insolent a posé la question dans Gastronomie et boissonVégétarien · il y a 1 décennie

L'homme serait donc le seul animal qui n'aurait pas DROIT de manger de la viande ?

Inutile de venir me dire que les herbivores n'en mangent pas non plus, ça n'a rien a voir eux c'est leurs nature alors que la nature de l'homme est d'être omnivore et par la de manger de tout....

Mise à jour:

Ajout - Cette question s'adresse bien sur aux Vegan et autres extrémistes sectaires qui voudraient interdire (et oui) la consommation de viande pour tout le monde...

Mise à jour 2:

@Toradora - Ce sont les vegans et autres PETA (mais un peu tard... ) qui insistent sur le point que l'homme fait partie des animaux, je n'aurais pas voulu les froisser...

Mise à jour 3:

@Toradora - Ce sont les vegans et autres PETA (mais un peu tard... ) qui insistent sur le point que l'homme fait partie des animaux, je n'aurais pas voulu les froisser...

Mise à jour 4:

@Mich - Quand dans certains contextes on dit "les hommes" c'est des humains dans leurs ensemble dont on parle

Mise à jour 5:

@lynraco - On peut prévoir une couronne de fleurs ainsi qu'un confesseur avant chaque exécution tu en pense quoi ?

En fait je suis pour un meilleur traitement car un animal stressé ne donne pas de bonne viande

Mise à jour 6:

@lynraco - Allons allons cool... @OC vient de dire que tu n'est pas aussi extrémiste que ça, tu l'est tout de même un peu parce que comme tous les extrémistes tu manque d'humour je crois que sur mon post il y avait une suite plus sérieuse non?

Mise à jour 7:

@OC - Moi aussi je suis d'accord avec @Lynraco (l'ai-je bien écrit ? Sinon désolé) mais je ne suis pas sur qu'en devenant végé on puisse sauver des vies, supposons (on peut tout supposer n'est ce pas? ) que tout le monde devienne végé, que deviendront alors tous ces animaux domestiques depuis des milliers d'années (voir des dizaines de milliers d'années) sauront ils s'adapter à la vie sauvage? Car à partir du moment où ils ne représenteront plus un capital il y aura bien peu de bénévoles pour s'en occuper

Mise à jour 8:

@Lynraco ter tu dis :

Si on diminue TOUS nos consommations de viande, il y aurai bien sûr du "gaspillage" au début, mais après à peine quelques mois il y aurai moins d'animaux vivants pour mourir !

Autrement dit si on les tue tout de suite il y en aura moins à tuer plus tard c'est ça?

Bon tu est bien gentille mais la tu t'enfonce de plus en plus arrête !

Mise à jour 9:

@Nadine P - J'ai toujours appréciées tes interventions (surtout tes recettes) encore une fois tu a raison, mais je pense que la plupart des végéta(L/R)iens ont des problèmes avec la nourriture si seulement ils voulaient l'admettre plus quelques séances chez un psy et ils seraient guéris...

Mise à jour 10:

@Evohe @ajax -Malgré la réponse fleuve de @evohé force est de constater que ces braves (soit disant) défenseurs des animaux n'ont rien à dire de constructif car ni l'un ni l'autre ne proposent quoi que se soit, pour @evohé surtout la retorique ça marche à fond mais c'est comme les discours du sieur Hitler une fois analysé la longue diatribe il ne reste plus grand chose, au fait @evohé tu A oublié le mot de passe de @melimelo? Bizarre que tu ne t'en sois pas servi non?

Mise à jour 11:

Ajout pour @evohé (tout spécialement) je ne vois pas ce que le creationisme vient faire dans cette histoire (mais je comprends que quand tu n'A rien a dire tu te raccroche à la moindre virgule) quoi qu'il en soit tout le monde peut venir répondre à mes questions car je ne bloque personne, ce n'est pas comme les trois quarts de tes copains (et alias) qui me bloquent....

Et pour finir je te dirai que je trouve l'intervention de @OC fort intelligente bien que je ne sois pas tout à fait d'accord avec elle.....

Mise à jour 12:

@Leona je suis parfaitement d'accord avec toi, ce que je déteste ce sont les personnes qui se croient supérieurs (en quoi au juste) parce qu'ils ont choisi d'être végé et qui parlent de viandards etc... il me font penser à ceux qui te disent : si tu ne fais pas ça ou ci tu ira en enfer, c'est exactement le même discours voila pourquoi je parle de secte.

Par contre convaincre les gens à exiger de la qualité dans les produits animaliers (et tant pis si ça doit coûter plus cher on en achètera moins voila tout) cette politique d'achat va encourager ceux qui font de l'élevage "raisonné"

Vouloir à tout prix culpabiliser les omnivore à mon avis est même contre productif....

Mise à jour 13:

@aznb - Tu n'en sais rien comme tout le monde mais dis moi un végé aurait multiplié les poissons?

