanité toute entière).

    Cependant, si je suis opposé à la construction de nouvelles centrales nucléaires, je pense que, puisque celles qui sont en activité sont là, autant se servir de leur production d’électricité pour nous permettre de les remplacer par des centrales à énergie propre. Car encore une fois, ce ne sera pas avec la traction animale que l’on fabriquera les générateurs électriques ni des panneaux solaires. Cela ne sera pas inutile de disposer de ces moyens de production d’énergie, ne serait-ce que pour se donner les moyens de rendre les sites nucléaires inoffensifs (autant que possible) après leur fin de vie.

  • il y a 9 ans

    Oui.

    Et on devrait pouvoir faire de même avec l'industrie agro-alimentaire,

    les téléphones portables et la technologie wifi,

    et autres..

    mais le principe de précaution semble ne pas avoir d'existence réelle.

  • il y a 9 ans

    Le principe de précaution n'est qu'un argument politique mis en avant quand ça arrange le pouvoir en place et pour faire peur, en faisant au passage un bon bénéfice (vaccin anti-grippe, mise aux normes du parc d'ascenseurs, sachant que les matériaux des nouveaux sont moins solides et moins fiables que ceux des années 70).

    Mais effectivement, il pourrait être un bon angle d'attaque pour mettre en cause le nucléaire français.

    Quand je pense qu'on nous serine que nos centrales sont fiables, sûres, contrôlées et entretenues (par des personnels sous-traités qu'on change dès qu'ils ont atteint le niveau d'exposition, le sait-on ?) et que chaque fuite est systématiquement sous-estimée quand elle n'est pas simplement niée.

    Je ne sais pas quel serait le prix réel du KW mais quand je vois nos villes illuminées la nuit et l'absence d'imagination à l'égard de la fourniture d'énergie de remplacement, je me dis que le chemin sera long.

    Vous avez raison, les économies d'énergie dans toutes les nouvelles constructions, ce serait déjà un grand pas. A condition de ne pas épuiser de surcoût et d'aménagements obligatoires ceux qui sont propriétaires de logements anciens et n'ont pas les moyens de s'offrir un nouvel habitat.

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Non, l'industrie nucléaire c'est vague, un peu comme une plainte contre X...

    Tu peux par contre attaquer EdF, mais le procureur ne donnera pas suite de toute façon.

    Pense à l'énergie qu'il a fallu dépenser pour attaquer les producteurs d'amiante, les chefs d'entreprises, etc.

    Si tu veux être efficace, fais en sorte qu'en 2012 il y ait à l'Assemblée Nationale un paquet de Verts. Pareil pour le parlement européen qui peut depuis le traité s'opposer aux décisions de la commission...

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 9 ans

    alors nous allons être obligé d'échange un subside au chômeur en échange d'un certain nombre de k watt produit a coup de mollet , nous n'aurons pas le choix

    allé vous aurez la santé a coup de pédale

    hi hi hi !!!!!! hi hi !!!

  • goupil
    Lv 5
    il y a 9 ans

    Humhum...

    Tu connais mes positions mais je ne ferai pas l'idéologue.

    principe de précaution: « l'absence de certitudes, compte tenu des connaissances scientifiques et techniques du moment, ne doit pas retarder l'adoption de mesures effectives et proportionnées visant à prévenir un risque de dommages graves et irréversibles à l'environnement à un coût économiquement acceptable ».

    "Coût économique acceptable", le raisonnement tient également pour ce qui touche aux énergies fossiles: mesure-t-on correctement l'impact des émissions de CO2 sur les futurs coûts en terme énergétique? Sur l'impact sur l'environnement?

    Seules deux formes de ressources sont aujourd'hui utilisables à grande échelle et de façon polyvalente: les énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole) et le nucléaire. Tu cites le solaire, les coûts en sont actuellement énormes: installation, entretien des panneaux, non continuité de production (pas de soleil= pas d'électricité), absence de compétences dans le stockage d'électricité en masse permettant de fournir de l'énergie, durée de vie des panneaux de 10 ans...

    Vois-tu, toute source d'énergie a des défauts et des qualités, nous en sommes d'accord! Mais économiquement, certaines sont plus rentables que d'autres et permettent une production électrique à moindre coût (le coût de l'électricité produite par le solaire est plus important que pour les autres).

    Donc tu auras beau dire qu'il faut investir dans le solaire, cela projette à 10 années, voir 20 plus loin dans le temps. En attendant, il y a des soucis en matière d'approvisionnement énergétique qu'il faut résoudre et le nucléaire est une source parmi d'autres, mais elle a le mérite de ne pas émettre de CO2 et d'être "polyvalente" (on peut l'augmenter ou la baisse eut égard à la demande des ménages et des entreprises).

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Très bonne idée !

  • il y a 9 ans

    Ce que je trouve particulièrement incroyable dans ce domaine (comme dans tant d'autres..) c'est la facilité avec laquelle certains leaders écologistes tiennent volontiers des propos anti nucléaires en face de braves gens incompétents et sans le moindre pouvoir (et a fortiori d'influence..) simultanément à l'incapacité constatable qu'est la leur à mener la moindre action juridique à partir des textes français existants..

    Seraient-ils eux aussi des acteurs agités de la bien réelle "politique spectacle"?..

    La question mérite d'être posée.

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Attaque l'industrie nucléaire Russe ou Iranienne mes en France te fais pas de souci.

    Tu veux quoi a la place des central a charbon qui pollue 30 fois plus.

    Ou écraser ton paysages en bousillant faune et flore pour une central hydraulique.

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    L'électricité augmente de 9 % et c'est un scandale, et toi tu veux supprimer le nucléaire qui permet à la France d'avoir un coût énergétique deux fois inférieur à la moyenne européenne ?

    Ton solaire ne pourrait pas produire plus que ce qu'il reçoit du soleil, c'est à dire 0,5 kWh / m² en France.

    Sachant que la production d'électicité nucléaire en France est de 440 TWh (440 millards de kWh), il faudrait 880 milliards de m² de panneaux solaires pour remplacer les centrales, en supposant que leur rendement soit 100%.

    Avec le rendement réel de 15 %, il faut en réalité 5 867 milliards de m² de panneaux solaires, soit 5,867 millions de km² de panneaux solaires. Juste pour rappel, la France ne fait de 500 000 km², 10 fois moins.

    Et on pourrait rajouter à ça que l'utilisation de panneaux solaires, en privant le sol du rayonnement solaire, interdit toute agriculture.

    Pas très réaliste ta solution, non ? Et je n'ai pas parlé du coût, qui rend finalement " économiquement acceptable" le nucléaire.

    Citrouille : relis le texte législatif du principe de précaution, il ne concerne que les atteintes à l'environnement. Il ne peut pas exister dans les cas que tu cite, c'est une question de santé publique, qui n'entre pas dans le champ d'application du principe de précaution.

    EDIT : on est au moins d'accord sur une chose, il faut réduire la consommation.

    Mais c'est mal barré avec les voitures électriques qui arrivent.

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.