Que pensez-vous de ces points communs proposés par un internaute entre Sarkozysme et Nazisme ?

C'est saisissant, je trouve. Bravo à Gast :

Question de Totom :

Pourquoi certains comparent l'UMP au Nazisme ?

Réponse de Gast :

Pas au nazisme, mais à la montée du nazisme. le nazisme de 1930/1935 n'a rien à voir avec celui qui marque notre imaginaire et date de 1940/1945... et nombre de points communs existent :

- L'état qui s'érige en arbitre pour définir l'identité du pays, disant de fait qui est pays ou qui en l'est pas. Les nazis parlaient d'aryanisme et de souche germanique, l'UMP de gauloiserie et de souche européenne

- L'utilisation d'une minorité stigmatisée pour focaliser la haine et la frustration du peuple dessus. Les nazis cétait les juifs, l'UMP c'est l'étranger, si possible Rom ou Africain. Là où les nazis interdisaient de protéger des juifs, l'UMP a créé un délit d'hébergement de sans papier.

- La rhétorique sécuritaire justifiant toutes les formes de lutte, même celles justifiant un recul démocratique. Là où les nazis jouaient des SA pour foutre le bordel, l'UMP plus subtil utilise la provoc dans les banlieues pour déclencher des émeutes. Ces cons de jeunes racailles, aussi crétins que les SA, ne se rendant même pas compte qu'ils sont instyrumentalisés par les fascistes au pouvoir.

- Les accusations et les attaques de l'opposition, que les nazis firent certes en plus agressif avec le Reichtag et ses dérives ; mais que l'UMP fait entre dénigrement systématique de la gauche et de ceux supposés de gauche (on parle de gauchiste et de droit-de-l'hommiste là où ils parlaient de ploutocrates et de communistes) comme l'affaire montée de toute pièce de l'ultragauche l'a montré.

- La réutilisation à tout va de la symbolique collective du pays, dévoyée et déformée ; chez les nazis l'utilisation du fantasme germanique moyen ageux et des retraites au flambeau ; chez l'UMP le recyclage de Guy Mocquet (un coco quand même) et de l'imaginaire fantasmé de l'idéal de la France du XIXe.

- Le muselage de la presse par pression ; entre satiristes virés, directeurs de publication gardés à vue pour des satires, etc.

- Le fantasme du pays mis dans la merde non par les exagérations de la finance mondiale (1929, 2008, même combat) mais par un corps social parasitant le pays pour le voler : par les juifs via le haut des couches sociales et les banques pour les nazis ; par les étrangers via le bas et les soit disants avantages d'assistanat pour l'UMP.

++++++++++++++++++

Bravo à ce participant, sans déconner.

Voici le lien de Totom. J'y ai mis ma contribution personnelle aussi :

http://fr.answers.yahoo.com/question/index;_ylt=Ak...

11 réponses

Évaluation
  • il y a 9 ans
    Meilleure réponse

    Pour qu on ne parle pas trop de la crise financiere et sociale,des 7 000 000 de travailleurs pauvres ainsi que des 7 000 000 de mals loges , du creusement des inegalites a savoir que 10% possedent 90%des richesses,le mieux c est de monter les communautes contre les autres .Cela profite a une communaute une seule connue de ceux qui se servent de leurs cerveau et qui n ont pas de television....Le but ultime est une dictature mondiale , une theocratie ou les masques tomberont car ce jour , il n y aura plus aucune possibilite de s en depetrer

  • Chap
    Lv 7
    il y a 9 ans

    Dire que la France prend la direction du nazisme, revient à dire qu'au moins la moitié des pays de la planète trempent déjà dans le nazisme.

  • il y a 9 ans

    la grande différence majeur et que Hitler a réussi de faire de l'Allemagne une géante économique à l'époque alors que Sarkozy c'est tout le contraire.

  • il y a 9 ans

    Gast est une fille brillante, vu qu'elle a toujours raison.

    Si je n'étais pas déjà marié, je l'épouserais volontiers.

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 9 ans

    Comparer l'U.M.P. au nazisme ou, veuillez m'excuser, à la montée du nazisme, relève de la folie. C'est une accusation assez grave. Je ne suis pas du tout un sympathisant de l'U.M.P., loin s'en faut. Ce que je déplore, c'est cette comparaison complètement absurde. Oser comparer Sarkozy, président sans pouvoir, "bouffé" par les querelles interminables du Parlement, à, si je suis l'analyse de @totom, Hitler, nationaliste antiparlementaire,c'est complètement inadéquat. Hitler, antisémite hanté par l'expansionnisme idéologique et militaire, n'a pas, me semble-t-il, le moindre point commun avec Nicolas Sarkozy.

    Sarkozy est-il un antisémite ? un raciste ? un nationaliste ? un anticommuniste farouche ? un président de pronunciamiento dirigeant d'une main de fer le pays ?

    Le débat sur l'identité nationale a-t-il, une seule fois, dérivé en un appel au rejet des étrangers, à la haine du juif, du communiste, de l'hommosexuel, du tzigane ?

    Est-ce un acte xénophobe que de démanteler une quarantaine de camps tziganes en France ?

    Il faut veiller à ne pas qualifier à tort et à travers. Le pétainisme, le nationalisme, le totalitarisme et a fortiori le fascisme et le nazisme n'ont strictement rien à voir avec la politique de Sarkozy. Tous ces termes, à forts contenus idéologique et historique, sont souvent synonymes de haine et de violence extrêmes. On ne saurait les utiliser pour désigner la politique de Nicolas Sarkozy.

  • il y a 9 ans

    Beaucoup (trop) de points hélas convergeants... mais est-ce vraiment une surprise?

  • il y a 9 ans

    (Faites pas gaffe à ce qu'elle raconte : j'ai oublié de lui donner ses croquettes cet aprem'.)

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    Elle a beaucoup d'immagination la petite, mais elle confond ses rêves et la réalité ce qui lui fait raconter n'importe quoi.

    L'UMP parle de "gauloiserie et de souche européenne" ?

    Elle doit confondre avec De Gaule, la pauvre.

    Le débat sur l'identité nationale c'était pour nous vendre le multiculturalisme. Quand tu vois que Sarko nous vente le métissage faut vraiment être con pour le comparer à Hitler ! Mdr

    L'utilisation d'une minorité stigmatisée pour focaliser la haine et la frustration du peuple dessus ?

    Les roms, c'est une diversion médiatique pour faire oublier Woerth.

    Le peuple n'en a rien à foutre des roms, cela n'intéresse que les journalistes et l'opposition qui croit trouver-là un os à ronger.

    La rhétorique sécuritaire. Bin justement, ce n'est que de la réthorique. Dans la pratique il réduit les effectifs de la police.

    Critiquer la bêtise de l'opposition, ce n'est pas tout à fait exactement la même chose que de la faire assassiner. L'amalgane de Gast est donc foireux et surtout idiot.

    Le muselage de la presse ?

    Mdr ! La presse ne s'est jamais autant foutu de la gueule d'un président de la république que maintenant.

    "Le fantasme du pays mis dans la merde non par les exagérations de la finance mondiale" ?

    C'est pas Sarko qui parlait de moraliser le capitalisme ?

    "par les étrangers via le bas et les soit disants avantages d'assistanat"

    Elle confond avec Lepen, ta petite Gast.

    Bref, ton truc c'est un ramassis de foutaises et de mauvaise foi.

  • il y a 9 ans

    je sais pas hanni,je comprends pas ta question

  • Anonyme
    il y a 9 ans

    MDR!!!

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.