Segel
Lv 7
Segel a posé la question dans Politique et gouvernementPolitique · il y a 1 décennie

Quel est le problème si les hôpitaux deviennent des services commerciaux à part entière ?

Vous reprendrez bien une petite chimio ma bonne dame ?

Mise à jour:

-----

Avez vous pensé à envoyer votre message "pas d'OGM en Europe" à Barroso ?

http://www.cyberacteurs.org/actions/form.php?id=46

-----

16 réponses

Évaluation
  • Anonyme
    il y a 1 décennie
    Meilleure réponse

    Le problème est le mot : commercial. Lorsqu'un Etat décide qu'une maladie est un marché sur lequel on peut spéculer, se faire du fric à s'en faire péter la panse, donc de faire du commerce, je considère sans hésiter que l'Etat est CRIMINEL.

    Je rappelle pour ceux et celles qui seraient encore à l'âge de pierre de ne pas voir plus loin le bout de leur nez : c'est l'application stricto sensu de l'AGCS (Accord Général du Commerce et des Services). Cela veut dire que, comme on a rendu au fil du temps presque tout à la libéralisation et aussi la mondialisation de l'agriculture (on voit ce que cela donne, herbicides et pesticides à gogo qui polluent les nappes phréatiques et nous-mêmes et on s'étonne sans doute qu'il y ait des maladies et allergies en augmentation chez les gens, sans compter l'arme de destruction massive de la vie et de la nature, à savoir les OGM), la libéralisation des industries (dont on voit qu'aujourd'hui, les Etats ne sont plus capables de protéger leurs industries, puisque, eux mêmes se satisfont de la mondialisation néo libérale), on assiste maintenant de plus en plus à la libéralisation des services, comme nos nombreux services publics, dont le gouvernement s'est chargé d'apporter un maximum de nuisances pour que les français, du moins les moins intelligents et il y en a même sur ce site, chargent les services publics en disant qu'ils ne valent rien et qu'il faut privatiser.

    On parle de la dette de l'Etat, alors qu'une dette, quand on a fait un minimum d'économie, comme quoi l'éducation et bosser à l'école c'est super important, c'est créer de la monnaie et enrichir les Etats, puisque les monnaies depuis un bon moment ne sont plus convertibles avec les métaux, et c'est la monnaie scripturale (donc, ce qui n'est pas les billets et les pièces) qui permet par le système du crédit de créer la monnaie. L'Etat est coté pour sa confiance triple A, ce qui veut dire que sa confiance est presque totale pour le remboursement de ses dettes. Mais certains ne l'ont pas encore compris, et viennent, comme les sarkozystes venir déverser leur bile alors qu'ils ne sont même pas fichus de comprendre la façon dont fonctionne le système économique d'un pays.

    Alors que l'hôpital, s'il devient de plus en plus un service commercial, je plains les malades. Ce qui sera rentable deviendra la maladie, et si une maladie n'entre pas dans cette catégorie, ou pire, si vous n'avez pas une bonne mutuelle, vous aurez un système désastreux de la médecine à deux vitesses.

    Donc il est complètement anti-républicain que les hôpitaux deviennent des services commerciaux. L'hôpital doit rester un service public afin que chaque citoyen qui est en mesure de les utiliser soit accueilli et soigné avec la même égalité, quel que soit le statut social, le sexe, ethnie ou religion. Il n'y a donc même pas de débat à faire là dessus, car personne ne désire être malade et tout être humain est vulnérable.

    Je suis donc totalement pour la gratuité des soins comme on le constate presque toujours au Danemark.

    Je considère d'ailleurs qu'en France, les impôts sur le revenu sont beaucoup trop bas, et je demande qu'on les augmente même si je dois perdre en pouvoir d'achat qui n'est pas haut d'ailleurs car une santé privatisée, c'est se retrouver dans une situation financière soit alarmante si on vient pour une opération quelconque, soit discriminatoire puisqu'on fera le tri selon le niveau financier de la personne et surtout de sa mutuelle.