18 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Il n'est pas question d'interdire la consommation de viande, l'homme est omnivore et il a son libre arbitre, j'ai choisie d'être végétarienne car je ne supporte pas les mauvaises conditions d'élevage et d'abattage des animaux, c'est seulement un choix personnel, jamais je ne culpabiliserai quelqu'un parce qu'il mange de la viande mais il est certain que l'homme doit diminuer sa consommation de façon à ce qu'il y ait moins d'élevage d'animaux en batterie.

    @insolent: on est d'accord.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Le droit ?

    Heureusement, il n'y a pas encore de lois pour interdire la consommation de la viande (sauf celle de porc dans une religion qui n'est pas la mienne, donc qui ne m'importe guère).

    Si on regarde l'évolution de l'homme sur la terre, cela a commencé par les hominidés qui se nourrissaient de graines et de racines, puis on a évolué vers l'homo sapiens qui chassait et se nourrissait essentiellement de viande. Cette évolution est liée à la découverte du feu, des outils, du fer, des armes. Cet ancêtre a permis une évolution de l'homme qui a abouti à ce que nous sommes aujourd'hui.

    Maintenant si certains d'entre nous sont végétariens, végétaliens, granivores, ou adhèrent à d'autres modes alimentaires, nous ne serons pas responsables de leur régression. Peut-être un jour les retrouverons-nous dans les branches.

    L'homme est omnivore et son corps est adapté à cette fonction. Ceux qui récusent cette évidence le font, non pas à cause de cette constitution, mais au titre d'une idéologie.

    Chacun est libre de penser ce qu'il veut, c'est d'ailleurs pour cela que les HP sont à la limite de l'implosion et refusent du monde.

    Les modes alimentaires qui vont à l'encontre de la raison sont à l'origine de la dégénérescence. Lorsque les adeptes des nourritures végétales arriveront (s'ils y arrivent) à l'orée de la vieillesse, dénutris, avec une ostéoporose importante, une carence en fer et en calcium irréversible, ils regretteront peut-être leur comportement idéologique. Chacun voit midi à sa porte...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Vous mettez le doigt sur le point central qui fait du veganisme un sectarisme et un lobby liberticide. Ils affirment eux mêmes que s'ils en avaient le pouvoir ils supprimeraient aux autres le droit de manger ce qui leur plait.

    Autre point de négation d'une pensée contradictoire à la leur:

    il leur est souvent inconcevable que manger de la viande soit un plaisir et un choix conscient. Pour eux, les omnivores amateurs de viande sont forcément conditionnés. D'ailleurs, en dehors de leur dogme tout n'est que conditionnement. Et pourtant affirmer une position dogmatique, choisie ou non, c'est du conditionnement.

    Pour l'idée de sauver des vies chère à Lynraco et à d'autres:

    ces bêtes ont forcément été conçues par insémination et élevage. Sans l'élevage ces animaux n'auraient jamais vu le jour. Les bêtes déjà élevées seront forcément abattues, que vous les mangiez ou non. Un producteur ne va pas les garder et les nourrir pour s'appauvrir. Donc vous ne sauvez pas des vies en mangeant moins de viande, vous entrainez simplement une faible diminution de la demande et donc éventuellement un plus faible niveau d'insémination. Une vie non conçue n'est pas sauvée, elle n'existe pas, c'est tout. Mais si votre diminution de la demande de viande est trop soudaine, les animaux sont quand même abattus et les invendus partent à l'incinération ou chez canigou...

    Quant à l'argument que Lynraco nous donne d'un état naturel idyllique où veaux, vaches et cochons vivaient en liberté sans être tué, c'est une méconnaissance flagrante de la nature. Les herbivores ont pour principale vocation d'être à la racine de la chaîne alimentaire. Leurs populations sont régulées et parfois anéanties par des prédateurs. Parfois, sans intervention de l'Homme les herbivores arrivent à un point de surpopulation tel que l'écosystème en souffre (prenez pour exemple les daims américains qui mangent les jeunes pousses d'arbres et doivent être abattus). Aucun animal n'est à l'abri de prédateurs. L'homme est juste un prédateur parmi d'autres qui s'est développé grâce à l'élevage, méthode rationnelle qui économise l'activité de la chasse.

    Autre argument végétarien trouble: jouer la confusion entre la consommation de viande et l'agri-business. Chose souvent à demi avouée: même si l'on tuait les animaux avec un niveau zéro de souffrance et en évitant les chaînes d'abattage etc., les végétariens ne seraient toujours pas satisfaits. L'argument de la souffrance animale est donc un faux argument. Il faudrait choisir... L'idée même d'une nutrition moralisée alors qu'il subsiste tant de faim dans le monde est juste grotesque et elle-même immorale.

