Anonyme
Anonyme a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique et gouvernement - Divers · il y a 10 ans

Diriez-vous qu’il existe aujourd’hui, en France, une pensée unique en matière climatique?

Comment avez-vous réagi à la pétition lancée par 13 climatologues français, qui fustigent le déviationnisme idéologique des climato-sceptiques et les accusations mensongères dont ils seraient l’objet de leur part ?

7 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 10 ans
    Meilleure réponse

    Par définition ... la science repose sur des controverses vives qui impliquent un haut degré d’engagement et de véracité. Mais l’engagement est une chose ... l’anathématisation en est une autre. Dans cette affaire de climat ... les positions réchauffistes que je ne discute pas sur le fond ... se sont peu à peu muées en vérité officielle. Face à cette vérité officielle .... une petite troupe de récalcitrants a fait entendre une autre voix. Il me semble tout de même être étrange de présenter ces derniers comme de dangereux individus qui martyrisent le plus grand nombre de leurs collègues.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • ?
    Lv 7
    il y a 10 ans

    il y a toujours eu des ères de glaciation et d'autres de réchauffement.

    Là les "scientifiques" du GIEC ne sont pas plus scientifiques que moi, on peut donc se demander quelle est l'utilité de cette manipulation des mentalités.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Nouky
    Lv 4
    il y a 10 ans

    Du pipeau le GIEC et les abrutis auto-proclamés climatologues qui le composent... ils en savent que dalle !

    On ne peut pas prévoir la météo qu'il fera lundi prochain, alors, pensez-donc ! Des années en avance c'est de la science-fiction apocalyptique.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Ma très chère vous,

    Les questions climatologiques sont parmi les plus complexes en terme scientifique. La météorologie est une science jeune, emplie d'incertitudes plus ou moins assumés par la communauté. Le fait est que la classe politique, qui n'a rien de scientifique, s'est emparé du dossier occultant toute forme conditionnelle des conclusions propabilistes des chercheurs, et ont une fois de plus brandi le sceptre de la peur pour imposer des mesures n'allant, en plus, pas toujours dans le sens d'un mieux pour l'environnement.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 10 ans

    Le type même de question qui donne lieu à un intense étalage de bêtise de la part de physiciens de comptoir n'ayant de toute évidence aucune formation scientifique au-delà du lycée, ni aucune idée de la manière dont fonctionne la recherche, et dont la seule connaissance "climatique" se résume à l'expérimentation de la fonte des glaçons dans le pastis ou autre apéro.

    Cas de toutes les réponses qui m'ont précédé

    Quand on lit des réponses aussi ahurissantes que celle de @Charlie Brown, qui se ncroit en mesure de juger de la scientificité des climatologues, ou aussi ignare que celle de @Nouky, les bras vous en tombent. "Mon avis est d'autant plus autorisé et objectif que je ne connais rien à la question", c'est ça?

    Ces scientifiques ont eu parfaitement raison, car il est absolument anormal que, sous prétexte de "donner la parole à tous les points de vue", on permette à n'importe qui de venir squatterdans les merdias et monopoliser l'antenne, sans aucun appareil critique sur la validité et la pertinence de leur discours, en mettant tout sur le même plan , dans une grande bouillie intellectuelle. Bouillie dont on peut mesurer les ravages sur les esprits faibles et les têtes molles, qui ont soudain l'illusion de prendre leur revanche de médiocre en croyant pouvoir rabattre le caquet à ces scientifiques qui se croient plus intelligents qu'eux et finalement n'en-savent-pas-plus-que-vous-et-moi : car le bon sens, c'est plus fort que la science, tout le monde sait ça! Et cet hiver, il a fait froid, madame Michu!

    [on se demande alors juste pourquoi on a eu besoin d'inventer la science, si le sens commun était si infaillible.]

