Lily
Lv 7
Lily a posé la question dans Societé et cultureReligions et spiritualité · il y a 10 ans

Si l'Islam fait partie de la culture française, pourquoi critiquer cette religion est-il assimilé à du racisme?

110 qui se demande

Je lis pas mal de musulmans ici - entre autres - revendiquer l'apport de la culture arabo-musulmane dans la culture française ainsi que leur propre appartenance à la population française.

Bon, on est d'accord.

Mais alors en quoi la critique de l'Islam serait du racisme ? Alors qu'un certain anticléricalisme est ancré dans les moeurs gauloises, pourquoi l'islam devrait être plus épargné que le catholicisme ?

Mise à jour:

@Le poéte : Va boire un kawa au hammam, ça va te calmer, et si ça ne suffit pas, va faire un tour chez ton toubib, on ne sait jamais... Ouarf !

Mise à jour 2:

@Dantes : ben si. L'Islam fait partie du paysage religieux français, même si sa venue est tardive par rapport au christianisme, et même si elle est minoritaire.

30 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 10 ans
    Meilleure réponse

    Peut être qu'en France on critique les musulmans de la même manière que l'on critiquait les juifs a une certaine époque ...

    Différenciez vous la critique de l'islam de l'islamophobie ambiante ? Ou trouvez vous une justification de l'expression de cette dernière sous couvert de "libertés d'expression"

    __________________________________

    Il suffit de lire @pharisien

    >>Si les musulmans de forum tentent d'imposer "l'islamophobie" comme un racisme particulier c'est pour assimiler toute critique de l'islam à la situation de victime universelle des juifs

    L'invention de "l'islamophobie" repose sur le ressentiment des musulmans .. à l'égard des juifs quand les musulmans imaginent que les juifs ont "plus que les autres" ..Cela marche de pair avec les revendications contre la mémoire de la Shoa, le négationnisme et le révisionisme..<<

    1-L'islamophobie serait une invention des musulmans pour discréditer toute critique

    ( l'islamophobie n'est qu'une vue du musulman "fourbe" , n'existant pas tout est une critique légitime)

    2-Penser que l'islamophobie existe serait de l'antisémitisme

    ( si vous n' êtes pas contre les musulmans , vous êtes contre les juifs )

    >> parler de racisme à propos de la critique de l'islam, c'est vouloir se constituer en "race à part" <<

    1 Si les muslumans se disent victimes de racisme c'est parce sont eux même racistes

    2 limiter l'idée de racisme a la "race" ( rhétorique des frontistes : comme il existe une seule race humaine le racisme n'existe pas )

    ------------------------

    Donc ceci est un acte de critique citoyenne :

    [...En août 2008, il l'avait traitée d'"islamiste", de "terroriste", et de "salope", après qu'elle lui a demandé si son fils pouvait utiliser la balançoire sur laquelle il était assis, occupé à bavarder avec sa nièce.

    Au cours de l'audience en appel, l'accusé avait sorti un couteau avec une lame de 18 cm, qu'il avait réussi à introduire dans le tribunal, dépourvu de tout contrôle de sécurité.

    Il avait porté 16 coups à la poitrine de l'Egyptienne, enceinte de trois mois. Celle-ci était morte avant l'arrivée des secours.

    Le mari de la victime, Eloui Ali Okaz, qui s'était précipité à son secours, avait également été frappé de 16 coups de couteau notamment à la tête et à la gorge.....Pendant l'enquête, l'accusé n'a pas caché sa "haine féroce" des non-européens et surtout des musulmans. ...]

    http://www.islamophobie.net/art_read.php?ai=208

    Les multiples dégradations des mosquées et des cimetières des musulmans sont aussi des actes de critique citoyenne

    http://tempsreel.nouvelobs.com/depeches/societe/20...

    http://veilleur.blog.lemonde.fr/2010/02/23/mosquee...

    http://tempsreel.nouvelobs.com/actualites/societe/...

    __________________________________

    Si vous êtes contre ces actes qui ne sont que la traduction de certains discours haineux , en suivant la logique de notre amis on peut vous accuser d'antisémitisme ...

    Source(s) : Et puis comme si il pouvait y avoir des Q/R racistes, xénophobes et anti-musulmans sur ce site ... J'en ai jamais vu ... Et toi ?
  • il y a 10 ans

    Critiquer une religion n'est pas du racisme, en aucun cas.

  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 10 ans

    ça n'est pas du racisme, quoi qu'ils en disent.

  • Anonyme
    il y a 10 ans

    Question:

    "Mais alors en quoi la critique de l'Islam serait du racisme ?"

    Répondre :

    Non, chacun est libre de critiquer ce qu'on veut ! Rien de racisme la dans !

    Cependant depuis quand l'anticléricalisme est anti christianisme ?

    dans l'Islam cléricalisme n'existe pas mais tu peux critiquer tous les imams sans aucun exception

    Et critiquer tous les imams ne signifie pas critiquer l'Islam, bien entendu !

  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • Anonyme
    il y a 10 ans

    Alors que si tu dis qu'I Muvrini te cassent les noix ,que les pruneaux d'Agen te foutent la chiasse et que le nougat c'est dur et ça laisse des trucs coincés dans les dents , les Corses ou les gens d'Agen et de Montélimar ne te traitent pas de raciste.