    C'est une règle de solidarité et de bon sens, que lorsqu'on gagne de l'argent, que l'on puisse cotiser selon ses moyens et bénéficier selon ses besoins. Et si je paie de plus en plus d'impôts sur le revenu, j'en serais d'ailleurs très content.

    N'importe qui peut un jour s'enrichir en partant de rien, mais aussi, n'importe qui peut tout perdre alors que la personne avait des gros moyens financiers.

    Les services publics, j'en suis certes très exigeant parce que j'y suis très attaché.

    Donc, le problème, c'est que les services commerciaux à part entière des hôpitaux est du nazisme économique, et j'insiste sur ce mot, car on soignera les gens selon le type de maladie et la richesse de la personne. Et qu'en plus, on fera comme on le voit avec les services de la police, on paie les gens au mérite en fonction du nombre de garde à vue, donc pour les médecins, ce sera tout bénéf de pratiquer des soins qui ne se justifient pas.

    @Aris mose : probablement parce que ton niveau de culture, de bon sens et d'instruction ne le permet pas. Dans des pays scandinaves, les services publics sont efficaces (le mot performance n'a rien à faire avec service public, combien de fois faudra t-il encore le dire, puisqu'un service public n'a pas vocation à être rentable) : les gens le paient cher avec leurs impôts, seulement, avec de nombreux gardes fous et de transparence, on peut faire d'excellents services publics si on veut se donner la peine de le faire.

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    ...........le commerce de la santé publique mon grand, le plus fortuné aura les meilleurs soins !!!

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • ?
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Le problème n'est pas dans la proposition de traitements supplémentaires mais dans l'absence de soins nécessaires à ceux qui ne pourront pas payer !!! C'est pourtant simple.. Non ?

    ----

    Oui j'ai signé.. J'te l'ai déjà dit !

    ...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Bonjour

    Une dictature du chiffre. L'une des raisons pour lesquelles...

    actuellement, tu as une gestion aussi déguelasse de

    ceux-ci. As-tu remarqué le nombre de "propo-

    sitions" de "mutuelles/assurances qui"

    encombrent ta boite à courriels...

    "toutes + alléchantes les unes

    que les autres"...? Là, encore

    citoyen(ne)s, je vous renvoie au VOTE BLANC MASSIF pour éjecter

    toute cette lie qui "dirige"..., noie +tôt les 4/5èmes des Français(es) au

    fond de la fosse des Mariannes. L'intérêt général est en rien respecté dans les "assemblées paritaires (Constituées du "mesfesses",des"syndicats"...vachement "représentatifs") dans "lesquelles", vous en revanche, n'avez AUCUN CONTRÔLE, pas même le Droit d'y assister, d'où des sur-facturations possibles : médicaments, équipements, infrastructures...

    Seul moyen que j'ai trouvé pour m'expliquer, faute de réponses des "Autorités" sur la différence d'équipement entre un hopital de Tübingen (70.000 habitant(e)s & 3 I.R.M., 3 scanners, pendant que le (très - cf.Béton et verre/Bouygues et St-Gobain) "Hopital Européen George Pom-pom-pi-dou...("H.e.g.p., à Paris...)" n'en avait qu'un, d'I.R.M...! Aux dernières news que j'avais en 2005, de mémoire, la seconde pièce aménagée

    pour recevoir le second (Lol..., mdr jaune) était une remise à balais...)

    Où est donc passer l'ARGENT des CON-tribuables, CONS-ommateurs, citoyen(ne)s ?

    .....

