Chaton trop mignon a posé la question dans Sciences et mathématiquesBiologie · il y a 1 décennie

Les arbres peuvent-ils communiquer entre eux?

20 réponses

Évaluation
  • Pye
    Lv 7
    il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    Oui, lisez: "Il a été démontré récemment que des arbres peuvent communiquer entre eux, du moins quand leur survie est en jeu.

    Un scientifique a fait cette découverte, lors d'une étude sur les cas de mortalité importante constatée dans des élevages en Afrique du sud.

    Dans ce pays existent des élevages d'antilopes appelées koudous, et plusieurs d'entre elles ont été retrouvées mortes de manière inexpliquée dans leur enclos. En cette période de grande sécheresse l'herbe est rare, et pratiquement la seule nourriture qui reste, ce sont les feuilles d'acacias dont se nourrissent volontiers ces antilopes.

    Devant le peu de pistes concernant ces morts incompréhensibles, le scientifique a l'idée d'observer l'estomac d'un koudou mort; or il constate la présence de feuilles d'acacias non digérées, comme si la fermentation normale n'avait pas eu lieu.

    Après examen des feuilles, il est relevé un taux anormalement haut de tanin, substance produite par les feuilles d'arbres pour se protéger en général de microbes et autres parasites. C'est ce tanin qui a empêché la fermentation et la digestion des feuilles. Mais pour quelle raison les acacias se sont-ils mis à produire ce tanin toxique?

    Y a-t-il un lien avec le fait que les antilopes n'ayant que des acacias à manger, elles ont fait subir une forte pression sur ces arbres, avec peut-être une nécessité de se défendre pour les acacias?

    Ceux-ci se sentant en danger, ont-ils modifié la teneur chimique de leur sève? Les scientifiques pour prouver et tester cette théorie, ont mimé l'agression des koudous en fouettant avec des cannes les branches d'arbres. Quelques heures après, l'analyse démontre bien que la teneur en tanin des feuilles a fortement augmenté.

    Dans la nature, le koudou serait allé manger ailleurs, et ne se serait pas acharné sur un acacia aux feuilles amères; mais dans un enclos, il n'a pas eu le choix. Et donc sa nourriture l'a empoisonné.

    Ce fait de défense des arbres, est déjà assez frappant et en un sens extraordinaire, mais ce n'est pas tout.

    En fait, notre scientifique a une autre intuition: il prend un petit sac en plastique et le noue autour de l'extrémité d'une branche. Après quelques temps, il vient avec une seringue, pique à travers le sac et aspire l'air contenu.

    Après une analyse de cet air, il constate une forte concentration de phéromones, un gaz volatil. Les acacias stressés émettent une forte quantité de ces gaz; ceux-ci, poussés par les vents, entrent en contact avec d'autres arbres à proximité, qui modifient alors également la teneur en tanin de leurs feuilles.

    L' arbre en danger se défend en modifiant la composition chimique de ses feuilles, mais il communique également ce danger à ses congénères acacias.

    Les Indiens d'amérique disent que les arbres se parlent, et cela devient évident après cette étude."

  • il y a 1 décennie

    Oui, ça arrive. Par exemple, les girafes se nourrissent de feuilles d'acacias. Lorsque les girafes sont trop nombreuses, leur voracité préjudicie à l'arbre. Celui-ci se défend en sécrétant du tannin, qui est un poison pour l'animal. C'est horrible mais c'est comme ça. De plus, un arbre qui accumule ainsi du tannin sécrète dans l'air de l'éthylène (C2H2), une hormone gazeuse qui va intimer aux autres arbres de faire de même. (L'éthylène est naturellement sécrétée par beaucoup de plantes; son rôle le plus connu est celui de signal de la maturation des fruits; d''ailleurs la plupart des fruits que nous mangeons sont cueillis verts et muris artificiellement sous une atmosphère riche en éthylène). C'est pourquoi, dans la savane, les girafes marchent contre le vent...

    @pye: merci de confirmer.

  • il y a 1 décennie

    Au nom de Dieu, le très Miséricordieux, le tout Miséricordieux.

    Je suis presque certain qu'elles communiquent entre elles. Mais on ne peut pas (jusqu'à présent) savoir et comprendre qu'est ce qu'ils disent.

    On sait par exemple que la musique a un effet sur la croissance des arbres..

    Vous pouvez donc comparer.

  • il y a 1 décennie

    Oui, les végétaux ont développé de nombreux systèmes de communication,

    entre-eux et entre eux et leur biotope.

    ils sont aussi capables de détecter une présence dans leur biotope qu'ils vont soit éliminer, soit protéger selon leurs "intérêts" vitaux.

    On peut très bien observer ces liens et groupes dans les forêts primitives où des assemblages anciens sont identifiables et constants.

    Exemple:

    la truffe se détecte sous les mêmes arbres truffiers

    Les insectes pollinisateurs sont sélectionnés en fonction de la forme des fleurs réalisée par le végétal.

    La galle du chêne est une excroissance végétale en réaction à un piqure d'insecte.

    Etc...

    Nous avons du mal à comprendre le végétal mais ce qui est sûr, c'est qu'il détecte notre présence (à sa manière) car il réagit !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    oui j'entends mes arbres se parler toute le nuit et je suis obligée de sortir pour leur dire de se taire ils m'empêchent de dormir

    LOL

  • bomu
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Oui, par leurs fleurs. On appelle ça la pollinisation.

    Et leurs messagers peuvent être le vent, les insectes ou les oiseaux qui leur servent de lien.

    " Dites le avec des fleurs " en quelque sorte.

    Et ce début de printemps, toute la nature s'y met.

  • il y a 1 décennie

    Oui par les racines

  • il y a 1 décennie

    oui bien sur mais pas de la même façon que nous comme on l'entend

  • il y a 1 décennie

    C'est sûr que les arbres, les plantes et les fleurs ont leurs façons de communiquer entre eux. C'est ainsi qu'ils peuvent se multiplier . Le plus bel exemple se retrouve sur les pommiers. Un seul pommier ne produira pas de pommes. Il est nécessaire qu'ils soient au moins deux pour produire. Toute la nature est ainsi faite. Le côté male et le côté femelle est nécessaire à la vie. S'il fallait que toute la civilisation tourne homosexuelle, ce serait la fin pour l'humanité. L'homosexsualité est une déviation de la nature tout simplement.

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Alors c'étaient ces cons d'arbres dans mon jardin qui ne me laissaient pas dormir avec leurs conversations nocturnes?

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.