  • il y a 10 ans

    Hé Charlot, l'islam n'a jamais fait partie de la culture Française et n'en fera jamais partie.

  • il y a 10 ans

    @Casanova

    >>"Cependant depuis quand l'anticléricalisme est anti christianisme ?"

    1- L'anticléricalisme, tel qu'il se pratiquait sous la 3ème république, est absolument de l'anticatholicisme (et pas de l'anti christianisme ). Il suffit de voir les caricatures de type "a bas la calotte" pour s'en rendre compte.

    C'est justement parce que le catholicisme est intégré à la cutlure française (e.g. ces jours fériés qui te défrisent mais que tu prends tout de même) de façon dominante que l'anti-cléricalisme s'est développé quand l'ECAR récusait à la fois :

    *la république (contre la révolution française ; elle considérait que la monarchie de droit divin était le seul régime possible)

    *les droits de l'homme (vus comme une atteinte aux droits de D.ieu et parce que d'origine franc-maçonne)

    *l'école gratuite (parce que c'est une invention protestante avec les écoles de tricot du pasteur Oberlin, puis l'invention des salles d'asile par Madame Mallet née Oberkampf)

    *la laïcité (comme l'école gratuite)

    Jamais, sous la 3ème république, on n'a parlé de racisme anti-catholique. On a parlé de critique de l'institution et l'église catholique, en France, s'est amendée (si tu regardes en Espagne, ce n'est pas la même chanson)

    2- Tu remarqueras que les musulmans de forum développent les mêmes positions que l'ECAR à l'époque où les lois de laïcité étaient en discussion.

    *"la laïcité" c'est une connerie

    * les droits de l'homme sont amendés en droits islamiques de l'homme (et donc pas de la femme) par une organisation musulmane conccurente de l'UNESCO

    *l'école en pays musulmans c'est d'abord pour les garçons et souvent dans des écoles catholiques pour les élites des pays du moyen-orient .. Pour les filles, c'est si on a le temps (sauf en Iran) et là aussi, pour les élites, les écoles catholiques font recette.

    *et pour la démocratie, à l'exception de la Palestine et de l'irak, surtout au Kurdistan, j'ai beau chercher ...

    Si les musulmans de forum tentent d'imposer "l'islamophobie" comme un racisme particulier (alors que par ailleurs, ils refusent d'être considérés comme des ambassadeurs des pays du Maghreb ou du Moyen-Orient et se veulent "français" au même titre que les mécréants "de souche"), c'est pour assimiler toute critique de l'islam à la situation de victime universelle des juifs (de France et d'ailleurs) car l'antisémitisme est une perversion répendue dans le monde entier. Il s'agit d'inventer une situation victimaire, ici le racisme, qui les "hausse" au statut dont ils imaginent que jouissent les juifs.

    L'invention de "l'islamophobie" repose sur le ressentiment des musulmans (pas seulement de forum, Cf Durban) à l'égard des juifs quand les musulmans imaginent que les juifs ont "plus que les autres" ou au moins "ont ce que les musulmans n'ont pas et qu'ils voudraient avoir" . Cela marche de pair avec les revendications contre la mémoire de la Shoa, le négationnisme et le révisionisme (j'en ai vu un dans ce forum dire qu'il n'avait pas de preuve de l'existence de la shoa, qu'il ne savait pas ... Comme il vit en Tunisie, il peut lire là-dessus tout ce qui est paru en France. On peut donc affirmer qu'il se fiche du monde en persistant qu'il ignore ce que tout le monde francophone a les moyens de savoir). c'est une affaire de désir mimétique (Cf ci-dessous Girard)

    Enfin, parler de racisme à propos de la critique de l'islam, c'est vouloir se constituer en "race à part" (au nom des principe de l'islam, comme le montre l'utilisation du mythe "sémite" repris de Wilhem Marr, idéologue nazi) en même temps qu'on revendique l'égalité (au noms des principes de l'occident honni)

    Source(s) : *Taguieff, la judéophobie des modernes de Voltaire au Jihad international *Désir mimétique, selon René Girard http://www.philolog.fr/le-desir-mimetique-rene-gir...
  • il y a 10 ans

    Deux points:

    -Même si l'Islam ne faisait pas partie de la culture française (ce qui est encore le cas), ça ne serait pas non plus du racisme. L'Islam est une religion, pas une race.

    -L'anticléricanisme n'est pas le rejet des religions. C'est le rejet d'une autorité à la fois religieuse et étatique. Autrement dit, la laïcité est l'expression même de l'anticléricanisme.

    C'est le principe de l'argumentation de bas étage: On vante les bénéfices de quelque chose (d'une culture, d'une religion, d'une société, d'un produit), et on ferme les yeux sur les défauts (s'il y a critique, c'est qu'il y a défaut) en stoppant la conversation à l'aide du très facile "c'est du racisme" (et ses variantes). C'est valable pour tous les sujets.

  • il y a 10 ans

    Si, ti peux critiquer. A condition di dire que ci bien. Sinon, ti es li raciste qui a rien compris.

  • Voilà une remarque pertinente.

    J'irai plus loin et très sincèrement : brillante.

    Tu me permets de la replacer dans d'autres cercles ?

    Tellement brillant que j'irai plus loin aussi dans les demandes de permission : Lily, veux-tu m'épouser ?

    @Ker : OK, je vais essayer de ne pas répondre.

    Mais c'est terriblement tentant...

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.