    Source(s) : outre, le nombre d'actes, non justifiés cf.Médecins, sérieux, qui se respectent & nous respectent, tu as ces "grands travaux pharaoniques"... Au fait, où vont donc, les "grand(e)s" de France pour se faire soigner ? Vous pourriez me répondre que des blaireaux sont à traiter en cliniques vétérinaires seulement...? Pas de chanc€, ce n'est pas le ca$... "Eux/elles" vont ailleurs...,Chirac J., n.$arkozy; et j'en passe ...+.
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Que pensez-vous des réponses ? Vous pouvez vous connecter afin de voter pour la réponse.
  • il y a 1 décennie

    Hé bien , il faudra prouver que l'investissement est rentable !

    Vous êtes , chômeur , retraité , handicapé ?

    Bon , on va vous faire un petit traitement pas cher !

    Si vous avez du bol , peut-être que ça suffira !

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Gonzo
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    qu'ils fassent comme les médecins.

    ne s'installer que sur des zones surpeuplé pour ratisser large.

    refuser des rendez vous pour des trucs qui ne sont pas rentable.

    vous avez quoi comme maladie ma 'ptite dame ?

    euuu bon ...zavez une mutuelle ?

    euuuu, bon, repasser un autre jour alors ...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • riceau
    Lv 7
    il y a 1 décennie

    Attends d'être malade...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    Ou un petit vaccin, dix boîtes de Tamiflu, et vingt masques respiratoires contre la grippe?

    Au fait, c'est bizarre, on ne parle plus de cette effroyable pandémie qui fit planer une si terrible menace, causant d'innombrables (200 au total) morts...

    Oui, bien sûr il y a ce problème de pousser à la consommation. Qui n'est pas qu'une vue de l'esprit, puisque c'est déjà le cas, cf les antibiotiques surprescrits, et toutes les poudres de perlimpimpin, les ordonannces à rallonge. Cela profite aux labos, qui bien sûr encouragent les médecins prescripteurs à coup de conférences aux Seychelles. Ou toutes ces affaires de médecins qui opèrent ou consultent à tour de bras.

    Mais il y en a d'autres, et le plus grave, qu'on observe déjà avec les cliniques (ce dont ce benêt (et je suis gentil)d'@Aris Mose n'a pas l'air de réaliser), c'est que seuls les patients lucratifs (hypersolvables) et les affections ou opérations rentables seront soignées.

    On soignera la bobologie des riches, leurs tout petits tracas, et on laissera crever les pauvres atteints de vraies maladies.

    La médecine sera à deux vitesses, comme déjà au temps de l'empire romain : prothèses high-tech pour les riches, à deux balles et archaïques pour les pauvres (par exemple pour un amputé, jambe bionique vs jambe en bois)

    Et tout un tas d'affections peu rémunératrices ne seront carrément plus soignées, ou à des tarifs prohibitifs. On mourra de nouveau de l'appendicite...

    Que les primates de droite à idées courtes essaient pour une fois de réfléchir plus loin que le bout de leur nez sur la sottise de leur haine débile et irrationnelle des services publics et des fonctionnaires, au lieu de se gaver de la propagande des riches...

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Et comme c'est la rentabilité que cherche les actionnaires la prestation sera minable (et ça commence aujourd'hui)

    Et comme tu devras débourser de ta poche tu iras faire ta chimio au Maroc ou en Tunésie comme pour la chirurgie esthétique. C'est moins cher.

    Si tu claques là bas, ce n'est pas grave, pour le rapatriement des corps l'assurance devrait le prendre en charge...

    Qui casse le système de santé ...........: SARKOZY

    Au profit de qui: ....des actionnaires, des groupes financiers et de ses copains

    Merci qui, ...........: SARKOZY

    Votez encore pour ........SARKOZY

    • Connectez-vous pour commenter des réponses
  • il y a 1 décennie

    J'ajouterais à ce qui a été justement dit + haut, que les personnels soignants vont encore trinquer, et que cela va rejaillir sur les patients.

    Les soignants mal traités => mauvais traitements et bâclage des patients induits par la nécessité du rendement et des nerfs à bout...

    Source(s) : Expérience sur le terrain..
    • Connectez-vous pour commenter des réponses
Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.