    Cette pratique de journaliste médiocre qui consiste à croire qu'on a fait son boulot si on a donné la parole moitié-moitié à ceux qui disent blanc et ceux qui disent noir est stupide : il ne s'agit pas de confronter des intérêts divergents (salarié versus patrons par exemple), mais de science. Et la science n'est pas une question d'opinion, mais de méthode. On ne peut mettre sur le même plan, traiter sur un pied d'égalité des scientifiques sérieux, compétents et des élucubrateurs, des faiseurs, fussent-ils bardés de titres et de diplômes. Surtout pour les renvoyer dos à dos : on peut écouter les élucubrations des climato-scpetiques, mais ensuite le devoir est de vérifier si ce qu'ils racontent tient la route ou s'ils jouent du pipeau en jouant de leur statut et de la rhéthorique, en usant et abusant de sophismes et de fallacies.

    Est-ce qu'on invite des "scientifiques" (1) Témoins de Jéhovah (oui, ça existe) sur les plateaux pour qu'ils viennent y défendre la théorie de la Terre plate et fixe, du soleil qui tourne autour? Est-ce qu'on invite des créationnistes (ils ont aussi des "scientifiques" dans leur chapeau) pour proposer leur théorie "alternative" de la Création du monde il y a 6000 ans et contredire les astrophysiciens à propos du Big bang, et les paléontologues à propos de l'extinction des dinosaures?

    Source(s) : (1) Ce sont des personnes ayant vraiment fait de la recherche en sciences, mais médiocres, ou qui se mettent à débloquer. Certains ont du mal à comprendre qu'un scientifique n'est pas que cela, et qu'il ne tient pas forcément tout le temps des propos scientifiques. Ils sont également victimes de leurs préjugés et de leurs croyances, de leur désir de croire. Et aussi de celui d'être célèbre, écouté, d'avoir du succès. Comme le dit Elly Roselle, "une croyance n'est pas seulement une idée que l'esprit possède : c'est aussi une idée qui possède l'esprit". Comme ces archéologues "biblistes" qui veulent à toutes forces démontrer la réalité historique des récits de la Bible, et découvrent à tout bout de champ les restes du temple de Salomon, des traces de Moïse, etc.
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 10 ans

    Bonjour,

    La pensée unique est une réalité et elle n'est pas neuve. Vous n'êtes pas obligé d'y adhérer et vous pouvez approfondir la question par des recherches à diverses sources, surtout si elles sont indépendantes ou contradictoires. Les 'scientifiques' de leur côté sont rarement d'accord entre eux (question de se montrer plus malin que les autres?). De toute façon le climat a changé selon les régions de multiples fois au cours des millénaires, sans que l'homme en soit responsable. Certains paramètres actuels peuvent évidemment être nuisibles mais ils sont loin de tout expliquer.

    Derrière certaines théories se cachent des intérêts financiers et politiques (pendant qu'on occupe les gens avec ça, ils ne réclament pas pour autre chose). Pensez à toute l'industrie nouvelle qui tourne autour des 'économies d'énergie', solution partielle au problème du chômage. De toute façon, comme dans le lointain passé, le climat est appelé à changer.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • KAIROS
    Lv 4
    il y a 10 ans

    Oui; comme il y a le politiquement correct, il existe maintenant le "climatiquement" correct qui consiste à affirmer, comme vérité révélée, que le réchauffement climatique est dû aux activités humaines. Le comble est que cette vérité, devenue "incontestable", est basée sur le nombre des scientifiques qui l'affirment; un peu comme si, en matière scientifique, c'était la majorité et la loi du nombre qui faisaient loi...

    Or, toute l'histoire des sciences prouve le contraire; un seul exemple: la théorie de la relativité restreinte; que n'a t-on pas lu et entendu de la part de la grande majorité des physiciens de l'époque aux tous débuts du XXième siècle, lorsque qu'A. Einstein a bouleversé la vision classique de la physique d'Isaac Newton! Aujourd'hui, il serait considéré comme déviant et rejeté par la cohorte des correctement pensants!

    La science, qu'elle soit la physique ou la météorologie (loin d'être une science exacte par ailleurs) n'est pas affaire de démocratie; l'histoire le montre largement, les grandes découvertes sont presque toujours, l'affaire d'une intuition personnelle, généralement face au conformisme ambiant.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.