On a souvent dit que l’islam est une religion d’interdits et de contraintes?

Certes ils existent, mais pas plus que dans les autres religions monothéistes : 3 % du Coran, seulement, concernent des impératifs ou des sanctions. L’islam est dans son essence, comme le judaïsme, une religion de la Loi divine: il exprime une conception théocratique de la société, dans laquelle l’Etat n’a de... afficher plus Certes ils existent, mais pas plus que dans les autres religions monothéistes : 3 % du Coran, seulement, concernent des impératifs ou des sanctions.
L’islam est dans son essence, comme le judaïsme, une religion de la Loi divine: il exprime une conception théocratique de la société, dans laquelle l’Etat n’a de valeur que comme serviteur de la religion révélée. Le droit musulman est un système de devoirs comprenant des obligations rituelles, morales et légales, mises sur le même plan, toutes soumises à l’autorité du même impératif religieux. L’idée du prophète Mohammed ( SAW), à l’origine, était d’étendre ces règles à tous les aspects du comportement humain : ainsi un système juridique, au sens étroit du terme, n’aurait pas été nécessaire. C’est ce qui explique l’insistance de Mohammed, dans le Coran, à proclamer les vertus du pardon, c’est-à-dire la renonciation aux droits. Mais le prophète dut finalement se résigner à appliquer les principes religieux et moraux dans le cadre des institutions qu’il avait trouvées.
19 réponses 19