    De toute façon, l'idée qu'on doit avoir conscience de la souffrance de ce que l'on mange est un luxe de société dénaturée et déshumanisée. Finalement il était autrement plus sain d'égorger soi même son cochon et son mouton pour le cuisiner. On savait la valeur de la nourriture du fait du travail accompli, sagesse que seules quelques rares personnes connaissent encore. Si un jour notre société régresse et les gens crient famine, ils redécouvriront avec joie le privilège de déguster de la viande. Bien des paysans au cours de l'histoire ne l'ont que trop rarement connu.

    @ Kizukaï et Lynraco: vous voulez vraiment qu'on vous explique le mode de mise à mort utilisé par les prédateurs en milieu naturel?

    Quelques grandes façons de tuer:

    - morsure au cou et strangulation lente

    - éventration à l'aide des pattes arrière (tigre et grands félins) et hémorragie massive (vous avez une idée de la douleur d'une éventration?)

    - blessures aux pattes, généralement par morsure puis mise à mort par égorgement. Et pas avec un couteau bien aiguisé, non. Avec des armes naturelles vaguement pointues qui déchirent et broient autant qu'elles perforent.

    - blessures multiples et traque longue de la proie, le temps que les hémorragies fassent le boulot et qu'elle ne puisse plus courir.

    Alors comme le dit Gwenaël arrêtez de prêter des sentiments humains à des animaux. La somme de souffrance qu'ils peuvent infliger à chacune de leurs proies est très largement supérieure à une vie en cage et à un coup de piston dans la cervelle.

    Source(s) : C'est du besoin que nait le manque, et de la survie qu'on apprend sa véritable nature. A méditer, sur terre.
    • ...Afficher tous les commentaires
    • Nut
      Lv 4
      il y a 5 ansSignaler

      Pourquoi TUER des êtres qui ne demandent qu'à vivre et qui n'ont rien demandé uniquement pour un plaisir gustatif ? (car oui, les humains mangent uniquement des animaux car ils les trouvent bon au goût...). A côté de ça, on force des êtres humains à vivre alors qu'ils veulent mourir...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    pour info, scientifiquement, on ne peut pas parler de souffrance animale, mais de nociception, c'est à dire de perception (neurologique) de la douleur. La souffrance suppose une conscience de soi et un référentiel psychologique dont ne disposent pas les animaux.

    Par ailleurs, ce vendredi, il sera interdit de manger du saucisson (en buvant du gros rouge) dans le quartier de la Goutte d'Or

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    merci pour ta question, je suis tout à fait de ton avis.

    j'aime beaucoup la réponse de Lynraco, qui se dit extrémiste mais ne l'est pas tant que ça finalement je trouve, car elle n'essaie pas d'imposer son mode de vie ou ses idées.

    Il n'est pas nécessaire de devenir végétarien pour respecter les animaux, le tout est de ne pas faire d'excès et d'être exigeant quant à la provenance de nos aliments.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Et bien non, il n'y a pas que les hommes, il y a aussi les femmes...

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Jésus etait vegetarien et je suis son exemple

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • youpi!
    Lv 5
    il y a 1 décennie

    Depuis quand l'homme n'a pas le droit de manger de la viande ? Il y a une loi qui l'interdit ? En France, c'est interdit de manger certaines espèces comme le chien ou le chat mais tu as le DROIT de manger de la viande. Ta question n'a absolument aucun sens. Si les végés ne mangent pas de viande, c'est leur DROIT, si les omnivores mangent de la viande, c'est aussi leur DROIT.

    Soit il faut que tu apprennes à t'exprimer, soit il faut que tu apprennes à réfléchir et à être un peu moins sectaire dans tes propos.

    @Ajax32 : Excellente devise, j'arrête de perdre mon temps avec des imbéciles qui ne connaissent même pas la définition des mots qu'ils utilisent. Désormais, je les laisse discuter avec les imbéciles de la même espèce qu'eux.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    @lynraco: tu parles de la souffrance des animaux qu'on abbat de n'importe quelle façon pour nourrir les humains.

    mais quand est-il de la souffrance des plantes, des fruits, des légumes qu'on arrache de la terre pour nourrir les végétariens...y as-tu déjà pensé à ça? Et ne me dit pas qu'ils ne souffrent pas...ils sont vivants tout comme toi et moi.

    Alors foutaise. On a autant le droit de manger de la viande que toi de tuer de pauvres plantes pour les manger.

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Je suis un animal de race humaine, et ce n'est pas un blaireau de race tafiole qui va m'empêcher de manger un steak tartare.

    Qu'ils viennent se taper avec nous les vegans, s'ils le souhaitent. Ils vont être surpris ce que les protéines animales apportent aux muscles comme au mental.

    @ Kizukaï

    Par contre, j'admets qu'on pourrait trouver d'autres solutions que les élevages en batteries. D'autant que ça ne fait pas la meilleure viande, en plus.

    Le débat sur la souffrance des végétaux n'en est pas vraiment un, certes. Cela dit, que des gengens émettent des hypothèses est le début d'un raisonnement scientifique (dont aucune conclusion n'a été prouvée, ni négative ni positive).

    • Commenter avatarConnectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.