Anonyme
Anonyme a posé la question dans SantéSanté et démarches administratives · il y a 1 décennie

qui connait "la gale"?

la gale et de retour,pourquoi personne n'en parlent,d'ou vient t'elle ?taper maladie de la gale et faites des recherches.

3 réponses

Évaluation
  • il y a 1 décennie
    Réponse favorite

    La gale se caractérise par des démangeaisons insupportables au niveau de la peau. Ce sont en fait des champignons invisibles à l'oeil nu qui creusent des galleries sous la peau occasionnant ces démangeaisons. Autrefois on la traitait avec de " l'ascabiol " liquide jaune que l'on badigeonnait sur tout le corps après avoir pris une bonne douche, puis on attendait que le produit ait séché avant de se rhabiller. Odeur désagréable très forte.

    Tout le linge, vêtements et draps, doivent être remplacés chaque jour et mis à bouillir. S'isoler de son voisinnage immédiat car très contagieux.

    On la traite aussi avec "spraygale," un aérosol supportable mais assez huileux.

    Peut-être existe-t-il aujourd'hui d'autres remèdes plus pratiques.

    On peut l'attraper n'importe où dans les lieux publics que tout un chacun fréquente ou par simple contact avec des personnes ou des billets ( de la monnaie même)ayant été manipulés par des personnes ayant la gale.

    Source(s) : Mon expérience personnelle. Je l'ai eue trois fois.
  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    Bonjour

    Lorsque je travaillais , un collègue l'avait attrapé, et pourtant nous travaillons en milieu hospitalier

    N'importe quelle personne propre et saine peu attraper cette maladie

    Les symptômes de la maladie

    Les signes de la maladie ne sont pas faciles à détecter. C’est souvent la prise en compte du contexte qui permet d’orienter le médecin. Les démangeaisons, ou prurit, sont généralement constantes et particulièrement importantes la nuit. On peut aussi observer la présence de sillons sur la peau. Ils ne sont pas toujours visibles mais sont généralement présents dans des zones évocatrices : dos de la main, entre les doigts, poignets, coudes, aisselles, bas des fesses, pénis. Le visage et le dos sont généralement épargnés. Ces sillons sont courts grisâtres, sinueux, Les patients présentent souvent des lésions de grattage qui peuvent être surinfectées. Parfois, de petits nodules se forment sur la peau.

    Les grandes épidémies de gales ont aujourd’hui disparu, en Occident du moins, mais il subsiste encore des foyers endémiques dans les milieux sociaux défavorisés ainsi que dans les collectivités.

    La transmission de la gale nécessite un contact direct avec une personne contaminée, en particulier chez les partenaires sexuels. Les cas de transmission indirecte (par la literie ou les vêtements) sont exceptionnels sauf en cas de gale profuse, une forme aiguë de la maladie, qui peut toucher des personnes immunodéprimées.

    Le sarcopte femelle, l’acarien responsable de la gale, s’installe dans les couches supérieures de la peau et y creuse de petites galeries, des sillons, où elle pond ses œufs (3 à 4 par jour). La femelle meurt au bout de 30 à 60 jours. Puis les larves nouvellement écloses remontent à la surface de la peau et deviennent adultes au bout de 2 à 3 semaines. Elles fécondent à leur tour de nouvelles femelles et le cycle recommence. Dans la gale commune, le nombre de parasites présents sur le corps est d’environ dix.

    Maladie très contagieuse et qui se soigne très bien

    Belle journée

  • Anonyme
    il y a 1 décennie

    ben, si tu sais chercher, pourquoi tu poses la question?

    à moins que ce ne soit à visée de sensibilisation de l'assemblée des QRistes sur le "retour" de la gale (elle n'a jamais vraiment disparu), favorisé sans doute par l'augmentation des voyages qui augmentent le risque de contact avec des gens contaminés dans les zones à plus forte prévalence de cas

    je ne parle pas de migration des populations, le terme me paraît un peu sensible en ce moment

Vous avez d’autres questions ? Pour obtenir des réponses, posez vos questions dès maintenant.